Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Batterie”

Page 1 de 1

My batteur is RICH…

Posté par erwandekeramoal dans JAZZ

, ,

Amis de la concorde universelle et du pâté en croûte réunis, bonjour !

Nous sommes le dimanche 30 septembre 2012, autant dire que c’est la fin du mois. Ce 9è jour de Vendémiaire était dédié au Panais, vieux légume qui revient à la mode.

Le coeur a ses raisons que la raison ignore dit-on. Et bien, le jazz a ses batteurs que le public méconnaît. Bon d’accord, je vous l’avoue, c’est un peu tiré par les cheveux mais, ce matin, le démarrage est un peu difficile, les bougies de préchauffage rechignent à la tâche et dans ces cas là, les vieux diesels toussent un peu.

Buddy RICH lui, est né un 30 septembre 1917 à Brooklyn, New-York. Il est resté célèbre grâce à sa formidable puissance de frappe et sa rapidité d’exécution ainsi que sa capacité à improviser. Bref, il était né pour être batteur de jazz.

Dès 1937 il joue avec Joe Marsala, Artie Shaw, Benny Carter, ainsi que dans son propre groupe. Il assiste aux débuts de Franck Sinatra avec qui il va faire partie du Tommy Dorsey Orchestra. Au début des années 50 on le retrouve aux côtés de Art Tatum.

Jusqu’à sa mort il a mené son propre big band et sans doute son plus grand succès fut son interprétation de West side story.

Buddy était réputé pour son caractère disons…Tempétueux. La légende rapporte qu’alors qu’il était hospitalisé, l’infirmière lui demanda si il n’était pas allergique à quoi que ce soit; il répondit: « si, à la musique country ! ».

Sacré bonhomme que celui là. Il est décédé en 1987 et son corps est inhumé au Westwood village memorial à Los Angelès. La cité des anges, cela ne doit pas être très loin du paradis des jazzmen !

Allez, on va lui faire une petite place dans notre galerie de portraits. Portez vous bien et à demain peut-être.

Le 1er juillet 1766,   à Abbeville (dép.de la Somme). Jean   François LEFEBVRE, Chevalier DE LA BARRE, est supplicié   (langue coupée, puis décapité) à   l’âge de 19 ans, pour avoir refusé de saluer une   procession religieuse. C’est le bourreau Sanson qui lui coupera la tête. Il deviendra un symbole de la « Libre   Pensée ». Enfin, il est condamné à être brulé avec « le dictionnaire philosophique » de Voltaire accroché à sa poitrine. Voltaire qui écrira à ce sujet « le cri d’un sang innocent ».

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Amis de la libre pensée et de la précocité réunies, bonjour !

La valeur n’attend pas le nombre des années…Celui ci a une belle carrière devant lui pourvu que les dieux du showbiz lui prêtent vie. Nous sommes le 1er juillet c’est à dire le 13 de Messidor jour habituellement consacré à la giroflée et non pas au clou de girofle comme voudrait nous le faire croire quelques arracheurs de dent.

Un autre qui lui n’a pas eu le temps de vivre sa vie c’est le chevalier De la Barre:

Le 1er juillet 1766,
  à Abbeville (dép.de la Somme). Jean
  François LEFEBVRE, Chevalier DE LA BARRE, est   Pensée". Enfin, il est condamné à être brulé avec "le dictionnaire philosophique" de Voltaire accroché à sa poitrine. Voltaire qui écrira à ce sujet "le cri d'un sang innocent"."> supplicié
  (langue coupée, puis décapité) à
  l’âge de 19 ans, pour avoir refusé de saluer une
  procession religieuse. C’est le bourreau Sanson qui lui coupera la tête. Il deviendra un symbole de la « Libre
  Pensée ». Enfin, il est condamné à être brulé avec « le dictionnaire philosophique » de Voltaire accroché à sa poitrine. Voltaire qui écrira à ce sujet « le cri d’un sang innocent« .

C’est en 1897 qu’un collectif de libres penseurs obtiendra l’érection d’une statue à Montmartre.


Un monument à Montmartre et à Abbeville rappelle son
  martyre.
A noter que la première statue parisienne ayant
  été fondue par les nazis durant la guerre 39-45, une
  nouvelle statue, différente de la première, a
  été inaugurée récemment. Si vous vous promenez à Paris vous découvrirez une petite rue Chevalier De La Barre qui jouxte le Sacré-Coeur à Montmartre. Amusant non !

Le chevalier De La Barre reste un symbole pour tous les libres penseurs, athées, anticléricaux et autres mécréants amoureux de la liberté de penser dont votre serviteur se réclame.

Allez, les barbus enturbannés ne sont pas encore aux portes de Paris…Raison de plus pour rester vigilants et, raison garder…En attendant portez vous bien et à demain peut-être.