Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “antenne 2”

Page 1 de 1

REVERIES…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

REVERIES.

Ça devait bien finir par arriver, j’ai autant d’inspiration aujourd’hui qu’une poule devant une clé à molette…Peut-être vais-je me contenter de vous adresser un salut amical en attendant que ma muse sorte de la torpeur dans laquelle l’a poussé ce froid sibérien.

Même l’actualité semble attendre des jours meilleurs. Pas un dérapage à se mettre sous la dent, pas une bavure ministérielle, tout se passe comme si les princes qui nous gouvernent s’étaient mis aux abonnés absents.

Je pourrai bien sur vous parler de mon lumbago, qui lui a décidé de refaire parler de lui, mais j’ai comme dans l’idée que vous n’en auriez cure.

J‘ai néanmoins tenté une sortie qui m’a permis d’admirer une magnifique trace toute fraîche dans la neige immaculée, traces de chevreuil si j’en juge par les empreintes. Le trappeur qui sommeille en moi se rêvait déjà en Jack London, raquettes aux pieds…Mais la bête est discrète et ses visites restent nocturnes. Je ne désespère pas de vous poster un jour une véritable photo de l’animal.

LE PARISIANISME A LA VIE DURE.

C‘est pourtant d’une oreille distraite que je suivais hier soir le journal de Antenne 2( mon attention étant en fait mobilisée par la dégustation d’un single malt de 16 ans qui porte le doux nom de « the Orcadian » en provenance de l’ile de Orkney) journal au cours duquel le journaliste décrivait avec moultes détails les avatars climatologiques de la France profonde. S’agissant des difficultés rencontrées dans le centre Bretagne et le Poher en particulier, il déclarait: » A Carhaix, près de Rennes… » Décidémment pour ces gens là, la Bretagne ça commence après la porte de Saint Cloud. En représailles et après consultation,  ce saint là ne sera pas représenté dans la vallée de Carnoët, et pour protester contre le tapis blanc qui recouvre nos routes, le même sort sera réservé à Saint Maclou. Qu’on se le dise !

Et puisque l’on parle de la pluie et du beau temps, je peux vous dire que ce matin il y a un petit Suroît qui se rappelle à notre bon souvenir et que les prévisionnistes nous annoncent le retour de la neige pour ce midi. Juste pour moi le temps de rentrer un peu de bois et de vous remercier d’avoir fait le détour par « Les cénobites tranquilles ». Allez, portez vous bien, et à demain peut-être.