Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Afghanistan”

Page 1 de 1

Un billet stupéfiant…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

, , , ,

Amis des paradis artificiels et du Pousse-rapière* réunis, bonjour ! Nous sommes le jeudi 06 juin 2013, dix huitième jour de prairial dédié au pavot et, vous êtes encore devant votre ordinateur.

*Ce cocktail doit son nom à la rapière, longue épée légère, ramenée des guerres d’Italie par Blaise de Monluc et ses capitaines gascons, sous François 1er. La rapière est la première arme d’estoc, arme permettant d’attaquer images-1l’ennemi, contrairement aux armes de tailles, lourdes épées de Moyen Âge utilisées à la manière de haches pour se défendre. L’expression à l’époque disait qu’on « poussait la rapière » vers l’ennemi. Utilisée par les troupes de Charles-Quint, la rapière a été inventée en Italie et forgée avec de l’acier de Tolède. Le cocktail lui est beaucoup plus récent et date des années soixante et de la création de la liqueur d’Armagnac aromatisée à l’orange, par René Lassus du château Monluc dans le Gers. Cette liqueur s’allie avec le Vin Sauvage, mousseux de méthode traditionnelle, pour donner le cocktail Pousse-rapière. Les puristes vous diront que liqueur et vin mousseux doivent provenir des mêmes cépages pour que le cocktail donne sa pleine harmonie gustative. Est-ce que je trahi un grand secret en vous disant que c’est l’apéritif préféré de ma fiancée, hormis le Dom Pérignon, hors catégorie…

Quand au pavot, il faut rappeler qu’il se classait parmi les plantes médicinales bien avant que les chefs de guerre afghans n’en fassent leur fond de images-3commerce. Il faut dire que d’après l’UNODC (office des nations unies contre la drogue) un villageois afghan peut espérer 0,41 dollar par kilo de blé contre 160 dollars par kilo d’opium frais et 203 dollars pour de l’opium séché, d’où provient la morphine qui sert de base à l’héroïne. Stupéfiant, non ! Cela étant, on peut aussi en faire de très jolis bouquets, j’en ai eu longtemps sur mon balcon et qui fleurissait admirablement ; un ami malouin avait récupéré quelques graines dans un jardin colonial de la ville corsaire. Au jour d’aujourd’hui, la maréchaussée risque fort de vous interdire de participer au concours des maisons fleuries. Tant pis, essayez la tulipe, la Hollande est très « mode ».

Allez, je vais m’arrêter là pour aujourd’hui car, entre les travaux domestiques, les jardins de Keramoal et les lectures en retard, j’ai du pain sur la planche. Portez vous bien et à demain peut-être.

La cerise sur le chaos…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

, , , , , , , , ,

Amis du paradoxe et du tiramisu aux spéculoos réunis, bonjour !

Nous voici le jeudi 14 juin 2012, 26è jour de prairial dédié au jasmin. Avant de donner son nom à une révolution méditerranéenne (le jasmin blanc est la fleur emblématique de Tunisie) cette plante avait conquis les parfumeurs. L’un d’entre-eux, Jean Patou, disait à propos du jasmin, qu’il fallait 10 600 fleurs pour produire une once de parfum. On dit que Cléopatre serait allée à la rencontre de Marc Antoine sur un bateau dont les voiles étaient enduites d’essence de jasmin…Il est vrai qu’elle avait du nez !

Tout à fait autre chose.

C‘est aujourd’hui l’anniversaire de la disparition de Mouloudji (14 juin 1994) dont je suis un inconditionnel. Je vous renvoie vers le billet que je lui ai consacré l’année dernière.

Allez, tiens, le temps des cerises car, comme disait mon aïeule: A la saint Rufin, des cerises plein la main.

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

Et autre chose encore.

Au Québec la police est sur les dents (les dents des autres évidemment). Les Grecs continuent leur descente aux enfers. (Si l’on en croit Ovide dans ses Métamorphoses: Le Chaos est un gouffre sans fond où l’on fait une chute sans fin..) En Espagne les banques vont se goinfrer de 100 milliards d’euros… En Tunisie, c’est reparti pour un tour, mais sans BHL. L’OTAN nous prépare un coup de Jarnac en Syrie; sans doute une répétition grandeur nature avant l’Iran… En Afghanistan, les piou-piou continuent à se faire dézinguer. L’UMP n’en finit pas de se FNiser. En Russie, des milliers de manifestants défilent… Et en douce-France-cher-pays-de-mon-enfance les médias consacrent leurs « Unes » à un malheureux tweet de la copine du président. On marche sur la tête, madame Michu.

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

 

 

LA MECHE EST DITE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Amis de la solidarité internationale et du Picon bière réunis, bonjour !

Nous voici en décembre, Kerzu en Breton, et comme le disait qui vous savez: A la saint Eloi, le cénobite reste coi. Enfin, pas longtemps non plus. La preuve, ce petit dialogue avec une de mes lectrices:


-Tiens, au fait madame Michu, vous vous
souvenez pourquoi il y a des soldats français en Afghanistan ?

-Mais pour défendre la démocratie
pardi !

-Et, ça marche ?

-Ben tiens, mon cousin, écoute cette
histoire: Deux Afghans convertis au christianisme risquent la peine
de mort pour avoir abjuré l’islam. Musa Sayed, qui travaillait au
comité international de la croix rouge et Amad Shah, sont incarcérés
à Kaboul. La constitution afghane (adoptée après la chute des
Talibans) repose sur la loi islamique et interdit l’abjuration de
l’islam…

-Qu’est-ce qu’on dit, Madame Michu ?

-Vive la démocratie ! Surtout quand elle est « installée » par G.I. Jo…

Il n’y a rien à faire, je ne m’y accommoderais jamais. Tant qu’on laissera les religieux de tous poils polluer la chose publique (Res publica) avec leurs croyances, leurs lois, leurs fatwas, leurs bulles papales, leur droit Canon (tiens c’est amusant ça) leurs femmes voilées, leurs curés en robe, et autres bondieuseries, il restera quelque chose de pourri au royaume de la République.

Pendant ce temps là, l’OTAN veille sur nous: Ces 20 et 21 novembre, les Etats européens membres de l’OTAN, réunis en
sommet à Lisbonne autour de leur protecteur d’outre-Atlantique, ont
décidé de financer la construction d’un « bouclier antimissiles » censé
protéger l’Europe d’une éventuelle attaque nucléaire, chimique ou
biologique. Il s’agit, dans un premier temps, d’assurer le repérage des
missiles ennemis, au moyen de stations d’observation. Très sérieusement, ce « bouclier antimissiles » est-il réellement utile,
voire prioritaire en temps de crise économique grave ? Qui peut
vraiment croire que la Russie ou, à présent, l’Iran aurait l’intention
d’attaquer l’Union européenne ?

Créé en 1949 pour faire face à la « menace soviétique », l’Organisation
du Traité de l’Atlantique Nord, depuis la chute du Mur et l’effondrement
de l’URSS, n’a objectivement plus de raison d’être. Pire : le maintien
de cette organisation continue de lier la défense européenne aux
structures militaires états-uniennes et, même, dans une certaine mesure,
de l’y subordonner. Et les armées européennes de servir parfois de
troupes auxiliaires dans les opérations commanditées par le Pentagone,
comme en Afghanistan, par exemple…Charles de Gaulle ne s’y était pas trompé : « au fond,
le fait que l’Europe, n’ayant pas de politique, resterait soumise à
celle qui lui viendrait de l’autre bord de l’Atlantique paraît,
aujourd’hui encore, normal et satisfaisant
». Cinquante ans plus tard, sa conclusion n’a pas pris une ride. (D’après un article de:
Pierre PICCININ professeur d’histoire et sciences politiques – Ecole européenne de Bruxelles I )

Bon ben dites donc, c’est un peu trop sérieux ça, non ? Allez, on se détend, on se bourre une bonne pipe, on se sert un Lagavulin et on finit la lecture de « La Mêche » dont je crains fort qu’il connaisse sous peu le même sort que son prédécesseur « Siné Hebdo ». En attendant, portez vous bien et à demain peut-être.