Les 5 derniers portraits ajoutés à la galerie

  • Image de l'artiste Sunnyland Slim

    Sunnyland Slim

  • Image de l'artiste Léda Rafanelli

    Léda Rafanelli

  • Image de l'artiste Joséphin Peladan

    Joséphin Peladan

  • Image de l'artiste Pic de la Mirandole

    Pic de la Mirandole

  • Image de l'artiste Louise MICHEL

    Louise MICHEL

Le loup, le renard & la belette…

Posté par erwandekeramoal dans LES BEAUX SAINTS

Amis de la sainte généalogie et du bar en croûte de sel réunis, bonjour ! Nous sommes le Dimanche 05 mars 2017, 15è jour de ventôse dédié à la chèvre. Il fait un temps à pas mettre un Fillonniste dehors: la pluie, le vent et le brouillard (ce qui mit la sage-femme en r’tard comme dans la célèbre chanson A recouvrance). Aujourd’hui c’est le cénobite qui est à la bourre; En conséquence de quoi, bis repetita placent pour ce billet; car, si l’on en croit Horace, les choses répétées plaisent…

Or donc, en Cornouailles et en Léon, on célèbre (ou pas) saint Piran, ou Péran qui serait selon certains historiens le Kiéran de Saighir évêque d’Ossory à qui on attribue l’introduction du christianisme en Irlande en compagnie de son pote  Patrick… Né en Irlande à Corca-Laighde, fils deSaïghir SaïghirLaighne, noble de l’Ossory et de Liadan. Avant sa conception, sa mère aurait eu le rêve qu’une étoile tombait dans sa bouche. Elle consulta ses druides qui lui dirent qu’elle enfanterait d’un fils qui aurait une très haute renommée. Piran rencontra Patrick, le futur Primat d’Irlande , qui lui dit: « précède-moi en Irlande, trouve un puît et bâtis un ermitage. Pour cela prends ma cloche et lorsqu’elle se mettra à parler d’une voix mélodieuse, c’est que ce sera le bon endroit. » Après des années de recherches , il trouva enfin l’endroit près d’Uaran et bâtit le monastère de Saighir (Saïghar).

Beaust-peran-1coup de légendes parlent de Kieran de Saighir comme ayant ressuscité plusieurs personnes. Il avait dit-on apprivoisé un loup, un blaireau et un renard. Le loup et le blaireau étaient devenus très obéissant mais le renard était resté espiègle. Il dérobait les chaussures de saint Kiéran et les cachait dans sa tanière. Pour un peu on l’entendrait chanter « j’entends le loup, le renard et la belette » mais, pour notre bonheur, il a refusé d’intervenir en faveur de Nolwenn Leroy aux victoires de la musique… Ci-dessous une version des plus emballantes par le groupe Blue railroad train. Saint Kieran de Saighir serait décédé en 530 de cause naturelle.

Péran a laissé de nombreuses traces en Bretagne : Saint Peran est le patron de la paroisse de Trézélidé en Léon, non loin de Morlaix. Dans l’Est de la Bretagne il est l’éponyme de Saint-Peran, une trêve de PaulePaimpont, jadis un prieuré , et de Lopéran dans la paroisse de Saint-Malo-des-Trois-Fontaines, au Nord-Ouest de Ploermel, ; et dans le Sud nous trouvons Loperan au Port-Louis près de Lorient ; au Nord il y a un Saint-Peran en Plédran (22) et une forteresse “vitrifiée” toute proche, appelée Camp de Peran (sans doute une forteresse Viking) un Prat-sant-Peran en Paule, et un bois, un château, et une lande, de Saint-Peran en Glomel, avoisinant Paule ainsi que le manoir, ici en photo.

Voilà pour la petite histoire du Dimanche, en attendant les prochaines, portez vous bien et à demain peut-être.

Giroflé-Girofla…

Posté par erwandekeramoal dans TRADITION

, , ,

Amis de la poésie et du fromage de chèvre réunis, bonjour ! Nous sommes le Samedi 04 mars 2017, 14è jour de ventôse dédié au Vélar encore nommée fausse giroflée. Cela me rappelle une chanson que m’apprenait mon aïeule il y a de cela… Ah oui, quand même !

Les paroles sont de Rosa Holt (1935 ), poétesse allemande angirofle-giroflati-nazie. Elle dénonce l’atrocité de la guerre pour le peuple au moment de l’arrivée de Hitler au pouvoir alors que le nationalisme se développe et que la jeunesse est embrigadée dans l’armée. La musique est d’Henri Goublier fils, inspirée de la ronde enfantine traditionnelle du même nom dont j’ai retrouvé trace dans un très ancien numéro de Lecture pour tous. Les paroles en sont beaucoup plus « gnan-gnan » et animaient un jeu d’extérieur pour jeunes filles en fleur. La  version pacifiste et antimilitariste quand à elle, fut notamment interprétée plus tard par Yves Montand; ce qui contribua beaucoup à son succès.

 

Voila, ce sera tout pour aujourd’hui car j’ai fort à faire. Portez vous bien et à bientôt peut-être.

Faisons le point sur Godwin…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis de la réforme fiscale et de la potée bretonne réunies, bonjour ! Nous sommes le Vendredi 03 Mars 2017 qui correspond au 13è jour de la-fumeterreventôse dans notre calendrier républicain. C’est le jour de la Fumeterre… Jolie plante sauvage que les apothicaires utilisaient pour soigner l’eczéma. Dépêchez vous de l’utiliser car avec un nom comme celui-la elle risque bientôt d’être interdite à la cueillette. Tiens, aujourd’hui, c’est la St Gwenolé: moine des environs de Paimpol, Gwenolé fonde l’abbaye de Landévennec, dans la rade de Brest, en 485, au temps de Clovis. Populaire parmi les Bretons, il était invoqué contre la stérilité des femmes et pour protéger les marins.

Tout à fait autre chose.

Le 3 mars 1756, naissance de William GODWIN à Wisbeach, comté de Cambridge. Penseur et théoricien anglais, précurseur de l’anarchisme. Pour éviter de se planter lors des diners en ville, sachez qu’il n’a rienWilliam à voir avec le fameux « point Godwin » qui doit son nom au chercheur Mike Godwin. Cette « loi » s’appuie sur l’hypothèse selon laquelle une discussion qui dure peut amener à remplacer des arguments par des analogies extrêmes. L’exemple le plus courant consiste à comparer le thème de la discussion avec une opinion nazie ou à traiter son interlocuteur de nazi. Si le sujet de la discussion était très éloigné d’un quelconque débat idéologique, une comparaison de ce genre est considérée comme un signe d’échec de la discussion. On estime alors qu’il est temps de clore le débat, dont il ne sortira plus rien de pertinent : on dit que l’on a atteint le « point Godwin » de la discussion. 

Mais revenons à notre pasteur dissident, il abandonne la religion et publie, en 1793, « Enquête sur la justice politique », œuvre philosophique qui contient les principales bases politiques et mary-Séconomiques de l’idéal libertaire. Considérant que « Tout gouvernement est un mal » car il est une « abdication de notre propre jugement et de notre conscience », un frein dans la recherche de l’harmonie entre les hommes, celle-ci devant se réaliser par l’éducation libre ; seul moyen de se débarrasser des superstitions de la religion et de la tentation totalitaire. Sa première femme, Mary WOLLSTONECRAFT publie quant à elle, en 1792, « Revendication des droits des femmes », mais meurt en donnant naissance à sa fille, Mary, qui deviendra la compagne du poète Percy Bysshe SHELLEY, à son tour conquis par les idées de Godwin (Mary SHELLEY est en outre l’auteur du célèbre « Frankenstein »). Quelle famille !

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

A la St Jaoua, Fillon est dans le caca…

Posté par erwandekeramoal dans LES BEAUX SAINTS

Amis de l’Espagne éternelle et de la tortilla réunies, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 02 mars 2017, douzième jour de ventôse dédié à ormel’orme; Très bel arbre de haute futaie en voie de disparition à cause de la graphiose qui a dévasté cette essence depuis 1925 environ dans tout l’hémisphère Nord. A Paris on comptait 30 000 ormes avant l’épidémie; il en reste à peine quelques centaines. Mais vous pouvez vous exercer à la culture en bonsaï, il s’y prête très bien.

Par ici on fête les Jaoua:  Déclinaisons du prénom breton : Jaoven – Jova – Jaouen – Joeva. Patron de Brasparts, neveu de Paol-Aurelian. La légende dit qu’il aurait libéré les habitants du Faou (29) d’un dragon où d’un buffle sauvage. Il fut abbé de Daoulas puis évêquchapellesaintjaouae du Léon. Son tombeau se trouve à la chapelle de Saint-Jaoua, à Plouvien, non loin de mon ermitage. Dans la Vie de Paol Aurelian, le saint est appelé luuehinus, dont procède le français Joévin, nom que l’on peut lire sur son tombeau. D’origine insulaire, il accompagne son oncle Paol Aurelian en Armorique. Quand Paol Aurélian, probablement vers 520 , se décida à passer en Armorique (ou Petite Bretagne ), Jaoua fut du voyage.

Venant de Grande Bretagne, Pol Aurélien et ses 14 compagnons débarquèrent d’abord à Ouessant puis vinrent sur le continent. Jaoua, surnommé l’ermite, s’installa dans un lieu à l’écart aujourd’hui appelé Kerber en Lampaul-Ploudalmézeau. C’est à ce moment qu’aurait eu lieu l’histoire légendée du buffle sauvage. Comme son maître, il est né dans le Morgannwg, dans la région de Penychen. Sa légende raconte qu’il Jaoua 2aurait abordé à Landévennec (29), où l’accueuillit l’abbé Iudwall. Moine à l’abbaye jusqu’à son ordination à la prêtrise, il est conduit à Brasparts (29) pour lutter contre la paganisme. Budic, roi de Cornouaille, lui accorde des terres à Daoulas (29), à l’endroit où les abbés Tadeg et Iudwall auraient été assassinés. Il devient le premier abbé de Daoulas, puis le coadjuteur de Paol, qui en fera son successeur comme évêque du Léon. Au bout d’un an, il se démet de cette fonction pour revenir à Daoulas bénir les récoltes, qui s’annoncent mauvaises. Pris de fièvre durant son voyage, il meurt à Plouvien (29). À Saint-Jaoua en Plouvien, où se trouve son tombeau, sa statue le représente en évêque, debout sous un dais. Inutile de préciser que sa statue géante en granit bleu de Louvigné du désert et que l’on doit à Goulven Jaouen, trône en bonne place dans la vallée des saints à Carnoët.

Allez, c’est tout pour aujourd’hui, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Narcisses dans les prés…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de la transversalité et de la saucisse de Strasbourg réunies, bonjour ! Nous voici donc en mars de l’an 2017, le Mercredi 1er, pour ne rien vous cacher et c’est le jour qui correspond au 11 de ventôse dédié au Narcisse. Autant dire que c’est la fête de tous les blogueurs…

Vers la fin du XIXè siècle, il y avait du côté de La Roche-Derrien, département des Côtes-du-Nord, un certain Narcisse Quellien à qui l’on doit une œuvre considérable en matière de collecte des textes bretons. Poète et ethnographe, il recueillait surtout les chansons populaires. Il est moins célèbre que françois-Marie Luzel dont il fut l’ami, ou De la Villemarqué (Barzaz Breiz) il nous a laissé un livre surprenant sur le langage argotique des chiffonniers et couvreurs de La Roche-Derrien et des environs, le « Tunodo », c’était en 1885. Le pauvre homme perdit la vie à Paris au mois de mars 1902, renversé par une voiture automobile. la-roche-derrien-quellien-portrait-258x300C’est-y pas pitié ! Le corps du Barde, inhumé provisoirement à Paris, fut ensuite, selon son vœu, transféré à La Roche-Derrien. C’est dans le petit cimetière de sa paroisse natale que, le 8 septembre 1912, on inaugura, sur la tombe du Barde trégorrois, un monument dû à la collaboration de deux artistes bretons, MM. Paul Le Goff et Yves Hernot. Des discours et des poèmes, en breton et en français, furent prononcés ou lus par MM. Charles Le Goffic, Anatole Le Braz, Théodore Botrel, François Jaffrennou, directeur d’Ar Bobl, Léon Durocher, directeur du Fureteur Breton, Yves Berthou, Eugène Le Mouël, Jahan, etc. Notre barde avait fait savoir qu’il souhaitait qu’un if fut planté près de sa tombe. Un siècle plus tard, l’if a été arraché, la stèle a été déplacée, sa maison a été détruite, mais…
Longtemps, longtemps, longtemps
Après que les poètes ont disparu
Leurs chansons courent encore dans les rues…

Merci encore de vos fréquentes visites, portez vous bien et à demain peut-être.

Hey, Poutou, tu t’souviens de Kronstadt !

Posté par erwandekeramoal dans HISTOIRE

Amis de la peinture à l’eau et des sardines à l’huile réunies, bonjour! Nous sommes le Mardi 28 février 2017. Ce jour correspond au 10 de ventôse dédié à la Bêche, ce qui n’est pas une raison pour se prendre la tête (tête-bêche).

Attention, ceci n’est pas de l’anticommunisme primaire mais bon, ça va pas faire plaisir à Poutou, en général les Trotskistes n’aiment pas beaucoup qu’on leur rappelle l’épisode de KRONSTADT, commune située au large de Saint-Pétersbourg en face de la Finlande. Le 28 février 1921, début de la révolte des marins de Kronstadt qui s’insurgent armée-rougecontre le pouvoir des commissaires bolchéviques et contre la pénurie de nourriture et de denrées diverses. Les marins, fers de lance de la révolution russe, se prononcent pour des « Soviets libres », dégagés de la tutelle politique des commissaires. Dès janvier 1921, 5000 marins avaient démissionné du parti communiste et, au mouvement pour de meilleures conditions de vie, se mêleront de fortes aspirations libertaires. Le 7 mars 1921: A 18 heures 45. L’armée rouge  (commandée par le feld-maréchal Trotski) ouvre le feu sur les forts de Kronstadt ; ceux-ci ripostent et réduisent les batteries au silence. On voit sur cette photo, l’armée rouge franchissant la glace pour atteindre Kronstadt.

Le 8 mars 1921: Les communistes commencent un bombardement aérien sur la population pacifique de Kronstadt. Le Comité Révolutionnaire Provisoire de Kronstadt, via radio-télégramme : « Kronstadt libérée parle aux ouvrières du monde entier : Nous, ceux de Kronstadt, sous le feu des armes, sous les mugissements des obus qui déferlent sur nous (…) adressons notre salut fraternel aux travailleuses du monde. » Le 11 mars  : Izvestia n°9 du comité révolutionnaire provisoire des Matelots, Soldats comité-révolutionnaireet Ouvriers de la ville de Kronstadt: « Nous avons lancé un appel à tous les travailleurs de Russie afin qu’ils luttent pour des soviets librement élus. Notre cri a été entendu. Déjà, les matelots, soldats rouges et ouvriers révolutionnaires de Petrograd viennent nous prêter main-forte. » La résolution du Petropavlosk (c’est le nom d’un cuirassé) est adoptée à Kronstadt au cours d’un meeting qui réunit 12.000 personnes (photo ci contre). Un comité révolutionnaire présidé par Petritchenko prend le commandement de la ville. Cette Commune va durer seize jours.

Le 17 et 18 mars 1921: La Commune de Kronstadt succombe sous les coups de l’armée rouge bolchévique qui s’empare de la ville et des forts après de sanglants combats. Les communistes, maîtres de la ville, continueront à exécuter des centaines de prisonniers ou de blessés. Les autres survivants qui n’ont pas fuit en Finlande seront internés dans des camps, où beaucoup mourront de malnutrition ou bien fusillés par la Tchéka. La droite conservatrice et réactionnaire avait écrasé dans le sang la Commune de Paris en 1871, la gauche révolutionnaire et communiste fait la même chose cinquante ans plus tard avec celle de Kronstadt. Et on me serine à longueur de journal télévisé que mon seul choix sera entre Macron et Le Pen…

Allez merci de passer par ici, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Ah, le 27 Février…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de l’analyse concrète et de la bisque de homard réunies, bonjour ! Nous sommes le Lundi 27 février 2017 qui correspond au 9ème jour de ventôse et c’est le jour de Sophie, heu non, de Marsault (jeu de mot Capelo). Le saule marsault (Salix caprea) est une espèce de saule saule-marsault-chatons-zoom-300x225commune en Europe et en Afrique du Nord. Le nom scientifique Salix caprea (saule des chèvres) vient sans doute de la première illustration connue de l’espèce dans le livre de Hiéronymus Bock (bien connu dans son immeuble) où on voit la plante broutée par une chèvre. En effet l’espèce a été largement utilisée comme fourrage pour les chèvres. On dit aussi qu’elle est excellente pour le miel car elle fleurit très tôt. En vérité, c’est la Ste Honorine et, comme disait mon aïeule: «À la sainte Honorine, bourgeonne l’aubépine. »

Décidément, le 27 février a un caractère fatidique.

En Russie, en 1917, depuis le début de l’année, des troubles éclatent. La situation dans la capitale Petrograd devient explosive, le 27 février, les Bolchévicks appellent à la grève générale. L’armée refuse de tirer Kerenskisur la foule et se rallie aux insurgés. Les soviets sont instaurés, les exilés dont Lénine peuvent rentrer au pays. L’avocat Kerenski (en blanc au centre de la photo) est à la tête de la Douma. Le Tsar abdique quelques jours plus tard. Les libertés individuelles sont rétablies. Tous les espoirs sont permis, malheureusement, vous connaissez la suite…

En 1933, en Allemagne le 27 février, incendie du Reichstag par un jeune Hollandais. L’incendiaire, un jeune conseilliste (dissident lubbe1-189x300communiste partisan des conseils) hollandais, Marinus van der LUBBE est arrêté à l’intérieur du Parlement. Ce jeune idéaliste de 24 ans revendique aussitôt son acte individuel contre ce monument « symbolique » comme un signal destiné à réveiller le mouvement ouvrier. Staliniens et fascistes se renvoient la balle. Marinus van der LUBBE qui fera une grève de la faim dans sa prison avant d’être alimenté de force, sera jugé à Leipzig à partir du 21 Septembre 1933. Condamné à mort le 23 décembre, il sera décapité le 10 janvier 1934 dans la prison de Leipzig. Le prétexte va servir d’alibi aux nazis pour leurs funestes desseins, ils prennent tous les pouvoirs. Vous connaissez la suite.

Le 27 février 1939, la France, qui n’était plus à une ignominie près, reconnaît le régime du sinistre Général Franco dit « Caudillo de Espagna por la gracia de Dios ». La  droite  et  l’extrême  droite  ont  reconnu  Franco  par  affinité idéologique  et  pour,  soi-disant,  préserver les  intérêts  stratégiques  de  la  France  en  Europe.  Les  radicaux  et les francocentristes ont adopté la même position, par peur du communisme, pour s’aligner sur la Grande Bretagne et  pour  préserver  les  intérêts  capitalistes  de  la  France  en  Espagne,  sans  toujours  cautionner  pleinement  le régime  franquiste.  La  gauche  et  l’extrême  gauche  ont condamné  fermement  Franco  au  nom  de  la  légalité républicaine et auraient souhaité rétablir les relations commerciales avec l’Espagne gouvernementale. Malheureusement, vous connaissez la suite…

En Chine, en 1957, le 27 février marque le début du mouvement des « cent fleurs » sous la conduite du « Grand timonier, grand pilote, grand guide, grand commandant en chef, grand phare de la pensée, le plus rouge des soleils rouges qui illuminent mon cœur » (j’ai lu ça dans le petit livre rouge) Mao tsé toung. Le Petit Livre rouge est le livre le plus vendu au monde après livre rougela Bible, avec des ventes estimées à 2 milliards d’exemplaires selon les chercheurs occidentaux. Pendant les années 1960, le Petit Livre rouge est le symbole graphique le plus visible en Chine, plus omniprésent encore que les portraits de Mao lui-même. Sur les images, les affiches, les panneaux réalisés par les artistes chargés de la propagande, presque chaque personnage, à l’exception de Mao, apparaît souriant, animé d’une détermination sans faille, et tenant à la main le Petit Livre rouge. Malheureusement, vous connaissez la suite…

En 2017, le 27 février commence sous la pluie et un vent de Sud-Ouest à décorner les bœufs; d’ailleurs, le remorqueur de haute mer Abeille abeilleBourbon a quitté Brest pour aller mouiller à Ouessant; signe que ça va bastonner. Bon, et bien voila, maintenant vous êtes prévenus. Vous n’avez plus aucune excuse si malgré tout vous démarrez quelque chose un 27 février. Mais n’en profitez pas pour ne rien faire, quoique… Le droit à la paresse, comme disait Paul Lafargue, devrait être inscrit dans la constitution.

Allez, portez vous bien, passez une excellente semaine, merci encore d’avoir visité « Les cénobites tranquilles » et, à demain peut-être.

C’est le jour de la violette…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de la médecine vétérinaire et du crabe mayo réunis, bonjour ! Nous sommes le Dimanche 26 février 2017. C’était généralement le 8e jour du mois de ventôse dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la violette. On nomme l’espèce, violette ou pensée, en fonction de la disposition des pétales :les violettes deux pétales vers le haut et trois vers le bas. les pensées: quatre pétales 220px-Viola_cornuta-200x300vers le haut (les deux pétales latéraux étant rapprochés des deux supérieurs) et un vers le bas. Dans la mythologie, la nymphe Io fut aimée de Jupiter. Mais les amours de celui-ci furent une fois de plus contrariées par son épouse Junon, qui se vengea en changeant sa rivale en blanche génisse. Ainsi métamorphosée, Io errait tristement lorsqu’elle vit sortir de terre des petites fleurs qui tournèrent leurs corolles vers elle. Elle reconnut en elles les pensées de ses amis venus la consoler. Dans le langage des fleurs, la violette représente l’innocence, la modestie et la pudeur, par allusion à la petite corolle qui semble hésiter à sortir de son écrin de feuilles. Bleue, elle témoigne de la fidélité ; blanche, elle évoque le bonheur champêtre. Toujours dans le langage des fleurs, la violette en bouquet, entouré de feuilles, symbolise l’amour secret. C’est pas mignon ça, madame Michu ?

Les jeunes feuilles se mangent crues ou cuites. Mucilagineuses, elles donneront de la consistance à une soupe ou un bouillon clair. Elles sont riches en vitamine C (210 mg par 100 g) et sans être très élevée, leur teneur en bêta-carotène n’est pas négligeable (824 mg en équipaniervalent-rétinol par 100 g). Leur forme originale et leur couleur égaieront les mescluns printaniers et leur finesse contribuera à équilibrer les saveurs plus prononcées du cresson, de la chicorée ou de la moutarde. Quant aux fleurs, bien sûr, on peut les ajouter aux salades, mais traditionnellement, elles ont surtout servi à confectionner des sirops et des gelées ou, cristallisées, à décorer gâteaux et autres desserts. Les fleurs de violettes cristallisées sont d’ailleurs toujours une spécialité de la ville de Toulouse. En Allemagne, on les met parfois à flotter dans le traditionnel Vin de mai, un mélange de vin de Moselle et de champagne dans lequel on a fait macérer des affiche_gras_2017_Douarnenezmorceaux d’orange et d’ananas ainsi que des tiges d’aspérule odorante, une plante sauvage extrêmement aromatique. Ah, le Vin de Mai, à boire à l’apéritif :Faire macérer pendant 15 jours dans un litre de bon Riesling, 60 g. de sucre et 60 g. de fleurs d’aspérule. Au bout de ce temps, filtrez et mettez en bouteilles. Choisissez des bouteilles avec bouchon monté dans un entourage de fer, genre ancienne bouteille de limonade. Le vin mousse comme du champagne. Selon Pline L’ancien, une couronne de violettes placée sur la tête aurait le pouvoir de soigner un mal de crâne ou de soulager les effets des « lendemains de veille ». Bon, j’ai jusqu’à mercredi pour m’en confectionner une car, mardi soir c’est la grande soirée des Gras à Douarnenez…

Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Place aux jeunes…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

Amis du patrimoine national et du veau Marengo réunis, bonjour ! Nous sommes le Samedi 25 février 2017. Ce 7è jour de ventôse est celui de alaternel’alaterne. Vous connaissez la chanson, les aristocrates à l’alaterne… Non, je plaisante, il s’agit d’une plante communément appelée le prunier noir qui produit des baies rouges puis noires et que l’on rencontre communément dans les garrigues. Autant vous dire qu’il n’y en a pas beaucoup par ici…

Pendant ce temps, il souffle un vent de fraîcheur chez Vincent Bolloré, qui semble en passe de recaser toutes les vieilles gloires de la télévision pour lancer sa nouvelle chaîne d’info en continu, CNews, qui remplacera bientôt iTélé. A temps les avoir subi, ont a l’impression qu’ils sont plus vieux que la télévision elle-même. Jean-Pierre Elkabbach, 79 ans, et 15827588-elkabbach-ppda-arhab-les-vieilles-gloires-de-la-tele-recasees-sur-itelePatrick Poivre d’Arvor, viennent d’intégrer la grille des programmes de la petite nouvelle du groupe Canal+, CNews. Enfin, “petite nouvelle”, pas tout à fait : la chaîne remplacera en fait iTélé, en perte de vitesse depuis plusieurs mois. Enfin, pas tout à fait non plus : c’est plutôt un ersatz de la célèbre chaîne d’information en continu, touchée par une grève sans précédent à la fin de l’année 2016, qui arrivera à l’antenne à compter du 27 février.

CNews avait été maintes fois promise par Vincent Bolloré, président du conseil de surveillance de Vivendi et actionnaire majoritaire du groupe Canal+. Seulement voilà : en octobre-novembre 2016, pendant trente-et-un jours, les salariés d’I-Télé ont dit stop. Stop à l’arrivée à bogdanov-1206f7-0@1xl’antenne de Jean-Marc Morandini, mis en examen cet automne pour corruption de mineur aggravée, mais aussi au projet éditorial flou et à la déontologie controversée portés par la nouvelle direction de la chaîne, proche de Bolloré. Un combat pour l’indépendance qui s’est soldé par le départ d’environ quatre-vingt-dix journalistes (sur cent vingt) – en réaction, certains ont lancé Explicite, un média indépendant diffusé sur les réseaux sociaux. Allez, encore un effort et on va voir débarquer Dorothée et les frères Bogdanov (on me dit que les discussions sont engagées).

Ma doué beniged ! Où c’est-y qu’on va ? Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Sur la route de Memphis Slim…

Posté par erwandekeramoal dans JAZZ, PORTRAIT

Amis du trot attelé et du pendule de Foucault réunis, bonjour ! Nous sommes, qui l’eut cru, le Vendredi 24 février 2017, sixième jour de Trille-rouge-fleur-01-300x199Ventôse dédié à l’Asaret qui est, chacun le sait, une plante herbacée de la famille des Aristolochiacées. L’Asaret du Canada est une plante désignée vulnérable à la récolte par le gouvernement, il est interdit de la cueillir ou d’en faire le commerce. Sa fleur est petite et de forme particulière. Le rhizome de l’Asaret du Canada a une odeur et une saveur de gingembre c’est pourquoi on l’appelle aussi gingembre sauvage. Voilà, vous savez tout.

C‘était la fin des années 60 (les sixties), une formation professionnelle m’avait entrainé dans la capitale. L’ami qui servait de guide au petit provincial que j’étais, me proposa de découvrir les caves de St-Germain et St Michel. Celle-ci se nommait « les trois mailletz » (sans doute en référence à une ancienne loge maçonnique) à travers l’écran de fumée 1200px-Aux_Trois_Mailletzdes cigarettes (quelle belle époque) on distinguait une scène minuscule sur laquelle officiait un pianiste de génie. Il s’appelait Memphis SLIM. Dans ce cabaret, rue Galande dans le quartier Latin, se produisaient Coleman, Armstrong, Count Basie et j’en passe. Haut lieu du jazz de l’après guerre jusqu’à ce que De Gaulle demande aux américains de rentrer chez eux. Magicien des claviers, Memphis Slim aura perpétué la tradition boogie-woogie, ce style piano-blues forgé dans les barrelhouses du Deep South. Fortement influencé par Roosevelt SYKES, le maître du style, Memphis Slim s’affirmera comme les des plus grands représentant du Chicago blues.

Après avoir accompagné des bluesmen tels que Big Bill Broonzy ou Ruby TAVERN, c’est avec l’arrivée du blues électrique, sous l’impulsion de Mmemphisuddy  Waters, que Memphis Slim crée la formation des House Rockers. Nous sommes alors en 1947, et débute pour Memphis Slim sa période la plus intense. Début des années soixante, après avoir   participé à la première tournée de l’american folk blues festival, Memphis Slim décide de s’installer en France. Son style, très apprécié en Europe, influencera le folk-blues de cette époque. Egalement très grand chef d’orchestre, Memphis Slim aura joué tout au long de sa carrière avec les plus grands noms du blues, laissant derrière lui quelques enregistrements incontournables dans l’histoire du blues. De son vrai nom John len Chatman, il est né à Memphis dans le Tennessee. Il est mort à Paris un 24 février en 1988 après avoir enregistré plus de trois cent disques…

Allez, le bonjour vous va, portez vous bien et à bientôt peut-être.