Les 5 derniers portraits ajoutés à la galerie

  • Image de l'artiste Benny Goodman

    Benny Goodman

  • Image de l'artiste Sunnyland Slim

    Sunnyland Slim

  • Image de l'artiste Léda Rafanelli

    Léda Rafanelli

  • Image de l'artiste Joséphin Peladan

    Joséphin Peladan

  • Image de l'artiste Pic de la Mirandole

    Pic de la Mirandole

OCTOBRE AU COIN DU FEU FAIT VENIR LE LEU…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

Il faut terroriser les terroristes, vous vous souvenez de cette phrase aux accents Fernandelesques , Et bien son auteur vient d’être condamné à de la prison ferme. Je ne sais pas pour vous mais moi, quelque chose me dit que c’est pas demain la veille qu’on verra ce monsieur à la Santé. Voici des décennies, qu’il est de tous les coups tordus de la 5ème, depuis la création du SAC (service action civique) la milice parrallèle chargée des  missions de basse police du gaullisme, jusqu’à l’Angolagate et ses trafics d’armes. C’est qu’il en sait des choses le Charlot depuis son passage au ministère de l’intérieur et sa demande de levée du secret défense pour asseoir la sienne (de défense) pèse comme une lourde menace sur  quelques têtes couronnées, de Chirac à Juppé en passant par notre Nicolas 1er. Alors, wait and see ! J’illustre ce billet par un dessin de Plantu même si c’est pas ma tasse de chouchenn.

Chose promise, chose due. Je vous avais mijoté, bande de veinards, un suprême de poulet en croùte et aux herbes. L’astuce consiste à mélanger à la pate (300gr de gros sel et 200gr de farine) les herbes (cerfeuil, thym, romarin, estragon) après les avoir hachées finement. Vous enveloppez chaque filet dans un carré de cette pate après les avoir fait dorer rapidement à la poële. 25mn au four et le tour est joué. Pendant ce temps, faites confire dans une sauteuse une poignée de mini carottes entières. Versez à hauteur: Eau, sucre, huile, sel et poivre, cumin, d’abord à couvert puis, jusqu’à disparition totale du jus de cuisson. C’est facile, pas cher et délicieux. Avec ça, pour contre balancer le sel, les herbes et les épices, un vin charpenté et fruité comme un Chiroubles ou un Gigondas et pourquoi pas, un Chinon. Essayez, vous m’en direz des nouvelles.

Et puisque c’est aujourd’hui la St Narcisse, on a le droit de se faire plaisir. Je me suis donc concocté un programme en deux temps: D’abord, petit détour par la forêt d’Ambroise pour une séquence cueillette, puis, au retour, une halte au plan d’eau du Drennec pour un tête à tête avec un brochet de ma connaissance. C’est pas beautiful ça, c’est pas fantastique mes bodys boys ? Allez, faut qu’j'y aille, portez vous bien et, à demain…Peut-être.

BIS REPETITA PLACENT…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Lachez moi la grappe avec la grippe. J’imagine assez bien les actionnaires des grands groupes pharmaceutiques se bidonnant en rêvant aux profits gigantissimes qu’ils vont faire. L’affaire est menée bon train, journaux, télés, radios, tout le monde s’y colle. Elle arrive, elle n’est pas loin, le risque se précise, encore un mort, il vous reste peu de temps…Vaccinez vous ! J’ai même vu il y a deux jours en traversant une commune, des panneaux flèchés « centre de vaccination ». On croit rêver. Et bien moi, j’entre en résistance. Je ne me ferai pas innoculer par ces prédateurs qui se fichent de la santé publique autant que moi de ma première crèpe de blé noir.

Aujourd’hui, c’est la St JUDE, permettez moi ce petit message personnel à l’adresse de mon grand fiston qui se trouve tout là-bas, de l’autre côté de l’Atlantique, dans cette magnifique ville rendue célèbre par ses abattoirs, ses usines automobiles et son résident le plus populaire auprès de l’administration fiscale: AL CAPONE. Je ne sais pas si ses amis Etatsuniens vont lui faire sa fête, en tous cas nombre d’entre eux risquent de passer un mauvais quart d’heure si la grippe s’en mêle étant donnée la couverture médicale qui est la leur. Je parle des moins nantis bien entendu. OBAMA se donne un mal de chien pour faire évoluer les choses mais, les conservateurs lui mènent la vie dure.

Hier, je vous avais glissé la recette du suprème de volaille en croute et aux herbes que j’avais réalisé la veille. Malheureusement, un incident technique survenu pendant les travaux sur le blog (nouvelle présentation) a entrainé la perte du billet. Je vous la redonnerai un de ces jours.

En attendant ce jour béni, portez vous bien et, à demain…Peut-être.

FAUSSE MANIP…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Une erreur de manipulation a entrainé la suppression du billet daté du 27. Alors, à demain peut-être.

DE CLOCHEMERLE A FESSE-BOUC…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

Il était une fois… L’histoire se déroule à TREBRIVAN charmant village des Côtes d’Armor  et que j’ai eu l’occasion de fréquenter souvent pour des raisons professionnelles. J’entretenais de très bons rapports avec le Conseiller Général-Maire, un élu comme on n’en fait plus. Il était le représentant de cette ruralité profonde en voie de disparition et était bien entendu bretonnant. Nos rencontres se terminaient immanquablement au café de la mairie; mais cela est une toute autre histoire. Or donc, voila t-il pas qu’un habitant de cette commune (à mon avis un néo-rural parisien) s’avise de déposer une plainte contre l’odeur, qu’il juge insupportable, du bouc de son voisin. L’affaire met le village en émoi, on mande un expert qui fait son travail d’expert et déclare (à vue de nez) que, certes l’animal dégage des effluves des plus impressionnantes mais qu’après tout, elles ne paraissent pas de nature à générer des mesures définitives. Après tout, on est à la campagne. Quand je vous aurai dit que le bel animal porte le doux nom de EL-KEBAB, vous pourrez mesurer toute la dimension Pagnolesque de l’histoire. Le chroniqueur qui nous la relate (le Télégramme de Brest.25/10/09) ajoute, non sans humour, qu’il suffirait en période de rut, d’asperger la bête d’un peu d’after-chèvre. Cette affaire à pris une telle ampleur dans le patelin que l’animal va bientôt voir son nom s’inscrire au Guiness-bouc !

 

Si vos pérégrinations vous entrainent du côté de Brest, n’hésitez pas à pousser jusqu’au bas de la rue de Siam. Encore qu’actuellement, les travaux du futur tramway génèrent une circulation des plus chaotique. Néanmoins, pour un petit casse-croûte je vous conseille de vous arrèter « Chez Alfred« . L’ambiance y est chaleureuse, le décor très sympa avec beaucoup de vieux meubles professionnels. Pour ma part, j’y ai dégusté une brochette de filet mignon lardé présentée sur la plancha, c’était excellent. Le style bistro lui confère un petit côté brasserie et, de surcroit, vous êtes à deux pas du pont de Recouvrance, il ne vous reste plus qu’à entonner « la chanson de Jean Quéméneur ». A noter sur vos tablettes.

Voila un moment déja que le clavier me démange. Je voulais absolument émettre un avis (non-autorisé) sur la polémique autour de l’humoriste DIEUDONNE . A nouveau, un de ses spectacles vient d’être interdit par la Préfecture (à Grenoble) au motif qu’il y a risque de trouble à l’ordre public. Vous imaginez un Préfet interdire un match de foot entre PSG et OM…Et pourtant, là, il y a un vrai risque pour l’ordre public (voir l’actualité). Le bonhomme est complexe et mérite plus qu’une condamnation sans appel. Tentons de faire le bilan. Pour être vilipendé par Philippe VAL je lui octroie un point. Pour son rapprochement avec le front National, je lui retire un point. Pour m’avoir beaucoup fait rire dans le passé, un point. Pour ne plus me faire rire aujourd’hui, moins un. Pour sa lutte intransigeante contre le sionisme, un point. Pour ses dérapages incontrolés, moins un. La liste pourrait s’allonger ainsi et nous aurions, comme dit Léo FERRE un bilan triste à pleurer. Mais, comment voulez vous qu’on se forge une opinion si on ne peut pas assister à ses spectacles ? Je n’aime pas hurler avec les loups et la façon dont on traite cet artiste ressemble fort à l’hallali. Au fait, je n’ai pas entendu notre ministre de la culture « à nous qu’on a » prendre sa défense comme il l’a fait pour Polanski. A méditer. Allez, portez vous bien et, à demain peut-être.

C’EST LE JOUR DE LA BETTERAVE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Hé oui, nous aurions pu être le 4 brumaire, jour de la betterave dans le calendrier républicain, mais nous sommes le 25 octobre, jour de la St Crépin (poil aux saints).

« BUSINESS AS USUAL » Les traders n’ont pas de soucis à se faire. Pendant la crise ils ont fait le dos rond mais aujourd’hui, c’est reparti comme en 40. 17 milliards d’euros pour les traders de Wall Street soit 40% de plus qu’en 2008. 10 milliards (seulement) pour ceux de Londres, c’est à dire: Plus 50%. Et à Paris, me direz vous ? Et bien, on continue de faire semblant. Les résolutions du G20 de Pittsburg n’ont bluffé personne. L’histoire de l’étalement des bonus sur plusieurs années était déja appliquée quasiment partout. A l’assemblée Nationale, les députés (certains), veulent faire adopter un amendement  instaurant une taxe exceptionnelle sur les profits des banques. Le texte est voté par 44 voix contre 40. C. Lagarde, notre ministre à nous, a failli en avaler son triple rang de perles. Oui mais voila, J.F. LAMOUR (une sacrée épéé celui la) nous explique que c’est une erreur technique et qu’il s’est trompé de bouton sur la machine à voter. On va donc revoter dès lundi et les banquiers et leurs traders peuvent dormir tranquilles.

Pendant ce temps, 60 Millions de consommateurs nous explique le scandale des frais bancaires exorbitants, la surtaxe des découverts, les taux proches de l’usure pratiqués par certains établissements bancaires.  Et bien entendu, nos « robin des bois » de la consommation réclament une loi pour limiter ces abus. Je leur conseille donc de s’adresser à J.F. LAMOUR ou alors, à D. DOUILLET. Je suis persuadé que nos ex champions se feront un devoir de défendre la veuve, l’orphelin, et le petit consommateur. Seulement voila, à l’assemblée Nationale, la machine à voter comporte trois boutons…Pour un cerveau de sportif, apparemment, c’est deux de trop.

Et me voila à nouveau à dire du mal de mes concitoyens. C’est plus fort que moi, même le dimanche il faut que j’en mette une couche. Nos aieux révolutionnaires, en instaurant leur calendrier républicain, auraient du penser à glisser entre la betterave et le poireau, le jour du pigeon. Vous savez, celui qui, à la fin de l’histoire, se fait toujours plumer. Allez, portez vous bien et, à demain, peut-être. NDLR: A part la calvitie, le dessin du haut c’est assez cela…

C’EST LA PANNE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

,

Depuis ce matin, ça grouille de petits hommes bleus tout autour de la maison. Il y en a partout, en haut, en bas, sur des échelles, dans des nacelles…L’explication c’est que l’on est privé de courant depuis cette nuit et, il est déja 14h. C’est dans ces moments là que l’on mesure à quel point on est complètement addict a l’électricité. Le congélateur, la cafetière, l’ordinateur, l’éclairage, bref, la moindre tache devient une galère. Je profite du fait qu’il me reste un peu de batterie sur le portable pour rédiger ce petit billet. Car, autre addiction, un jour sans blog cela n’est plus envisageable. D’autant que celui-ci s’inscrit dans la catégorie des journaux intimes. Par définition un journal, c’est journalier et, le journalier c’est quasiment du quotidien. Hilarant non ?

Aujourd’hui, il y a un petit suroît sur la pointe finistérienne, gageons qu’il va chasser les nuages et que les jours à venir seront moins humides. Voila une phrase digne du café du commerce ou d’une rédaction de CM2 mais, le métier de blogueur ne s’apprend pas en un jour.

Je soupçonne la panne d’avoir frappé jusqu’à mon inspiration que vous avez pu pourtant juger débordante. En attendant le retour de la fée électricité et d’une idée lumineuse pour mon prochain billet, je vous souhaite de vous bien porter et vous dit: A demain peut-être.

QUELQUES BREVES…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

ALGUES VERTES. Si ça continue, y faut qu’ça cesse ! C’est à peu près ce que suggère le rapport du préfet des Côtes d’Armor au premier ministre. En passant, on soulignera qu’il s’agit à nouveau d’un rapport ultra confidentiel qui se retrouve dans le journal… Que dit ce rapport du Préfet FARGEAS ? Primo, si vous ne mettez pas un terme à l’agriculture intensive (la Bretagne produit 60% du porc français) vous ne pourrez pas endiguer le phénomène. Secundo, même en arrètant maintenant, on est pas sorti de l’auberge avant longtemps. Que se passe t-il Monsieur le Préfet ? L’Etat vient-il de comprendre, quarante ans après tout le monde, qu’on ne pouvait pas (plus) au nom du libéralisme agro-alimentaire, laisser les marchands de cochons détruire la planète. Ceux-ci poussent déja des cris d’orfraie (question pour Capelo: Il parait que la véritable expression est: »cris d’effraie ») et Jacques JAOUEN qui est président de la chambre Régionale d’agriculture déclare: » …On a enrichi la Bretagne et se faire salir de cette manière, c’est inadmissible ». Parceque la façon dont eux ils salissent nos côtes, ça c’est admissible ? Mon ami et voisin Paul qui a mené une bataille acharnée contre l’implantation d’une usine de traitement du lisier sur la commune, doit s’arracher les cheveux.

Tout à fait autres chose, quoique, il s’agit toujours du « bon manger », je vous mets le lien -colonne de droite- avec un blog des plus gouleyant: mise-en-bouteille, hébergé par le site Rue 89. C’est réalisé par une femme-Catherine BERNARD- vigneronne et journaliste. La meilleure façon de ne pas rester idiot devant le serveur quand il vous dit: »…Et je fais goûter à qui ? » suivit quelques temps plus tard du sempiternel: »Caaaaaété ». Bref une mine de renseignements pour les amateurs que vous êtes; ne protestez pas, je vous connais.

Il faut savoir rester humble. A propos de blog, vous allez voir comme tout est relatif. Alors que je me réjouissai de voir ce blog dépasser les 400 visites, j’ai passé un peu de temps sur un site que j’apprécie particulièrement pour sa liberté de ton et la teneur de ses infos. Et là, je découvre que ce blog navigue entre 3000 et 11000 visites…Par jour ! Hallucinant, non ? C’est ça, la blogosphère, on passe de l’intime au surdimensionné, des nouvelles du p’tit dernier au buzz de la rentrée. Ca c’est pour l’enchainement.

Le buzz de la rentrée, je vous le dis tout NET, il s’appelle  » Paranormal Activity  » vous allez voir ce que vous allez voir mais, ça va remplir les salles autant que les colonnes des journaux et les pages du web autant que les discussions dans les cours de récré. On en reparle dans quelques semaines. Allez, portez vous bien et, à demain, peut-être.

C’est pas tout ça mais, j’ai mon lait qu’est sul’ feu. Ce midi, expédition gastro dans les rues de la cité du ponant. Ma fiancée et moi on va tester une nouvelle adresse style bistro. C’est dans le bas de la rue de Siam, comme d’habitude, je viendrai au rapport.

LA GALE ERRE A L’ELYSEE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

Avez vous vu cette info ébouriffante: Plusieurs cas de gale ont été signalés parmi l’unité de la garde républicaine qui assure la protection du palais présidentiel. Un rapport (qui aurait du rester secret) parle d’insalubrité et de conditions d’hébergement pour les sous officiers, particulièrement dégradées (dégradées pour un sous-off, ça la fout mal) Quand je vous dis que la République est en danger… On avait peur du libéralisme à tout crin, de la mondialisation envahissante, du terrorisme rampant, et voila que c’est la gale qui s’attaque aux base de notre République, sa propre garde. Affligeant !

ETA soeur! Après avoir lu un de mes billets sur ce blog, ils ont voulu visiter la vallée des saints. Arrivés à Carnac et se promenant dans les alignements, ils ont du se rendre à l’évidence, les sculpteurs n’avaient pas terminé de tailler les 1250 blocs de granite nécessaires au projet. Résultat, nos deux pieds nickelés de ETA se sont fait gauler par la maréchaussée et ne savent plus à quels saints se vouer. Dans les iskatolas(c’est comme Diwan mais en basque), on se racontera longtemps l’histoire de ces combattants embastillés pour une histoire de saints et qui n’ont pas su faire le distinguo entre Carnac et Carnoët. Désespérant !

C’est l’automne…Et c’est les vendanges et c’est la foire aux vins dans les grandes surfaces. Du coup, on en profite pour faire un peu de rangement dans sa cave. C’est ainsi que j’ai découvert  un Montagne-Saint-Emilion, « Chateau des tours 2000″ qui attendait désespérément que l’on daigne s’intéresser à lui. Ma fiancée et moi, on a pas été déçu du voyage. Arrivé à maturité, puissant, concentré et long en bouche avec une attaque de vieux cuir, il conserve des notes de sous bois. Il mériterait une entrecôte aux morilles. Encourageant !

EN CHINANT SUR LE NET… La toile, c’est un peu comme un immense vide grenier, on flane, on farfouille, on chine, on passe d’un stand, euh d’un site, à un autre et on peut y faire des découvertes étonnantes. C’est ainsi que suis tombé sur cette photo. Oh, cela n’a rien de confidentiel et puis, on est entre nous. La question du jour est donc la suivante: Mais quelle est cette secte étrange qui sourit à l’objectif ? Allez, portez vous bien et, à demain…Peut-être.

ALLEZ LES BLEUS…ET LES BOSSES

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

ATTENTION, Y’A UN BARRAGE.

C’est donc dans le mythique stade de Croke Park Stadium et non à Lansdowne road que se déroulera le match de barrage entre l’Irlande et la France. Barrage qu’il faudra absolument surmonter pour accéder à la phase finale de la coupe du Monde. Je dis stade mythique car si il a accueilli quelques grands évènements internationaux, il est habituellement et strictement réservé aux sports Gaëliques. Nos p’tits bleus ont du souci à se faire, l’Irlande est quand même d’un autre gabarit que les iles Féroë. Et les quelques 80 000 spectateurs que peut héberger le « chaudron vert » de Dublin, c’est pas la même dimension que le terrain de jeux du Roudourou à Guingamp. Alors, est-ce que le barrage sera favorable à l’équipe de France et les reverrons nous en Australie? Je ne sais pas ce qu’en pense Raymond (mon nom est MOND, Ray…mond) mais, franchement, il a l’air plutôt dubitatif. Il n’y a plus qu’à espérer que nos cousins d’outre-manche, ne nous réserve pas un coup de Trafalgar. Et alors là, chers amis, admirez l’enchainement…C’était en effet un 21 octobre que ce cher Horatio (mais non, pas celui des experts à Miami) mais Horatio NELSON, vicomte de Bronte, affligea une terrible défaite (après celle d’Aboukir) à la flotte Française, c’était à Trafalgar. Depuis ce cher amiral à son square à Londres. Est-ce que vous imaginez un « Domenech-square » à Paris… Moi non plus.

CACHEZ CE SAINT… un grand merci aux participants pour leurs très nombreuses contributions. On vient d’ailleurs de me signaler une toute dernière proposition s’il restait un peu de granite pour un saint qui veille sur tous les nains de jardin: Saint PLET. Quand aux buveurs d’eau, peu nombreux sur ce blog, ils pourront se consoler en priant Saint Yorre.

Allez, que tous les saints de Bretagne et d’ailleurs vous soient favorables. Le mercredi c’est la sortie des hebdos et, je me dépèche pour ma revue de presse. Le temps de vous dire: A demain, peut-être.

ILLUMINATIONS…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, ,

Ce n’est pas Noël mais c’est un anniversaire. Il y a un peu plus de 150 ans (20 octobre 1854) naissait Arthur RIMBAUD, à Charleville dans les Ardennes. L’auteur du « bateau ivre » et d’ « une saison en enfer » s’éteindra le 10 novembre 1891 à 37 ans après une vie pour le moins dissolue notamment avec son ami VERLAINE. Il faut se souvenir qu’il soutiendra les insurgés de la Commune en 1871… Rien que pour cela il méritait bien ce clin d’oeil.

Quelques vers tirés d’ »illuminations » justement: « J’ai tendu des cordes de clocher à clocher. Des guirlandes de fenêtre à fenêtre. Des chaines d’or d’étoile à étoile. Et je danse. » Allez, une petit verre d’absinthe en mémoire de tous ceux  qui nous ont accompagné sur les bancs de notre adolescence et plus tard.Verlaine, baudelaire, Appolinaire, Prévert, Desnos, Aragon, Eluard… La liste serait trop longue et je me demande si les ados d’aujourd’hui ont encore au fond de leur sacoche un livre de poche tout annoté de l’un de ceux là qui appartiennent maintenant au cercle des poëtes disparus…

Chassons le spleen et revenons à nos moutons ou plutot à nos saints. Je vous l’avais bien dit que le coup de la vallée du même nom allait faire un buzz. Et bien voila, les pélerins sont déja au rendez-vous par centaines. Alors, n’oubliez pas notre concours intitulé: « Cachez ce saint que je ne saurai voir », parmi les dernières propositions pour donner un nom à toutes ces statues, nous avons: Saint Thure qu’il convient de prier contre les restrictions budgétaires. La rédaction compte sur vous pour la suite. Allez, portez vous bien et, à demain, peut-être.