Les 5 derniers portraits ajoutés à la galerie

  • Image de l'artiste Léda Rafanelli

    Léda Rafanelli

  • Image de l'artiste Joséphin Peladan

    Joséphin Peladan

  • Image de l'artiste Pic de la Mirandole

    Pic de la Mirandole

  • Image de l'artiste Louise MICHEL

    Louise MICHEL

  • Image de l'artiste Hugo PRATT

    Hugo PRATT

La chasse à l’enfant…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis de la chanson réaliste et du far aux pruneaux réunis, bonjour ! Nous sommes le Lundi 09 janvier 2017, 20è jour de nivôse, consacré 220px-Jean-François_Millet_II_008au van, mais si, vous savez, ce panier d’osier qui permettait de séparer le bon grain de sa balle et j’ai justement choisi de vous parler d’une enfant de la balle qui deviendra une grande dame aujourd’hui disparue et qui méritait mieux que l’oubli dans lequel l’ont relégué les médias. Marianne OSWALD. C’est aussi la date anniversaire (1514) de notre bonne Duchesse: Anne de Bretagne.

Elle était née en 1901 en Moselle de parents juifs émigrés de Pologne. Marianne Oswald entame sa carrière de chanteuse dans les années 20, dans les cabarets de Berlin. En 1931, du fait de la montée du parti Nazi et de la menace qu’il faisait peser, elle s’exile à Paris, où elle introduit Oswalddans la chanson française des techniques propres à l’expressionnisme allemand. Elle va interpréter tout à tour Brecht, Kurt Weill mais aussi Cocteau et Prévert. Celui-ci lui écrira une chanson que je vous donne à écouter ici. En effet, pendant l’été 1934, un fait-divers scandalise Jacques Prévert : une trentaine d’enfants s’étant évadés du bagne de Belle-Île-en-Mer en réponse aux violences des surveillants du réfectoire, l’administration propose une prime de vingt francs pour chaque enfant capturé.

Les badauds et les touristes se joignent donc au personnel du bagne pour leur donner la chasse. Prévert réagit en écrivant d’une traite le poème Chasse à l’enfant, mis en musique par Joseph Kosma et enregistré par Marianne Oswald le 20 octobre 1936. Prévert avait aussi l’intention de tirer de l’anecdote un film, mais celui-ci ne verra jamais le jour. Marianne Oswald s’est ensuite beaucoup investie à la radio et prévertmême à la télé. Les moins jeunes se souviendront de l’émission « Ah, les beaux jeudis ! ». Enfants, Lorsque la météo était maussade (ce qui est rare en Bretagne) avec les copains du quartier, nous nous retrouvions agglutinés autour du poste de TSF pour écouter Jean Nohain et Marianne Oswald… Elle nous a quitté en 1985, voici ce qu’en disait Jean Cocteau:« Je suppose que c’est cette puissance rouge d’incendie, de mégot, de torche, de phare, de fanal, qui l’habite, cet acharnement de braise, cette haleur de gaz d’acétylène, de magnésium et de lampe à souder, qui forment l’efficacité de cette chanteuse, de cette mime que bien des esprits repoussent, mais qui s’impose malgré tout. »

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

Louise, ma Louise…

Posté par erwandekeramoal dans ANARCHISME, PORTRAIT

Amis de la chanson réaliste et du far aux pruneaux réunis, bonjour ! Nous sommes le dimanche 08 janvier 2017, 19è jour de nivôse, dédié au marbre, et en Bretagne on fête les Gurvan  (ou Gurwant) celui-ci était l’un des prétendants qui se disputèrent le trône de Bretagne après la mort de Salomon. Comte de Rennes, il aurait épousé la fille du roi Erispoë, et prétendait à ce titre succéder à Salomon. J’en profite pour glisser un message perso à l’attention de tous les caillouteux. Notre ami Rodo se débat avec quelques problème techniques sur les site « cailloux dans le brouill’art » résultat des courses: changement d’adresse. Mettez vos blogrolls à jour: http://rodlediazec.blogspot.fr/

Il y a 112 ans, le 09 Janvier 1905, décès de Louise Michel. Louise, ma Louise, mon institutrice préférée, Louise, ma communarde, ma combattante, ma graine d’ananar… J’aime cette image taguée qui la remet au goût du jour. Fille illégitime d’un notable et d’une servante, Louise-tagLouise Michel reçoit dans la famille de ses grands-parents paternels une éducation affectueuse et soignée. Après avoir obtenu un brevet d’institutrice, elle s’installe à Paris en 1856 pour y exercer ce métier. Mais elle se consacre également à la poésie, et, bientôt, à la politique, au sein du mouvement Blanquiste. Savez vous, qu’à ma connaissance, La station Louise Michel (métro de Paris) est la seule à honorer une femme et la seule à honorer une anarchiste… Musique maestro: c’est Louise Michel qui a écrit cette chanson en avril 1871, en pleine Commune de Paris . dans la version originale de Louise Michel, il est fait référence à la journée du 18 mars 1871 qui vit le déclenchement de l’insurrection.

C‘est durant la Commune de Paris que se révèle son dévouement à la cause révolutionnaire. La «Vierge rouge» déploie alors une activité inlassable : propagandiste, animatrice d’un club politique, ambulancière, elle participe également à la plupart des combats contre LouiseMichelles troupes de Versailles. Arrêtée au terme de la Semaine Sanglante, elle est, en 1873, condamnée à la déportation en Nouvelle-Calédonie. En exil, Louise Michel côtoie brièvement le libelliste Henri Rochefort. Plus sérieusement, elle se convertit à l’anarchisme et se lie à la population Kanaque. En 1880, l’amnistie générale des crimes commis sous la Commune l’autorise à regagner la métropole. Figure dès lors incontournable du mouvement anarchiste français, Louise Michel est étroitement surveillée par la police, qui l’arrête à plusieurs reprises pour ses participations à des manifestations ou des meetings insurrectionnels.

Le 13 septembre 1903, Louise Michel fut initiée au sein de la loge « la philosophie sociale » de la Grande Loge Symbolique Ecossaise maintenue et mixte.  L’âge venu, elle repart inlassablement, à chacune de ses sorties de prison, pour de longues tournées de conférences à travers la France et le monde. C’est au cours de l’une d’entre elles michel_funerailles-300x202qu’elle s’éteint à Marseille en 1905, victime d’une pneumonie. Le 22 janvier 1905, enterrement de Louise MICHEL. Un cortège de plus de 100 000 personnes accompagne son cercueil. Parti à 8 heures de la gare de Lyon à Paris, il n’arrive qu’à 17 heures au cimetière de Levallois où elle sera enterrée. Le préfet Lepine, qui tente de suivre le cortège, en est chassé par les anarchistes. La cérémonie s’achève par un grand meeting, où Benoît Broutchoux, Charles Malato et Séverine prennent la parole. Eau-forte d’Albert Peters-Desteray.

Allez, portez vous bien, ken ar c’hoaz comme ils disent par ici.

Les sanglots longs…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis de la Grèce antique et du jambon macédoine réunis, bonjour ! Nous sommes le Samedi 07 janvier 2017, 18è jour de Nivôse dédié à la pierre à chaux.

Pour ma part, j’ai choisi de me souvenir de Paul Verlaine, pour son génie et aussi parce que il est décédé un 8 janvier 1896 à Paris. VerlainePrécurseur du symbolisme, le poète a inventé au fond de sa déchéance les quatrains les plus musicaux de notre langue. Avec Rimbaud, compagnon de misère, il représente une figure caractéristique de son époque, le poète maudit. Ici, on le voit photographié par Dornac dans un café de Mouffetard et buvant une absinthe. Ecoutez Léo Ferré dans une version jazzy de la chanson d’automne…

 

Tiens, à ce propos, connaissez vous ces gens là ? On les appelle les  artémophiles (du nom de la plante en latin Artemisia absinthum). Ce ne sont pas des buveurs invétérés d’absinthe comme Verlaine, mais des collectionneurs à la recherche de tout objet appartenant à l’univers de buveur-dabsinthe-204x300l’absinthe. Qu’il s’agisse de ces fameuses cuillères perforées pour tenir le sucre, des verres qui marquent la dose, des fontaines à absinthe, des  affiches sur l’absinthe, des cartes postales d’époque, des pyrogènes de marque, de catalogues des fabricants…  En chinant dans les brocantes et les vide-greniers, il est encore possible de dénicher des cuillères, des verres, des fontaines, des topettes ainsi que de nombreux objets au nom de cette boisson bannie. Bref ils donneraient n’importe quoi ou presque pour toutes ces reliques témoins de l’époque de la Fée verte. A gauche ci-dessus: le buveur d’absinthe – Picasso 1903.

Allez, merci de votre visite, portez vous bien et à demain peut-être.

C’est le jour du roi dec…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

Amis de L’Espagne éternelle et du riz pilaf réunis, bonjour ! Nous sommes le Vendredi 06 janvier 2017 et, si j’en juge par mon calendrier républicain, cela correspond au 17è jour de Nivôse dédié à la marne. Rien à voir avec la Marne et ses taxis. On dit que la marne fut extraite comme matériau de construction dès que les outils en métal furent marnièreconnus. On trouve (semble t-il) son origine dans le vieux gaulois Marga écrit Alain Rey, mais aussi dans le breton merl, qui a donné par emprunt merl, puis maërl. En néerlandais mergel, allemand aussi Mergel (peut-être également Merkel). C’est amusant ça; depuis le temps qu’elle nous fait marner. Peut-être comme moi vous êtes vous interrogé un jour sur la raison qui poussait les paysans à conserver un arbre tout seul isolément au beau milieu d’un immense champ. Et bien, les anciennes marnières étaient souvent souterraines et disséminées. Après usage elles ont été rebouchées, leurs emplacements étant seulement repérés par des arbres.

Tiens, on me dit que c’est l’Epiphanie (autrefois on disait aussi:Théophanie); d’un mot grec qui désigne une apparition,manifestation de Dieu. La tradition populaire et les chargés d’com de l’église catholique, apostolique et romaine ont restreint épiphaniel’usage du mot Épiphanie à la visite que rendirent des mages (sans doute des prêtres zoroastriens) venus d’Orient à l’Enfant Jésus. Selon le récit qu’en fait Matthieu, les mages furent guidés jusqu’à la crèche de Bethléem par une étoile mystérieuse. Une fois arrivés, ils déposèrent devant la crèche l’or, qui évoque la richesse terrestre, la myrrhe, qui accompagne les hommages rendus à un roi à sa mort, et l’encens qui honore la divinité. Ce récit, qui n’a pas de fondement historique, a été enjolivé au cours du Moyen Âge. Les mages sont devenus trois Rois prénommés Gaspard, Melchior et Balthazar.

https://youtu.be/BfBy1AsavoA

L‘Épiphanie est traditionnellement fixée au 6 janvier mais pour plus de commodité, l’Église catholique la célèbre le dimanche qui suit le 1er janvier. C’est aussi ce jour-là qu’est tirée la traditionnelle galette des Rois. La fève cachée dans la galette rappelait à l’origine l’Enfant Jésus que les mages avaient longtemps cherché en suivant l’étoile. Le palais de l’Elysée sacrifie chaque année à cette tradition chrétienne; je me demande si cela est très respectueux de la neutralité de l’Etat laïc… En Espagne, de façon somme toute logique, ce sont les Rois mages qui distribuent des cadeaux aux enfants sages le jour de l’Épiphanie (et non pas à Noël). Pour patienter de Noël à l’Épiphanie, les petits Espagnols bénéficient en conséquence de trois semaines de vacances. Epatant, non !
Allez, merci d’être passé, portez vous bien et à bientôt peut-être.

A cheval sur mon dada…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de l’histoire bretonne et des moules marinières réunies, bonjour ! statue-de-saint-conwoion-de-l-eglise-saint-sauveur-redonNous sommes le Jeudi 05 du mois de janvier 2017, 16è jour de nivôse du calendrier républicain, dédié au silex.

 

De ce côté ci du Couesnon, en Bretagne armoricaine donc, on célèbre (ou pas) KONWOÏON qui fut, chacun le sait, le premier higoumène (abbé) du monastère de St Sauveur près de Redon. Il est resté célèbre dans notre petite histoire pour avoir fricoté autant avec Nominoé (Duc de Bretagne) qu’avec le roi de France (Louis le débonnaire) pour obtenir sa charge. Il serait né vers 800 à Comblessac (en Ille-et-Vilaine) d’une famille gallo-romaine ayant eu des sénateurs romains dans son ascendance.

 

C’est en Janvier 1920 que Tristan Tzara débarque à Paris. Quelques années plus tôt, le 08 février 1916, dans un cabaret de Zurich, le poète et ses amis proclament l’avènement de Dada en réaction à l’absurdité de la Grande Guerre. Il était né à Moinesti (Roumanie) en 1896. Pendant la première guerre mondiale, il séjourne à Bâle où il contribue à la fondation du mouvement Dada avec Ball, Arp et Huelsenbeck. En 1916, il publie le premier texte dadaïste: Les Aventures Célestes de Monsieur Antipyrine. Il fonde également la revue Le Cabaret Voltaire à laquelle collaborent Apollinaire, Picasso, Cendrars, Kandinsky et Retrato_de_Tristan_Tzara_(Robert_Delaunay)Modigliani. En 1918, il publie le Manifeste Dada et, deux ans plus tard, se rend à Paris où les surréalistes l’accueillent avec enthousiasme. A partir de 1920, Tzara organise avec les surréalistes une série de manifestations qui feront scandale. En 1922, il se sépare de Breton qui se refuse à garder une attitude purement nihiliste. Tzara reste quelques temps en dehors du groupe surréaliste, mais il y revient en 1929. Tzara participe aux activités du mouvement jusqu’en 1935 et collabore notamment au Surréalisme ASDLR (surréalisme Au Service De La Révolution). Passé cette date, l’activité de Tzara qui fini par adhérer au Parti Communiste (personne n’est parfait) cesse peu à peu de concerner le surréalisme.(à gauche, un portrait signé Delaunay) En 1938, il voyage en Espagne où de 1934 à 1936 il avait été secrétaire du Comité pour la Défense de la Culture Espagnole. Pendant la guerre, il participe à la résistance intellectuelle et vit clandestinement dans le Midi de la France. A la libération, il participe à Toulouse à la fondation de l’Institut d’Etudes Occitanes.

Pour faire un poème dadaïste
Prenez un journal.
Prenez des ciseaux.
Choisissez dans ce journal un article ayant la longueur que vous comptez donner à votre poème.
Découpez l’article.
Découpez ensuite avec soin chacun des mots qui forment cet article et mettez-les dans un sac.
Agitez doucement.
Sortez ensuite chaque coupure l’une après l’autre.
Copiez les consciencieusement dans l’ordre où elles ont quitté le sac.
Le poème vous ressemblera.
Et vous voilà un écrivain infiniment original et d’une sensibilité charmante, encore qu’incomprise du vulgaire.
Manifeste sur l’amour faible et l’amour amer. – 1921.

Oui-da, en ces jours où l’affligeante actualité inonde nos téléviseurs, la seule question qui vaille d’être posée est bien: être ou ne pas être Dada, avec ou sans bidet … Allez, merci à vous d’être passé, portez vous bien et à demain peut-être.

Drôle d’époque madame Michu…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis de la neige en hiver et du Picon bière réunis, bonjour ! Nous sommes le Mardi 04 Janvier qui correspond au quinzième jour de Nivose dédié au lapin.J’en connais qui vont fêter les Madeg.
Madeg était un compagnon de saint Gwenneg. On suppose qu’il était 800px-René_Madecl’un des nombreux frères du roi Judikael (roi des bretons qui fut soumis à l’allégeance par le bon roi Dagobert), et qu’il fit partie de ceux qui suivirent leur aîné Josse dans son voyage dans le Nord, qui se termina par la fondation d’une abbaye à Wormhoudt (59), non loin de Dunkerque. Ce prénom est encore porté; mais est aussi devenu un patronyme, illustré par le nabab René Madec, de Quimper, qui créa une armée privée qu’il mit au service du grand Moghol, Shah Alam II, qui le fit Nabab de première classe. Plus tard il deviendra roi des Indes; il faudra que je vous conte ses aventures un de ces jours.

C’est aussi la date anniversaire (2007) du décès de Henri PORTIER, il était né à Lorient le 15 février 1941. Anarcho-syndicaliste, pacifiste, antimilitariste et libertaire, historien du mouvement Freinet. J‘avais fait sa connaissance dans les années 70 lors d’un séminaire sur l’école émancipée. Un type passionnant que m’avait présenté Paul Le Bohec, autre grand pédagogue, pratiquant et vulgarisateur des méthodes de Célestin Freinet. Etudiant à l’Ecole Normale de Vannes, il prend part à un mouvement de grève générale contre la guerre d’Algérie. Il soutiendra ensuite l’initiative de Louis Lecoin pour l’obtention du statut d’objecteur de conscience. Militant syndicaliste, il représente dès 1962portier la tendance de « l’Ecole émancipée » au sein de la « Fédération de l’Education Nationale », puis milite à partir de 1966 à « l’Union des Anarcho-Syndicalistes » (U.A.S). Professeur d’histoire, il s’installe à Apt en 1980 et va dès lors participer pleinement aux activités du CIRA de Marseille en particulier à la constitution de la vidéothèque anarchiste.
Membre de l’Institut Coopératif de l’Ecole Moderne (ICEM) du mouvement Freinet, il devient l’historien du mouvement, faisant notamment redécouvrir plusieurs films et réalisant en 1996 un documentaire « Le mouvement Freinet ». Il est également l’auteur d’une brochure « Cinématographe et mouvement Freinet » (1989), et de nombreux articles parus dans les journaux « L’Ecole émancipée » ou « Le Monde Libertaire ». Victime d’un arrêt cardiaque, il meurt à Apt le 4 janvier 2007 alors qu’il allait avoir 66 ans. Sources : Ephémérides anarchistes.

Ces types là doivent se retourner dans leur tombe en voyant le gros buziness médiatico-pédagogique très en vogue chez les bobos qui est réservé aujourd’hui à la méthode Montessori tandis que d’autres réclament le retour des uniformes dans les écoles… Ma Doué beniged ! Drôle d’époque madame Michu. Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Faites la guerre à la guerre…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis de l’antistrophe et des huitres de Prat-ar-Coum réunies, bonjour! Nous sommes le Mardi 03 janvier 2017, et oui, va falloir s’habituer. C’est le 14è jour de nivôse dédié au grès; et du coup, bon grès mal grès (calembour) les cénobites tranquilles, billet quotidien d’humeur et d’humour poursuit son petit bonhomme de chemin…

En ce début d’année 2017, petit salut fraternel à ce grand artiste flamingand qui a toujours su mettre son art au service de ses convictions pacifistes. Frans Masereel. Voici masereelce qu’on pouvait lire dans l’organe de l’Union Pacifiste. « Dans une société amnésique, qui ne raconte que l’histoire des guerriers, le pacifiste intégral flamand Frans Masereel mériterait de ressusciter… Même si certains prétendus anarchistes, faux frères qui font le lit de la violence militaire, assimilent les insoumis à des utopistes dangereux, les faits sont têtus : préparer la guerre n’apporte que la guerre ; désarmer unilatéralement ouvre un chemin à la paix. Les gravures de Masereel témoignent constamment de ce refus de tuer, de sa résistance aux profiteurs de guerre, et gênent, à ce titre, tous ceux qui inondent les médias de leurs violences suicidaires. » (à droite: autoportrait)

Allez, merci à vous, portez vous bien et à demain peut-être.

Ici Londres…

Posté par erwandekeramoal dans LES BEAUX SAINTS

Amis de l’existentialisme sartrien et du poulet Stroganoff réunis, bonjour ! Nous sommes le Lundi 02 janvier 2017, treizième jour de nivôse dédié à l’ardoise, maen-glas en breton.

Or donc fêtons les Koupaia prénom dans lequel on retrouve sans doute Copia, représentation symbolique de la déesse mère de Rome Cybèle (la coupe) le chaudron pour les celtes. Inutile de vous dire que Koupaia trône en bonne place dans la vallée des saints à Carnoët. Sainte Aspasie, plus connue sous le nom de Pompée si l’on en croit M. de Garaby dans: la vie des bienheureux et des saints de Bretagne: … dut le jour Koupaia-vallée-300x226à Eusèbe, qui devint roi d’Armorique, et à sainte Landouenne, son épouse. Eusèbe sévit une fois avec excès ou injustice contre des sujets qui l’avaient irrité : il fut attaqué d’une maladie, et sa fille unique fut obsédée du démon. Saint Melaine qui passait par là les délivra. La vierge généreuse porta son père à donner au prélat Comblessac, pour l’entretien de ses religieux. Plus tard, notre héroïne perdit un bon père, une mère excellente et, avec eux, un royaume. Les droits de l’orpheline furent sacrifiés à Budic; c’est-y pas malheureux madame Michu, mais elle se montra si digne du trône, que Hoël Ier, successeur de Budic, associa sa cousine Aspasie à la couronne, en l’épousant. En 509, les Frisons firent une irruption dans l’Armorique et, malgré les efforts de Hoël-le-Grand, ils s’en emparèrent (oui, le frison est taquin !). Le souverain et sa famille se retirèrent dans les îles britanniques. Certains historiens affirment qu’il y forma un gouvernement provisoire. Hoël et Aspasie s’attachèrent à donner une bonne éducation à leurs enfants, et en mirent deux en pension au petit séminaire, Tugdual et Léonor, sous la direction du savant et pieux Iltut.

En 513, le prudent et brave monarque chassa les barbares de ses états, y reprit les rênes du gouverneme300px-Koupaia2nt, et, aidé des conseils de son épouse, répara les maux qu’y avaient multipliés de féroces étrangers qui étaient venus jusque dans nos bras pour égorger nos fils et nos compagnes. Il paraît que la reine était restée en Angleterre. Hoël y rentra pour voler au secours de son parent, le roi Artur. Pompée eut à pleurer son illustre époux vers 545. Grande dans sa viduité, elle embrassa la vie religieuse, suivit, avec sainte Sève, sa fille, S. Tugdual et S. Léonor, lorsqu’ils vinrent en Bretagne, et qu’un autre de ses enfants, Hoël II, monta sur un trône que son père venait de couvrir de gloire. La bonne princesse passa le reste de ses jours dans un monastère à Langoat (à droite, le tombeau), à une lieue de celui de Tréguier, que dirigeait saint Tugdual.

Allez, je réitère tous mes vœux et je m’en vais faire mon bois, on annonce une semaine des plus frisquet. Portez vous bien et à bientôt peut-être.

Bonne et heureuse…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis des années bissextiles et de la pizza trois fromages réunies, bonjour ! Nous nous retrouvons donc en ce Dimanche 1er janvier 2017 dans les vapeurs à peine dissipées de cette nuit d’ivresse pour un nouveau parcours. Après moult* hésitations, le cénobite a décidé de poursuivre cette aventure à laquelle vous êtes forcément associés. Pas de lecteur, pas de blogueur, aurait dit mon aïeule qui ne voulait jamais s’en laisser compter… Nous sommes le 12è jour du mois de nivôse dédié à l’argile. C’est la période qui veut ça, chacun y va de ses vœux. Pour la plupart, vous reprenez ceux de l’année dernière et ceux de l’année d’avant et vous aurez une magnifique collection de langue de bois suffisante pour vous chauffer tout l’hiver. Pour ma part, mon vœu le plus cher est de conserver votre fidélité; cela suffit à me réchauffer le cœur. Au menu des bonnes résolutions, j’espère pouvoir continuer à bouffer du flic, du curé, du militaire et du patron tant que le mien, de St patron, me laissera la santé de fer qui me caractérise…

lescenobitestranquilles carte postale

Allez, merci de débuter cette année nouvelle en compagnie des « cénobites tranquilles », pour vos vœux, je tiens à votre disposition des cartes postales de ce blogue (création Breizhtorm). Laissez un message avec votre adresse en cliquant sur: à propos de l’auteur (en haut à droite) et je vous en expédie une douzaine… C’est cadeau ! Portez vous bien et à demain peut-être.

*vieux débat pour savoir s’il convient d’accorder moult…

Tout augmente…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de la métempsycose et du homard à l’armoricaine réunis, bonjour ! Voici donc le dernier jour de la dernière semaine du dernier mois de cette année 2016 qui n’en finit pas de disparaître… Dans notre calendrier républicain, c’est le 11è jour de nivôse, dédié au granit.

Avez vous remarqué, amis fidèles, avec quelle rapidité nos prix sont en train de s’envoler ? Oh, pas de quoi fouetter un ministre, on nous dit que l’inflation est maitrisée… Je ne sais pas chez vous mais très franchement je ne m’en suis pas rendu compte. Les tarifs du gaz vont augmenter ainsi que ceux de l’électricité. Le timbre va finir par se vendre au prix du caviar. Le prix du billet de train augmente lui aussi.  Et puis tiens, pendant qu’on y est, le gaz va augmenter, je l’ai déjà dit, la farine va augmenter, et donc le pain, les pâtes. Ajoutez à cela le café, le beurre, le chocolat, l’huile, le camenbert, les biscuits… Et nos SOULCIE---Tout-augmenteamis de la FNSEA veulent augmenter le prix du beurre (salé), du lait (ribot), de la viande (kig sal), du yaourt, bref, la vie augmente sauf ma retraite. Les tarifs bancaires grimpent en flèche – Le prix du gaz augmente, à l’instar des derniers mois écoulés. Pour les clients d’Engie (ex-GDF Suez), la facture de gaz sera plus élevée; les tarifs réglementés vont croître de 5% – Les taxes sur les contrats d’assurance de biens réhaussées. La taxe dite « terrorisme », qui porte sur les contrats d’assurance de biens uniquement, comme ceux des logements et automobiles, va passer de 4,30 euros à 5,90 euros – Les complémentaires santé augmentent de 2 à 5% – Le prix du courrier va augmenter de 3,1% en moyenne. Envoyer des courriers postaux va désormais coûter plus cher. À compter du 1er janvier 2017, le prix du timbre rouge, celui qui est prioritaire, augmentera de 5 centimes d’euros. La rémunération globale des dirigeants des 120 plus grandes entreprises françaises a grimpé de 20 % en 2015. Le montant 2017 du Smic est en hausse de 0,93% par rapport à 2016. Le montant mensuel brut du Smic 2017 est de 1 480,27 euros, contre 1 466 en 2016. Il s’agit donc d’une hausse mensuelle de 13,65 euros. Vive la France, vive la République, vive la sociale et, à bas la calotte…

Je ne peux m’empêcher de repenser à ce poème de Guillevic.

Quand on nous dit :
La vie augmente, ce n’est pasguillevicportrait-276x300
Que le corps des femmes
Devient plus vaste, que les arbres
Se sont mis à monter
Par-dessus les nuages,
Que l’on peut voyager
Dans la moindre des fleurs,
Que les amants
Peuvent des jours entiers rester à s’épouser.
Mais, c’est, tout simplement,
Qu’il devient difficile
De vivre simplement.

Allez, le bonjour vous va; ainsi que tous mes vœux; portez vous bien et à l’année prochaine peut-être.