Vous lisez actuellement la catégorieNon classé

Page 2 de 120

Et ça continue encore et encore…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de l’apathéia ( la tranquillité de l’âme d’après Origène ) et du ris de veau aux morilles réunis, bonjour ! En ce Vendredi 27 octobre 2017 ou encore 6è jour de brumaire, comme l’a souhaité Fabre d’Eglantine, nous célébrons l’Héliotrope.

Tout à fait autre chose.
Israël a approuvé mercredi 25 octobre un vaste projet de nouveaux logements dans une colonie juive du quartier palestinien de Jabal Moukaber, dans Jérusalem-Est occupée. La colonie juive de Nof Zion, qui compte déjà 91 logements dans le quartier palestinien de Jabal Moukaber, va tripler avec ces nouvelles constructions. Le colonie-Nof-Zion-implantation-israelienne-quartier-palestinien-Jabal-Moukaber-Jerusalem-Est-25-octobre-2017_1_728_443développement de Nof Zion participe de la volonté du gouvernement israélien « d’imposer une solution de fait à un seul État », par opposition à une solution dite à deux États, qui verrait la création d’un Etat palestinien coexistant avec Israël, selon la dirigeante palestinienne Hanane Achraoui. « Sans Jérusalem pour capitale de la Palestine, il n’y aura pas d’État palestinien, et sans État palestinien, il n’y aura ni paix, ni stabilité dans la région », a-t-elle dit.

L‘entreprise de paix est embourbée depuis plus de trois ans. La colonisation, illégale au regard du droit international, est considérée par une partie de la communauté internationale comme un obstacle majeur à la paix. Elle est d’autant plus sensible à Jérusalem-Est que la ville est au cœur du conflit. Israël a conquis la partie orientale de Jérusalem en 1967 et l’a annexée en 1980, avant de proclamer tout Photographie-prisele-quartier-palestinien-Jabal-Moukaber-Jerusalem-Est-trouve-colonie-israelienne-Nof-Zion-25-octobre-2017_0_729_443Jérusalem sa capitale indivisible. La communauté internationale n’a jamais reconnu l’annexion et considère Jérusalem-Est comme territoire occupé. Les Palestiniens de leur côté, veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l’État auquel ils aspirent. Ils dénoncent une judaïsation de Jérusalem-Est, par les autorités israéliennes à force de programmes immobiliers. La validation du projet de Nof Zion intervient une semaine après l’approbation de 2.646 logements pour colons en Cisjordanie, territoire contigu à Jérusalem et occupé par l’armée israélienne. Non seulement la colonisation rogne les terres sur lesquelles les Palestiniens aspirent à former un Etat, mais en fragmentant la continuité des territoires, elle menace de rendre impossible la création d’un tel État, disent ses détracteurs.

Ainsi va la vie dans ce monde déboussolé où l’on prend des sanctions contre la Russie eut égard à «l’annexion» de la Crimée mais où l’on se garde bien d’un mot qui pourrait fâcher Israël et son parrain les USA. Allez, une pensée pour l’immense Fats Domino qui vient de nous quitter; portez vous bien et à bientôt peut-être.

C’est aujourd’hui dimanche…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de la prétérition et du veau marengo réunis, bonjour ! Nous sommes le Dimanche 15 Octobre 2015, 24è jour de vendémiaire dédié à l’amaryllis, magnifique fleur qui a donné son nom à un bistro rennais des plus sympas. Enfin, je vous parle de cela il y a très, très longtemps. C’était dans le bas de la place des Lices, pour ceux qui connaissent StKonoganRennes, et j’y ai passé quelques soirées mémorables. Pour les initiés de la pataphysique, Le 15 Octobre 2015 est en réalité le Mardi 10 Haha 145 St Panmuphle, huissier. Et en Bretagne on célèbre les Konogan; un saint homme qui vivait à l’époque ou régnait Childebert et à qui est dédiée une très jolie petite chapelle au lieu dit Lescogan sur la commune de Beuzec-Cap-Sizun (29). Derrière la chapelle se trouve la fontaine de Saint Konogan. La légende raconte que Saint Konogan soignait la fièvre, et pour obtenir guérison il fallait vider la fontaine; avec ce qu’il tombe par ici, c’était pas le tonneau des Danaïdes mais…

Bon, allez, c’est dimanche, je vous la fais courte; demain (peut-être) on tachera de faire plus conséquent. Portez vous bien.

Mais non, mais non, l’sarrasin n’est pas maure…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de la critique de la raison pure et du pain aux raisins réunis, bonjour ! Nous sommes le Lundi 09 octobre 2017, dix huitièmefleur-de-sarrasin-268x300 jour de vendémiaire qui était généralement dédié au sarrasin, mais pas aux maures ! Chez nous on l’appelle le blé noir (Gwiniz du en breton) ce qui, de toute évidence, est un abus de langage car le sarrasin n’est pas une graminée ce qui, j’en suis convaincu, vous fait une belle jambe.

J’ai souvenir d’avoir, dans le Cantal dégusté des galettes de sarrasin qui portaient le joli nom de « Bourriols »; rien à voir avec « la complète » du Finistère.

Le blé noir, appartient à la Famille Polygonacées, comme l’oseille ou la rhubarbe. On l’appelle noir parce que sa farine est grise. Et sarrasin parce qu’on dit qu’il serait revenu du Moyen Orient avec les Croisés (au Moyen-Âge). Mais c’est la légende… Les historiens pensent qu’il a été Blinis-de-blé-noir-houmous-de-carotte-et-andouille-de-guémené_ohhh-la-vache-3-sur-6réintroduit autour du XVè siècle. Revenu ou réintroduit car on en a trouvé trace dans des pollens préhistoriques de la région.  Contrairement à ce que laisse supposer son nom, ce n’est pas une céréale. Mais il possède néanmoins des qualités nutritionnelles très proches de celles du blé. (La farine de sarrasin bénéficie aujourd’hui d’une IGP.) Il est du genre Fagopyrum, nom latin signifiant que sa graine ressemble au fruit du hêtre. Une particularité nutritionnelle du sarrasin ou blé noir est qu’il ne contient pas de gluten. Comme plante mellifère, elle permet de produire un beau miel brun très rare. C’est assez cher mais très, très parfumé et, quand on aime…

Tiens, pour dire, je me serai transformé en blogueuse cuisine, style «MadamedansMaCuizine » ou encore «cuisine de tous les jours« . Essayez donc les Blinis de blé noir, houmous de carotte et andouille de Guémené; ça déchire carrément. Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Patate et salami…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de l’Europe enchantée et de l’eau ferrugineuse, bonjour ! Aujourd’hui, Lundi 02 Octobre 2017, un clin d’œil particulier à nos amis Helvètes qui sont nombreux à suivre les aventures du « cénobite tranquille ». On connaissait le magnifique sketch de Bourvil à propos de salamil’eau ferrugineuse, voici celui de Hans-Rudolf Merz, qui fut ministre des finances de la Suisse il y a quelques années, à propos de la taxation du salami. Pas besoin de maîtriser le Suisse alémanique pour goûter le sel de la situation. Le ministre s’exprimait devant le Conseil Fédéral au sujet de l’importation de viande assaisonnée… De toute évidence, la note que lui avait préparé ses collaborateurs, manquait un peu de cohérence.

Savez-vous que le 2 octobre correspond au onzième jour de vendémiaire qui était le jour dédié à la pomme de terre. Il y aurait tant à dire sur cet aliment de base qui nous vient de la Cordillère des Andes, que j’avoue y avoir renoncé. Je préfère vous inviter à admirer ce chef jeune fille pdtd’œuvre de Albert ANKER, daté de 1886 (pas Anker, son œuvre) et qui porte le doux et poétique nom de: Die kleine kartoffelschälerin, c’est à dire, la petite éplucheuse de pommes de terre. Ce qui est amusant dans ce rapprochement un peu osé, c’est que Albert Anker fut député du Grand Conseil du canton de Berne en 1870. Il était né et vivait à Anet près de Berne. C’était un monsieur très sérieux et je ne l’imagine guère plié en deux sur les bancs de l’assemblée en écoutant son président lui parler de l’importation du Salami. Il a eu six enfants « d’avec sa femme » et je le soupçonne d’en avoir fait ses modèles. En tous cas, je trouve ses peintures absolument remarquables. Je ne suis pas certain d’obtenir une telle perfection dans la maîtrise des ombres et de la lumière avec le dernier des numériques.

Voila ce que devient un billet quand on a pas grand chose à se mettre sous le clavier. Il suffit parfois de savoir prendre l’Helvétie pour une lanterne… Et la lumière jaillit ! Allez, merci pour votre indulgence à l’égard de l’auteur, portez vous bien et à demain peut-être.

Divagations rimbaldiennes…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

Amis du Bakouninisme éclairé et du filet mignon réunis, bonjour ! En ce Vendredi 29 Septembre 2017, huitième jour de vendémiaire, nous célébrons l’amarante (non, madame Michu, il ne s’agit pas de la marrante…) belle plante dont le nom vient du Grec « a maranthos », qui ne fane pas. Pendant longtemps cette plante a été cultivée pour amaranthel’alimentation notamment en Amérique Latine. Les graines étaient grillées et les feuilles consommées comme légumes verts. Après la conquête espagnole la culture fut interdite car la plante était utilisée par les Aztèques lors de cérémonies rituelles. Du fait de cette interdiction et de la violente répression qui sévissait durant plusieurs siècles à l’encontre des jardiniers qui continuaient à cultiver cette plante, l’Amarante (avec ou sans H) a, depuis le XXe siècle, presque totalement disparu de l’alimentation mexicaine, alors même qu’elle entrait dans la constitution de très nombreux plats aztèques (tamale, sauce, tortillas et boissons). Les feuilles d’amarante se cuisinent comme les épinards me dit-on. La plante s’est fait connaitre du grand public par sa grande résistance au Roundup qui s’explique par une amplification génique, la multiplication du gène de l’enzyme cible du glyphosate. Réjouissant, non !

En Juillet 1872, cinq ans après la mort de Baudelaire, Rimbaud est à Bruxelles pour ce qu’il nommera son vertigineux «voillage» et écrit ceci:

Plates-bandes d’amarantes jusqu’à
L’agréable palais de Jupiter.
Je sais que c’est Toi qui, dans ces lieux,
Mêles ton Bleu presque de Sahara !

En Bretagne on célèbre ce jour Charlez Bleiz ou, si vous préférez, ichrsbi001p1Charles de Blois. Duc de Bretagne et comte de Limoges, il fut célèbre par sa piété. Fait prisonnier, au cours de la bataille de la Roche-Derrien (1347) il endura neuf années d’emprisonnement dans la Tour de Londres. Il périt à Auray lors de la guerre de succession de la Bretagne. C’est lui qui adoubera Bertrand du Guesclin au château de Montmuran dans les Ifs (entre Rennes et Saint-Malo) et le fera capitaine de Pontorson et du mont St-Michel. Il est vrai que ce Duc là était un affidé du roi de France dont Du Guesclin fut connétable.

Et voilà, tout ceci nous entraine bien loin des illuminations rimbaldiennes. Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Les années 70 au cinoche…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis des seventies et du cresson nantais réunis, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 28 Septembre 2017, septième jour de Vendémiaire dédié à la carotte.

C‘est en 1974 que paraît le film EMMANUELLE de Just Jaecking (c’est Just son prénom !) qui va propulser Sylvia Kristel au rang de star internationale. J’en parle aujourd’hui car elle est née un 28 septembre en 1952 aux Pays-Bas. C’était une petite fille très intelligente, il paraît emmanuellequ’elle avait un QI de 145, ce qui lui a permis de sauter (déjà) plusieurs classes. Nous étions quelques années après 68, la libération des mœurs avait fait son chemin, l’érotisme cherchait le sien, c’était avant que Canal+ n’installe le porno sur ses écrans le samedi à minuit… Elle parle couramment le néerlandais, le français, l’italien et l’anglais ce qui l’aide à débuter sa carrière de mannequin à 17 ans et de devenir Miss TV Europe… Quand bien même, ce rôle va lui coller à la peau toute sa vie, elle a aussi tourner dans des films de Mocky Un cercueil n’a pas de poches, de Chabrol Alice ou la dernière fugue, de Roger Vadim Une femme fidèle et même dans René la canne de Francis Girod.

J‘ai vraiment un faible pour les années 70, du point de vue cinématographique. Imaginez: Tristana de Bunuel en 70 – Duel de Cannes 1972Spielberg en 71 – en 72: L’attentat de Boisset, Cabaret de Bob Fosse, Fellini’s Roma. 73: Mean streets de Scorcese, Etat de siège de Costa-Gavras, Les noces rouges de Chabrol. 74: Dupont-Lajoie, Les valseuses. 76: Un après midi de chien de Lumet. 79: Apocalypse now de Coppola… Et je pourrai rallonger la liste tant cette décennie fut féconde en chefs- d’œuvre. J’ajouterais, autres magnifiques créations, que mes deux gars sont nés dans les années 70 et ça, c’était pas du cinéma… Pour en revenir à notre Emmanuelle, après une vie compliquée où elle sera confrontée à la maladie, l’alcool, la drogue et la tromperie de son deuxième mari qui va la dépouiller entièrement, elle se consacre désormais à la peinture aux Pays-Bas et connaîtra un certain succès. En 2006 elle a publié son autobiographie sous le titre de Nue dans lequel elle raconte son calvaire. Elle est décédée en Octobre 2012.

Allez, merci encore de passer par ici, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Anargyre toi même…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis des années bissextiles et de la pizza trois fromages réunies, bonjour ! Nous sommes le Mardi 26 septembre 2017, c’est pour vous dire si ça passe vite, et cela correspond au 5è jour de vendémiaire, dédié au cheval. Comme disait Pierre Dac: « Si vous avez perdu au PMU, vengez vous, mangez du cheval ! » On fête aussi la saint Côme, rien à voir avec le lac que ma belle et moi visitions voici quelques temps à pareille époque.

Côme et son frère Damien étaient des chirurgiens qui pratiquaient la médecine gratuitement d’où l’appellation d’anargyres (du grec an- et argyrios, qui refusent l’argent). Joli nom qui commence plutôt bien et qui me les rend sympathiques. Mon aïeule, qui avait un dicton pour pratiquement chaque jour de l’année, n’aurait pas manqué d’ajouter: Priez Saint-Côme et Saint-Damien, vous vous porterez toujours bien ! Côme-03C’est à Saint-Louis que l’on doit la création de la confrérie de Saint-Cosme, première « association professionnelle » des chirurgiens. Jean Pitard, premier chirurgien de saint-Louis en créant la confrérie de Saint-Côme et de Saint-Damien distingue les chirurgiens dits de robe longue qui doivent désormais passer un examen devant leurs pairs avant d’exercer, des chirurgiens dits de robe courte ou barbiers qui ne sont plus chargés que des interventions minimes. A Paris, rue de l’école de médecine on trouve encore trace de ce remarquable hôtel de la confrérie des chirurgiens. Etonnant, non !  En Bretagne armoricaine on célèbre les Oedmal, prénom très peu usité qui nous vient d’un des premiers évêques d’Aleth (St-Malo): ceci se déroulait sous le pontificat du pape Jean IV, et le règne du roi de Bretagne Alain II; l’eglise de Tours était gouvernée par Charegisilus et le royaume de France par Dagobert qui mit sa culotte à l’envers.

 
Tiens, c’est aussi la date anniversaire de la naissance de Julie London célèbre pour sa voix grave et sensuelle, première interprète de la chanson Cry Me a River (ci-dessus en vidéo) en 1955. Plus tard, elle interpréta le rôle de l’infirmière Dixie McCall dans l’ancêtre de la série Urgences, Emergency! dans les années 70.

Sur ce je m’en vais à la cueillette. Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Vendémiaire

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis des latitudes extrêmes et du cochon grillé réunis, bonjour ! Nous sommes donc le VendrVendemiaireedi 22 septembre 2017, premier jour de Vendémiaire dédié au raisin. Je dois préciser que l’équinoxe aura lieu à 20 heures, 01 minute et 7 secondes en T.U. (Temps universel), soit 22h 01, heure de Paris pour être tout à fait précis. Je dis cela car, dans le calendrier républicain, commençant le 22 septembre 1792, mis en place le 6 octobre 1793 et utilisé entre 1793 et 1805, l’année débute lors de l’équinoxe de septembre. Donc, en toute logique, aujourd’hui c’est le premier de l’an et de ce fait, hier soir c’était  le réveillon… Étonnant, non ! Ceci étant écrit, je dois vous avouer que le 22 septembre, aujourd’hui, je m’en fous…

Et voilà une pirouette qui me permet de poster le 3929è billet de ce modeste blog. En attendant le prochain, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Longtemps, je me suis couché de bonne heure.

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

 

Amis de la cosmogonie et des cailles au raisin réunies, bonjour ! Ce Mardi 19 septembre 2017 fait partie des jours « complémentaires » rajoutés au calendrier républicain ; celui-ci était dédié au travail. Quelle drôle d’idée…

Longtemps, je me suis couché de bonne heure écrivait Proust dans sa Celtes1recherche du temps perdu. « Dès la première phrase, la voix du narrateur, parlant de nulle part, évoque un autrefois ni daté ni situé, dénué de toute indication de distance par rapport au présent de l’énonciation, un autrefois lui-même multiplié sans fin [...] Ainsi, le commencement pour le narrateur renvoie-t-il à un auparavant sans frontière [...] »  expliquait Paul Ricœur. Pour ma part, longtemps je me suis posé cette question: qu’y avait-il avant le Big Bang ?

Tentative de réponse des plus passionnantes à déguster sans modération après une bonne omelette aux champignons en ces soirées automnales. Allez, merci d’être passé, portez vous bien et à bientôt peut-être.

ma tilde est revenue…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

 

Amis de la littérature polissonne et du poulet au gingembre réunis, bonjour ! Nous voici le Lundi 18 septembre 2017 et pour le calendrier républicain, c’était le deuxième jour supplémentaire, encore nommé: jour du génie mais pas pour autant celui de la lessive…

Je vous le dis tout net, sans détour et sans ambages, j’en ai ras la casquette des pisse-vinaigres qui s’enrouent pour l’absence d’un S, orthographe-le-chatpour un participe passé qui passe mal ou un accent circonflexe qui les laisse perplexe. On me dit que la réforme est en marche (elle aussi) et que 2.400 mots courants vont subir un toilettage pour faciliter leur apprentissage par les enfants. Oignon pourra ainsi s’écrire Ognon et nénuphar, nénufar. Certains mots comme portemonnaie ou millepattes perdent leur trait d’union. Bien sûr la langue est une belle chose et fait partie d’un patrimoine qu’il convient de préserver (la langue française comme toutes les autres).

Et pourtant, le petit Fañch, né natif de Rosporden (29) en Mai dernier ne pourra maintenir ce joli tilde sur son «N» ainsi en a décidé la justice franchouillarde, jalouse de son jacobinisme. Le jugement du tribunalFANCH reprend l’argumentaire du procureur et conclut que « des revendications particulières ne sauraient permettre en l’état de la loi des entorses à la langue française de nature à déstabiliser la cohérence recherchée de nos institutions publiques, obligées, dans ce cas, de s’adapter à des idiomes locaux et l’usage de signes graphiques et diacritiques qui ne figurent pas dans l’alphabet romain en usage en France« . Bernez Rouz, président du conseil culturel de Bretagne s’en émeut et brandit une copie d’un édit du roi Charles IX. On y lit Frãce (France), cõsidérations (considérations), etc. L’ordonnance de Villers-Cotterêts (1539) imposant la langue française dans les actes de justice, l’utilise aussi. « Rien ne justifie qu’il soit banni des actes publics de la République française. Il n’y a pas plus français. »

Et voilà pourquoi votre fille est muette ! Allez, kenavo, portez vous bien et à bientôt peut-être.