Vous lisez actuellement la catégorieHUMEUR

Page 1 de 32

Plates-bandes d’amarantes…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis du Bakouninisme éclairé et du filet mignon réunis, bonjour !

En ce huitième jour de vendémiaire, nous célébrons l’amarante (non, c’est pas  celle à qui vous pensez.) belle plante dont le nom vient du Grec « a maranthos », qui ne fane pas. Pendant longtemps cette plante a été cultivée pour l’alimentation notamment en Amérique Latine. Les graines étaient grillées et les feuilles consommées comme légumes verts. Après la conquête espagnole la culture fut interdite car la plante étaitamaranthe utilisée par les Aztèques lors de cérémonies rituelles. Du fait de cette interdiction et de la violente répression qui sévissait durant plusieurs siècles à l’encontre des jardiniers qui continuaient à cultiver cette plante, l’Amarante a, depuis le XXe siècle, presque totalement disparu de l’alimentation mexicaine, alors même qu’elle entrait dans la constitution de très nombreux plats aztèques (tamale, sauce, tortillas et boissons). Tiens, on me prie de signaler aux cuistots du dimanche que les feuilles d’amarantes se cuisinent comme les épinards. Il y a aussi ce poème de Rimbaud qui commence comme ceci: Plates-bandes d’amarantes jusqu’à l’agréable palais de Jupiter

Ceci étant et, toutes choses égales par ailleurs comme disait mon aïeule, ma poésie n’a pas l’heur de plaire à tout le monde. Cf les derniers commentaires postés sur ce blog et dont je vous épargne la lecture. Je ne sais plus qui a dit: « Pas de liberté pour les ennemis de moinela liberté » mais, ça mérite réflexion… Allez, trêve de polémiques et retrouvons l’atmosphère bucolique, dont les synonymes se passent de commentaires, eux: Agreste, pastoral, champêtre, rural, campagnard, et qui caractérisent l’ambiance que veut adopter ce blog. Tel un joyeux cénobite, depuis ma retraite de Keramoal, je me plais à vilipender les travers de notre société que les marchands du temple ont décidé de brader à l’encan. Quand bien même, ils trouvent dans la blogosphère quelques hérauts pour les défendre à tous crins, l’heure viendra où il leur faudra rendre compte devant le peuple souverain.

Bon, après une tirade comme celle là je peux aller aux champignons. En attendant la suite, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Fascisme larvé…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la psychiatrie institutionnelle et du canard à l’orange réunis, bonjour ! Ce Mercredi19 septembre 2018 fait partie des jours « complémentaires » rajoutés au calendrier républicain ; celui-ci était dédié au travail. Quelle drôle d’idée… Tout ce qui est excessif est dérisoire ! Je crois que l’on doit cette sage parole à Pierre-Augustin Caron, plus connu sous le nom de Beaumarchais.

Ceci pour évoquer avec vous une idée qui m’est venu alors que j’attendais d’être servi au café-bar-tabac-presse-épicerie de mon village. Au coin du bar un convive se plaignait que la France était désormais en karikaturen-anti-pegida-nach-attentat-von-parisrégime fasciste. Ce à quoi son acolyte (j’ai failli écrire alcoolyte) lui répondait que ça avait le goût du fascisme, la couleur du fascisme mais que non, quand même pas… A peine avais-je rejoins mes pénates que je me suis rué sur les dictionnaires pour y trouver ceci: « Fascisme: mouvement politique ou régime hiérarchisé s’appuyant sur un pouvoir fort, prônant un État sécuritaire, le corporatisme, l’exaltation du sentiment nationaliste et une politique réactionnaire ». Cela m’a rappelé quelque chose.

Poursuivant mes recherches je suis tombé sur cette photo prise pendant les dernières manifestations et je me suis dit in petto, tiens, on dirait que l’idée fait son chemin ! Et comme le dit Carlita, serait-ce possible affiche fascismealors. Le point de vue de notre pilier de bar (faut suivre) est-il aussi excessif que son copain le laisse entendre. Et si dans le tréfonds des consciences populaires une petite voix était en train de s’éveiller ? Ami entends tu le cri sourd du pays qu’on enchaîne ? Et si les hommes et les femmes de cette vieille nation républicaine décidaient que basta, ça suffit. Et si le moment était venu d’organiser la résistance, et si on allait à l’île de Sein prendre un bateau pour l’Angleterre, et si… Et si ma tante, oui, bon ça va ! On a bien le droit de rêver, non ?

Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

L’AVC était fermé de l’intérieur…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la jocrissade et du poulet basquaise réunis, bonjour! Et bien voila, nous y sommes à la mi-Août…Si vous êtes impatient de finir le mois, dites vous que nous lupinsommes le 28 de thermidor et que c’est le jour du lupin. Je connaissais la valeur décorative du lupin et ses fleurs de toutes les couleurs mais, un jour dans le Sud de la France j’ai découvert que ses graines saumurées étaient comestibles et que les autochtones les consommaient à l’apéro sous le nom de Tramousse. Pour ma part, je suis privé d’apéro pour quelques temps. Ainsi que vous l’avez peut-être remarqué, je ne poste plus depuis un moment. La faute à un vilain AVC qui s’est invité frauduleusement dans ce qui me sert de cerveau… Résultat des courses: Samu, pompiers, hosto, scanner, IRM, doppler, trombolise et patali et patala. Je commence à émerger et j’entame la rééducation. Tant pis pour ceux qui se croyaient définitivement débarrassé d’un cénobite pas si tranquille que cela.

Allez, portez vous bien et, Comme disait Lewis Carroll:Suivez ce lupin blanc…

Un barbu des barbouzes…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

,

Amis de la Maçonnerie spéculative et du Homard Thermidor réunis, bonjour ! Puisque ce Vendredi 27 juillet 2018 correspond au 9ème jour de thermidor, consacré à la mûre et non pas au homard… A vos confitures ! Rappelons nous que ce 9 thermidor a vu la chute de Robespierre…

Et bien voilà, nous y sommes. La Macronie est à son tour rattrapée par les vieux démons de la cinquième République. Vous avez apprécié les gendarmes de Vincennes, les diamants de Bokassa, le S.A.C. de Pasqua, la disparition de Robert Boulin, les emplois fictifs de la mairie de Paris, l’hélicoptère dans l’affaire Tibéri; vous allez adorer la rocambolesque histoire d’un garde du corps et néanmoins Lieutenant-colonel au service de sa majesté. Tous les ingrédients sont réunis pour en faire le tube de Le-Crapouillot-1971-1126871020_Ll’été: passe-droit, copinage, réseau d’influence et, bien sur, un soupçon de Franc-maçonnerie. Ajoutez à cela un ministre qui ne sait rien mais qui dira tout, un directeur qui sait tout mais qui ne dira rien; vous jetez le tout dans les réseaux sociaux et vous agitez énergiquement. Du coup, les oppositions sortent de leur coma, réclament des têtes, auditionnent les uns et les autres (surtout les autres) et espèrent se refaire une virginité en tentant de faire oublier leurs propres turpitudes. Et ça fulmine dans les états major, ça phosphore sous les képis, ça frissonne du galon. Quand aux représentants de la majorité, ils tiennent le rôle que l’on attend d’eux, un bataillon de godillots le petit doigt sur la couture du pantalon.

Hein, quoi, comment, des barbouzes plus ou moins accoquinés au pouvoir se déguisent en pandores pour tabasser du gauchiste; mais, que fait la police ? Les chaînes d’info se régalent, le mondial de foot est terminé, ste-cine01le tour de France touche à sa fin, rien, pas le moindre moucheron à se mettre sous la dent. Il y a bien quelques incendies de ci de là, quelques inondations meurtrières mais bon, c’est du déjà vu. Il faut innover coco. Alors, un scandale d’État en plein été, un watergate à la française, c’est tout bon cela, ça fait vibrer l’audimat. Oui, bon d’accord mais, la sécu, la SNCF, la réforme constitutionnelle… Ho, hé, hein, bon, tu voudrais pas qu’on parle de la retraite des vieux non plus ! Ainsi va la vie en Macronie an 01.

Voila pour l’humeur du jour, en attendant que je me calme, portez vous bien et à bientôt peut-être.

A la lanterne…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la poésie et du Kig ha farz réunis, bonjour. Nous sommes le Vendredi 8 juin 2018 c’est à dire le 20 de Prairial et, l’auriez vous deviné, c’est le jour de la fourche ! La fourche, comme chacun le sait, est un outil qui a les dents longues et qui est surtout utilisé fourchepour empaler les zombies dans les films de genre. Ceci étant, quelque part entre Nîmes et le Mont Aigoual, dominant la vallée de la Vidourle, il existe un magnifique village Cévenol qui a fait de la fourche son fond de commerce. En effet, c’est à SAUVE que l’on trouve le conservatoire de la fourche, attention, la vraie fourche à trois becs en bois de micocoulier. Ici point question de fourche fantaisie made in Taïwan. La recette est tenue secrète depuis près de dix siècles. Mais si vous tenez absolument à faire l’acquisition de la véritable fourche de Sauvé, assurez vous qu’elle porte bien la fameuse « cravate » en écorce; c’est un label aussi solide que l’abeille de Laguiole.

Maintenant, j’entends bien vos réticences:
- Mais, Erwan de Keramoal, que faire aujourd’hui d’une fourche à trois becs en bois de micocoulier?
- Et bien, si vous êtes patients, je vous donnerais bientôt une liste de banquiers, spéculateurs, ministres, escrocs, dont la tête pourrait bien fournir à vos fourches à trois becs en bois de micocoulier, l’occasion de reprendre du service…

Voila pour ce jour, avec un ciel si gris qu’un canal s’est pendu, portez vous bien et à bientôt peut-être.

St Yves et la houlette russe…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de l’apocope* et des sardines grillées réunies, bonjour ! Nous sommes donc le Samedi 19 mai 2018, sant Erwan (St Yves) evel just, mais c’est aussi, je sais que vous l’attendez, le 30 de Floréal, jour habituellement consacré à la houlette (Le premier qui dit houlette russe est à l’amende). * L’apocope est une figure de style qui consiste à supprimer des phonèmes ou des syllabes en fin d’un mot. C’est très utile si vous Twittez…

La houlette donc est ce fameux bâton de berger (pas le saucisson) appelé aussi crosse. D’ailleurs il est symbolisé par la crosse que porte les évêques pour rappeler qu’ils sont pâtres au milieu de leur troupeau. « Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, houletteJe ne crains aucun mal, car tu es avec moi, ta houlette et ton bâton me rassurent. » (Livre 19. Psaume 23:4). Je vous laisse juger de l’éclectisme de ce blog ! C‘est encore, et depuis plus longtemps, le Heq que porte Osiris accompagné du fouet. Expliquez moi pourquoi les républicains ont jugé bon de le mettre dans leur calendrier… J’ai dans l’idée que Fabre d’Eglantine devait avoir des états d’âme ce jour là. Toujours est-il que l’expression est restée dans le langage populaire: Telle activité se déroule sous la houlette de…
Par exemple, les interventions des occidentaux pour chasser terroristes et méchants dictateurs et les remplacer par leur démocrassie se déroulent la plupart du temps sous l’égide de l’ONU mais régulièrement sous la houlette de l’OTAN.

Ainsi vont les choses de la vie: on entretient le flou, l’ambiguïté, on confond aisément le vrai et le faux. Tenez, longtemps le petit peuple a cru que les socialistes étaient de gauche et que la transition énergétique consistait à remplacer la vieille gazinière par un four à micro ondes. Mais revenons à notre égide. Ceux qui ont fait un peu Sous_légide_de_Marsde Grec ancien dans leurs tendres années se rappellent peut-être que le mot est tiré de aigís qui signifie peau de chèvre. Nous voilà bien avancé… En quoi être placé sous une peau de chèvre pourrait-il bien nous être d’un quelconque secours? C’est la mythologie qui nous donne l’explication tant attendue. Quand il était petit, Zeus se nourrissait du lait d’une chèvre portant le doux nom d’Amalthée. Quand l’animal mourut, Zeus récupéra sa peau et l’ajouta au puissant bouclier qu’Héphaïstos lui avait forgé. Notez bien que son égide, Zeus ne s’en sert pas uniquement pour se protéger… Il lui suffit de le secouer un peu pour déchaîner les éléments et semer la terreur chez les pauvres Humains. L’Illiade nous présente d’ailleurs un petit aperçu de la puissance du maître des Dieux:

« Un jour viendra où périront et la sainte Ilion
 Et Priam et le peuple de Priam, le bon lancier,
 Et où Zeus, le Cronide, ce grand prince de l’éther,
 Outré de cette félonie, agitera sur tous
 Sa sombre égide. »

Hopala Chapalain, comme disait mon aïeule, c’est pas parce que c’est la saint Erwan qu’il faut se croire autoriser à pérorer comme Pécuchet dans un diner en ville. Allez, merci de votre indulgence, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Quoi d’neuf madame Michu ?

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la cause féministe et du poulet basquaise réunis, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 08 mars 2018, 18è jour de ventôse dédié au Mouron. Allez, vous faites pas de bile, c’est seulement dans le mouron-rougecalendrier Républicain. Il existe tout un tas de variétés de Mouron; le rouge, le bleu, le mouron des oiseaux, le mouron délicat et même, la véronique faux mouron d’eau… Pour Capelo je précise que le mot « Mouron » vient du vieux français signifiant « chevelure ». D’où l’expression se faire des cheveux blancs, se faire du souci quoi (on revient aux fleurs) et en définitive: se faire du mouron. Et quand on voit c’qu’on voit et qu’on entend c’qu’on entend, y’a largement de quoi s’en faire du mouron, madame Michu…

Les puissances occidentales ont semé le chaos au Moyen-orient, Irak, Syrie, Libye, Tunisie… L’Afghanistan est une véritable poudrière où les Talibans poursuivent leur œuvre de mort. L’ Egypte est tenue d’une main de fer; en Turquie ça vire au cauchemar. L’Afrique sub-saharienne est une vraie pétaudière, au Yémen ça flingue à tout va,le dictateur au Mali ça ne s’arrange pas. En Europe (Italie, Autriche) l’extrême droite se rapproche de plus en plus du pouvoir. La Corée du Nord montre ses muscles, Israël continue d’occuper illégalement des territoires et d’opprimer quotidiennement une population palestinienne à bout de souffle et de patience. Ne pas omettre l’Ukraine, la Crimée, le Tibet, les Ouighours, le fantasque Trump, les oligarques slaves, le réchauffement climatique et la CSG sur la retraite des vieux. Bref, si on voulait que ça pète on ne s’y prendrait pas autrement !

Mais à part ça, madame la banquise, tout va très bien, tout va très bien. Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Antoine & Babette…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la gastronomie et de la brasse coulée réunies, bonjour ! Nous sommes le Mercredi 17 janvier 2018, 28è jour de nivôse dédiAntoineé au Zinc (mais pas au bar). Aujourd’hui, 17 janvier, nous célébrons (ou pas) Saint Antoine. Attention, St Antoine le grand, pas celui de Padoue… C’est un peu le patron de tous les anachorètes et cénobites réunis. On sait tout de lui grâce à Athanase d’Alexandrie qui a bien voulu nous raconter sa vie. Il vécut jusqu’à l’âge canonique de 105 ans et passa une grande partie de sa vie en Thébaïde sur le mont Qolzum. Il est resté célèbre pour avoir résister toute au long de sa vie aux tentations du Malin; les fameuses tentations de Saint Antoine. A l’inverse de votre serviteur qui a su résister à tout sauf aux tentations…

Si tous les cénobites vivent aussi longtemps, vous allez encore devoir me supporter un peu. Il est vrai que j’ai un rendez-vous avec une amie (salut Marie-Anne) pour fêter notre cent vingtième festin babetteanniversaire en reproduisant le « festin de Babette » immortalisé par le magnifique film danois de Gabriel Axel en 1987. Je crois qu’à l’origine il s’agissait d’une nouvelle de Karen Blixen (chez Folio). Si l’occasion se présente à vous de le lire ou de le visionner, n’hésitez pas, c’est une pure merveille. Il existe à Montmorillon, jolie cité médiévale du Poitou, une librairie entièrement consacrée à la gastronomie, œnologie et tabagie (les fameuses tentations) et qui porte le nom de Le Festin de Babette. Le patron s’appelle Robert de Jonghe ; je sais que l’on ne passe pas tous les jours à Montmorillon mais, si vos pas vous y conduisent, faites le détour.

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

Et si j’faisais grève !

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis des colères homériques et du bouillon de poule réunis, bonjour ! Nous sommes le Mardi 16 janvier 2018, 27è jour de nivôse dédié au plomb et vous me faites l’amitié de jeter un œil sur le billet quotidien des « cénobites tranquilles ». C’est le 3031è de la série et, comme le cenobite face à son claviervous, 408 800 autres visiteurs ont bien voulu s’y attarder un moment. Je ne dirais jamais assez l’indicible bonheur que cela me procure. Infime goutte d’eau dans l’océan chimérique d’internet, minuscule bloguinet tentant d’apporter sa pierre à l’édification d’une conscience universelle qui donnerait aux peuples la force de se débarrasser de tous ces malfaisants qui se sont accaparé  notre droit imprescriptible à disposer de nous mêmes… Voilà pourquoi je continue et continuerai à présenter ma galerie de portraits des Proudhon, Louise Michel, Kropotkine, Bakounine et tant d’autres. Les résistants, les indignés. Ils n’avaient pas Free mais ils avaient tout compris.

Combien de temps encore les damnés de la terre supporteront-ils ce système qui, non content d’engraisser quelques uns avec la sueur des autres, s’ingénie à détruire notre planète ? Ce sont les mêmes milliardaires-2-ca3a9qui font monter la menace du terrorisme pour justifier la guerre. Ce sont les mêmes qui exagèrent les risques de pandémie pour vendre leurs vaccins. Ce sont les mêmes qui louent les mérites des OGM pour forcer le commerce de leurs semences. Ce sont les mêmes qui polluent, qui déforestent, qui délocalisent, qui font travailler les mômes en Inde et au Pakistan pour un salaire de misère. Ce sont les  mêmes qui laissent crever les habitants de Gaza et qui s’apprêtent à foutre sur la gueule de l’Iran parce que là bas il y a du pétrole qu’on ne peut tout de même pas laisser entre les mains de ces enturbannés. Ils tiennent popote à Bilderberg ou aux diners du Siècle, ils pantouflent dans les agences de notation, ils sinécurent dans les conseils d’administration, ils font du gras dans les salons dorés de retraité en grèvel’Europe ou de la République, notre République. La leur, celle des copains et des coquins s’est couchée depuis longtemps, comme une vielle catin à la resquille devant sa majesté Le Marché. Marché de dupes bien entendu, qui pratique la théorie du pâté d’alouette ; enrichissement pour les déjà riches, austérité pour les toujours pauvres.

Résultat des courses, je m’emporte, je vitupère, et ça, c’est pas bon pour mes artères. Je m’en vais donc reprendre la taille de mes hortensias comme le sage sur sa montagne en attendant des lendemains qui chantent. Allez, portez vous bien et à demain peut-être

A, a, a la commémo…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la mémoire ouvrière et du pâté en croûte réunis, bonjour ! Nous sommes le Lundi 08 du mois de janvier de l’an 2018 c’est à dire le 19è jour de nivôse dédié au Marbre. Le 08 janvier 1499, la AnneDuchesse Anne de Bretagne, notre duchesse à nous qu’on avaient, épouse le roi de France Louis XII devenant par là même, reine de France. Sa fille Claude épousera plus tard le Duc d’Angoulême, futur François 1er et ce sera le début de la fin pour ce qui aurait pu devenir un État breton et qui ne le sera jamais. A la mort de la Duchesse, un anonyme rédigea un poème que, cinq siècles plus tard, les « Tri Yann » mirent en musique: « SI MORT A MORS », en voici un extrait, ça devrait faire plaisir à Jencyves qui y retrouvera son copain Jossic.

Vous voyez comme vont les choses. On n’y prend garde et hop, on se retrouve en 2018; année de toutes les commémorations. Le centenaire de la grande boucherie 14/18 bien sûr. Les cinquante ans de Mai 68. Les soixante dix de la création d’Israël. L’avènement de la cimetic3a8res-allemands1cinquième République. J’entends déjà les commentaires: la paix, la concorde universelle, l’humanisme et, le sous-Préfet aux champs, sautant comme un cabri en criant l’Europe, l’Europe, l’Europe… Mes deux grand-pères sont restés sur le chemin des dames, ou plutôt en dessous à grignoter les pissenlits par la racine. La cinquième est à bout de souffle, Israël poursuit sa politique mortifère en déniant aux palestiniens le droit d’exister. Depuis 1968, on continue à enlever les pavés mais on n’a toujours pas trouvé la plage. Quand à l’Europe, qu’en ont-ils fait ? Alors m’est-avis que leurs commémos se fera sans moi.

Allez, merci d’être passé, portez vous bien et à bientôt peut-être.