Vous lisez actuellement la catégorieHUMEUR

Page 1 de 40

Ah, si seulement !

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de l’Uchronie et des regrets affectés réunis, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 08 avril 2021, 19è jour de Germinal dédié au radis dans notre calendrier républicain, mais en réalité, en pataphysique, ce jour est le Mardi 17 Clinamen 148 St Hiéronymus Bosch, démonarque.

Si j’évoque l’uchronie, quoique ce mot, cher au philosophe Charles Renouvier, soit tombé en désuétude et même disparu des dictionnaires, c’est sous l’inspiration de ce qu’il est convenu d’appeler « la crise». Car en effet, si le nez de Cléopâtre… Et vous connaissez la suite, c’est un Cléopatrerésumé de l’Uchronie. Il s’agit d’une forme littéraire permettant de présenter l’histoire telle qu’elle n’a pas été mais telle qu’elle aurait pu être. C‘est ainsi que me suis imaginé que les français, en 2017, avaient voté avec leur tête et non pas leurs pieds. Ce jour là ils auraient choisi l’humanisme, la justice sociale, l’équité, la solidarité, la fin de la république des copains, des coquins, des potes de leur promo à l’ENA, des prébendes, des passe-droits, des cumulards. Ce jour là, le peuple souverain aurait délégué ses pouvoirs à des représentants qui étaient tenu d’en faire bon usage sous peine d’être débarqués séance tenante. Ils se seraient en effet engagés à privilégier le mieux être des citoyens au détriment des marchés, des banksters, des actionnaires et des oligarchies régnantes.

Ce jour là, des hommes et des femmes conscients de leur responsabilité et soucieux du mandat impérieux que leur avait donné le peuple, décidèrent que l’alternative existait et, appliquant rigoureusement le Talion républicain, ils ont tranché la main invisible du marché qui poursuivait sa sinistre besogne dans la culotte des zouaves. Tous les millionardaires qui s’étaient déguisés en migrants nécessiteux et réfugiés au Luxembourg pour échapper à la vindicte populaire furent conduit au camp Uchronies-223x300de rééducation de Kergrist-Moëlou où ils devaient compter, à la main, les milliards récupérés dans les paradis fiscaux pour financer la politique de rénovation hospitalière décrétée par l’assemblée. Le congrès réuni à Versailles adopta le changement de constitution et la sixième République proclama que: l’éducation, l’eau, la santé, l’énergie étaient des biens inaliénables qui à aucun moment ne pourraient se retrouver dans le domaine marchand. Quelques mois plus tard, devant le succès rencontré, les grecs, les espagnols, les portugais et les italiens suivirent le même chemin. Au début de l’année 2018, presque tous les États avaient rejoint la fédération des peuples européens et adoptés une législation unique en matière sociale et économique. Au mois de Juin, de Brest à Athènes, de Lisbonne à Hambourg, l’ancienne fête de la musique fut transformée en Fiesta Utopia. Une amnistie générale fut déclarée, le camp de Kergrist-Moëlou transformé en colonie de vacances, Jules-Edouard Moustic fut nommé gouverneur général de l’Europe et Siné-Mensuel devint le journal officiel de la sixième République.

Ah, le nez de Cléopâtre, s’il eut été plus court…Si les socialistes étaient de gauche, si les Républicains étaient démocrates, si les marcheurs marchaient droit, si ma tante… Allez, confinez vous bien et à bientôt peut-être.

Carpe Diem…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la liberté de conscience et de la clé à molette réunies, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 1er avril 2021 et dans le calendrier pataphysique c’est le jour de la rémission des poissons, ça ne s’invente pas… En effet, Le 01 Avril 2021 vulgaire est en réalité le Mardi 10 Clinamen 148 Rémission des Poissons fête suprême quarte. Mais, à poisson-porc-300x190vrai dire, le 12 de Germinal (1er avril) ce n’est pas le jour du poisson mais du charme. Le mot charme est issu du nom latin du charme commun, carpĭnus. Ce mot viendrait des racines celtiques, carpen, car, désignant le bois et pen désignant la tête, car le bois de charme servait à fabriquer les jougs. Lorsque nos jeux remuants insupportaient mon aïeule, celle-ci se laissait aller à utiliser le breton et nous traitait de torr-pen (casse-tête, casse pieds). La denture des feuilles de charme a d’ailleurs donné naissance à la fameuse phrase mnémotechnique : « Le charme d’Adam, c’est d’être à poil », que l’on doit charmillecomprendre comme : les charmes ont des feuilles dentées alors que les hêtres ont des feuilles poilues; ce qui, dans la bouche de mon aïeule nous faisait hurler de rire. Le charme commun qui supporte bien la taille est fréquemment planté comme arbre d’ornement dans les parcs et jardins, et pour constituer des allées (charmilles). Il est recherché pour les usages nécessitant un bois dur, comme les étals de boucher, des maillets ou des manches d’outils. Bon, maintenant je dis cela en sachant que: « Ce n’est pas le moindre charme d’une théorie que d’être réfutable. » ainsi parlait Zarathoustra (Nietzsche)…Bon allez, envoie la musique Serge.

Merci de votre indulgence à l’égard de l’auteur, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Les cendres de Bendit…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis soixante-huitards et néanmoins optimistes, bonjour! Le 22 mars est le deuxième jour de Germinal et c’est le jour du platane alors, soyez prudent si vous prenez la route. Tiens, à propos d’élections, le 22 mars 1871, la Commune de Paris énonce que les membres de l’assemblée municipale sont contrôlés, révocables, comptables et responsables et que leur mandat est impératif. C’est pas interdit de rêver.

On l’oublie souvent mais, mai 68 a en fait débuté au mois de mars. Certains disent même que cela a commencé en Bretagne un an plus tôt. Laissons aux historiens le soin de trancher.Le 22 mars 1968, à la cité Universitaire de Nanterre région parisienne, le mouvement contestataire étudiant qui va prendre le nom de « mouvement du 22 mars », occupe les locaux de l’Université. Il est l’aboutissement d’une contestation grandissante emmenée par des groupes d’extrême-gauche, des anarchistes et des situationnistes. Né d’abord de revendications solidaires, comme la libération des manifestants arrêtés lors des actions contre la guerre du Vietnam, il déborde rapidement sur des questions de société comme la remise en cause du puritanisme social avec la revendication du droit d’accéder à la résidence universitaire des filles. J’ai retrouvé une vidéo que m’avait conseillé Serge.

Rapidement ce mouvement conduit, entre autres, par Daniel Cohn-Bendit qui se réclame alors de l’anarchie va passer de la critique de l’Université à la critique de la société et de l’autoritarisme. Il sera le ferment révolutionnaire du mai 68 français. Le 2 mai 1968, à la Faculté de Nanterre; la contestation étudiante entamée depuis le mois de mars, s’amplBenditifie, malgré les menaces que font courir les groupes d’extrême droite qui le matin même se sont attaqués à la Sorbonne. Une journée anti-impérialiste est organisée par le « mouvement du 22 mars », mais l’Université est fermée sur l’ordre du doyen. La contestation se transportera alors à la Sorbonne le lendemain. La photo, a fait le tour du monde et traversé l’histoire. D’ailleurs, il est amusant de comparer la photo, à gauche, et l’expression graphique, à droite, qui en a été faite avec les moyens de l’époque. Le 3 mai 1968, à Paris, l’Université de la Sorbonne est occupée par les étudiants de Nanterre qui y tiennent meeting. Mais deux cents militants d’extrême-droite du « groupe Occident » (certains sont devenus ministres) aux cris de: « tuons tous les communistes » menacent de les attaquer. La policeaffiche procède dans l’après-midi à l’évacuation de la Sorbonne qu’ils encerclent. Ils arrêtent alors près de 400 étudiants, mais ceux qui ont réussi à fuir se rassemblent à l’extérieur et harcèlent les forces de l’ordre aux cris de « Libérez nos camarades » ou de « CRS=SS » devant la brutalité de la police. Cela va provoquer de nombreux affrontements dans les rues avoisinantes et l’apparition dans la soirée des premières barricades dans le quartier latin, qui est placé en état de siège. Vous connaissez la suite. Et voila, aujourd’hui, Dany le rouge a viré au vert et même au rabougri comme Goupil et consorts.

Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Les saints et les algues…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la chronique locale et du bigorneau réunis, bonjour ! Nous sommes le Samedi 13 mars 2021, 23è jour de ventôse dédié à la Cochléaire. Quoi ! Vous ne connaissez pas la cochléaire, cette jolie plante des estuaires qui apprécie les prés salés et qui doit son nom au latin cochléa: cuiller ? Très riche en vitamine C, les marins cochleaireavaient l’habitude d’en manger pour prévenir le scorbut d’où son autre nom d’ « herbe au scorbut ». Dodoens, médecin flamand de la Renaissance très connu dans son canton, avait déjà noté les remarquables propriétés antiscorbutiques de la cochléaire dans sa Pratique médicale des simples. Et mon aïeule qui se targuait d’en connaitre un rayon en matière de plante médicinale, nous invitait à l’utiliser en guise de dentifrice. Elle a un goût âcre et piquant (pas mon aïeule, la plante, quoique…) qui rappelle le raifort et elle est parfois ajoutée en petite quantité aux salades.

Nul doute que le saint du jour, KEMO, en a trouvé sur son chemin en débarquant de son Irlande natale quelque part du côté des lieues de Grèves sur la côte Nord de Bretagne. Il a laissé son nom à la charmante commune de algues vertesLocquémeau, en breton Loch-Kemo. La tradition locale en fait un compagnon de saint Efflam avec qui il aurait débarqué sur la Lieue de Grève au VIè siècle en compagnie de Tuder, Haran, Nérin, Karé et Kirio. Une bande de saints quoi ! Loch-Kemo « Lieu consacré à saint Kémo », ce village relevait autrefois de l´abbaye cistercienne du Relecq en Plounéour-Ménez (Finistère) dont les lieux-dits Parc-ar-Manac´h, « le champ du moine », et Prat-ar-Manarty, « le pré du monastère », semblent constituer le seul souvenir sur le territoire communal. A cette époque là, les saints voyageaient en bandes organisées, une sorte de Costa croisière qui venait s’échouer sur les côtes bretonnes. Aujourd’hui ils feraient une drôle de tête enmaison aigle voyant les algues vertes s’amasser au fond de la baie. Si vous avez l’occasion de circuler sur cette magnifique corniche qui longe la plage de Saint-Efflam, arrêtez vous un instant devant cette étrange bâtisse. Les gens du coin la nomme la maison à l’aigle; on la doit à l’ingénieur Ventome et elle est entièrement en béton ce qui était très rare pour l’époque (1928). C’est un mélange de styles arts-déco et oriental; on dit que l’aigle vient de l’exposition coloniale de Paris (1931).                                

Bon allez, ça suffit pour aujourd’hui. En attendant la suite, portez vous bien et à bientôt peut-être.

La racine du mâle…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de La sorcellerie pour les nuls et des autos tamponneuses réunies, bonjour ! Nous voici le Jeudi 11 mars 2021 c’est à dire le 21 de Ventôse qui était généralement dédié à la Mandragore. Les anglais disent Mandrake, d’où le nom du fameux magicien de Phil Davis. A noter cueillette_mandragore-217x300qu’en France, la société Mandriva Linux avait initialement choisi le nom Mandrake Linux pour son produit phare, avant de devoir y renoncer suite à un procès. Si l’on en croit les Kabbalistes, l’origine de cette plante mystérieuse remonte bien avant le déluge. Les Mandragores, selon eux, sont les fruits de la solitude d’Adam. A l’époque où Dieu se creusait la cervelle à créer un monde qui ressemble à quelque chose, le premier homme, avant la création de sa compagne, étendu sous l’Arbre de la Science du Bien et du Mal, mollement caressé par les vents chargés des effluves d’une nature en plein essor génésique, sentait sourdre dans son sommeil un trouble causé par l’attente et le désir. Et au cours de ses songes, il perdait sa semence qui fertilisait le sol. Et voila pourquoi, les gentils abbés, expliquent aux petits nenfants, en évitant de les tripoter, que l’oisiveté est mère de tous les vices…

Vers 1520, Machiavel, grande figure de la Renaissance, secrétaire de la République libre de Florence, humaniste, historien, diplomate et républicain convaincu, en a fait une pièce de théâtre. Extrait dumachiavel prologue: « L’histoire s’appelle “la Mandragore”, et vous saurez pourquoi en nous voyant jouer, du moins je le suppose. L’auteur n’a pas grand renom et pourtant, s’il ne vous fait pas rire, il veut bien payer à boire. Un amant pitoyable, un juriste sans astuce, un moine dissolu, un parasite qui est l’enfant chéri de la Malice, voilà pour vous distraire en ce jour. ». Les effets hallucinogènes remarquables de la plante, ainsi que la capacité qu’ont ses principes actifs de pouvoir aisément traverser la peau et de passer dans la circulation sanguine, explique certainement pourquoi les sorcières du Moyen-Age, qui s’enduisaient les muqueuses et les aisselles à l’aide d’un onguent à base de mandragore, entraient en transe.

Bon allez, j’enfile les gants, le masque et la surblouse car j’ai rendez-vous à l’hosto qui est devenu un lieu à hauts risques? Portez vous bien et à bientôt peut-être.

En cas & compère; vs équerre & compas…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de l’universalité partagée et du cochon de lait réunis, bonjour ! Nous sommes le Samedi 06 mars 2021, correspondant au 16è jour de ventôse, dédié à l’épinard. Et, comme disait Coluche: L’épinard…Ça devrait être obligatoire !!! Voici un petit mot sur une figure remarquable de l’anarchie dont j’ai déjà parlé mais, abondance de biens ne nuit pas… Le 06 mars 1992, mort de Léo Campion. Anarchiste, libre penseur, pacifiste et franc-maçon (dans l’ordre que vous voulez).

Il est né le 24 mars 1905 à Paris. En 1923, il part habiter Bruxelles, où il se lie d’amitié avec le bouquiniste anarchiste Marcel Dieu (dit Hem Day), qui l’initiera à la franc-maçonnerie. Il devient secrétaire de la libre pensée de Bruxelles. En 1933, secrétaire de la section belge de « l’Internationale des Résistants à la Guerre »( W.R.I), il renvoie, avec Léo-C..jpeHem Day, son livret militaire. Cela leur vaut un procès retentissant le 19 juillet 1933, où Léo Campion ridiculisera les autorités judiciaires et militaires. Bruxelles devient un refuge pour de nombreux proscrits, dont Durruti et Ascaso (avec lequel Léo lie une solide amitié). Pendant l’occupation, il retourne en France mais, fiché comme objecteur de conscience, il est interné avec d’autres antifascistes au camps d’Argelès. A la libération, il poursuit sa carrière de chansonnier puis de comédien, en France. Il fera plusieurs galas de soutien en faveur de la Fédération Anarchiste et apportera souvent aide et solidarité aux libertaires. Il est aussi l’auteur de quelques ouvrages d’humour comme Le petit Campion illustré, Libres Pensées , ainsi que des ouvrages sur la franc-maçonnerie : Le drapeau noir, l’équerre et le compas , etc.

On lui doit, entre autres, la fameuse définition: « Enfant: Fruit qu’on fit. » et puis, celle-ci que j’aime beaucoup: « Dès qu’on dit feu Untel, c’est qu’ Untel s’est éteint. » Il était aussi régent de pygologie du collège de pataphysique, grand maitre de la confrérie des chevaliers du taste fesses (c’est lui qui intronisa le Mannekenpiss en 1983) et on se souvient de sa participation au fameux feuilleton radiophonique deéquerre-et-compas Pierre Dac: Signé Furax. Parallèlement, son ascension en maçonnerie continue, il gravira successivement tous les degrés jusqu’au 33e et siégera au Consistoire d’Ile-de-France. Dans son livre « le drapeau noir..; » on peut lire ceci: « Si les Maçons anarchistes sont une infime minorité, la vocation libertaire de la Maçonnerie est indéniable …elle est la seule association à laquelle puisse adhérer celui qui n’adhère à rien.
Et, après avoir cité l’article premier de la Constitution du Grand Orient de France, il commentait: « Quel libertaire n’y souscrirait pas ? Quelle contradiction y pourrait-il trouver avec l’Anarchie? Pour les Anarchistes, comme pour les francs-maçons, le dénominateur commun est l’homme. Anarchisme et Maçonnerie sont basés tous deux sur une morale du comportement de l’homme. Tous deux prétendent à l’universalité. Tous deux associent, complémentairement et harmonieusement, l’individu au social. »

Un fameux bonhomme qui portait haut et fort la devise de ce blog: Humeur et humour. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

Equitable…ou pas !

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la Grèce antique et du jambon-macédoine réunis, bonjour ! orme-de-chine-1_cliff.jNous sommes le Mardi 02 mars 2021, douzième jour de ventôse dédié à l’Orme. Très bel arbre de haute futaie en voie de disparition à cause de la graphiose qui a dévasté cette essence depuis 1925 environ dans tout l’hémisphère Nord. A Paris on comptait 30 000 ormes avant l’épidémie; il en reste à peine quelques centaines mais vous pouvez vous exercer à la culture en bonsaï, il s’y prête très bien.

Le 2 mars 1820, naissance d’ Edouard Douwes Dekker, dit Multatuli, à Amsterdam où il a sa statue (voir photo). Je ne prends pas beaucoup de risques en affirmant que vous n’avez jamais entendu parler de lui et pourtant… Écrivain anarchiste néerlandais, il a donné naissance à un multatuli statuepersonnage que beaucoup côtoient sans le savoir. Il s’agit de Max Havelaar ! D‘abord fonctionnaire en Indonésie (Colonie Hollandaise), il démissionne, écœuré par le traitement réservé aux indigènes. Il se consacre à la littérature et publie avec succès en 1859 Max Havelaar, œuvre anti-colonialiste et anti-esclavagiste. Le roman dont l’action se déroule à Java est très autobiographique et décrit notamment la difficulté de garantir des prix « raisonnables » aux petits producteurs locaux de café. C’est ainsi que depuis est née l’association Max Havelaar et le label garantissant les produits issus du commerce équitable.

Multatuli, pourfendeur du conformisme bourgeois, mettra en pratique son idéal libertaire et scandalisera ses contemporains, vivant en harmonie avec ses deux compagnes et ses deux enfants. Ses écrits anti-étatiques et anti-parlementaires, et ses combats contre la religion, max Havelaarla famille, les préjugés de toutes sortes: racistes, sexistes ou sexuels auront une grande influence dans le milieu socialiste et libertaire. Il mourra en Allemagne le 19 février 1887. En 1942, Henry Poulaille préfacera une version française de Max Havelaar : « Iconoclaste, Multatuli n’avait aucun respect des usages sacrés, (…) il avait la haine de l’hypocrisie et le mépris de toute abdication de l’individu. Loi, religion, morale, propriété, étaient autant de masques à arracher. ». On boirait du p’tit lait si, les choses n’étaient en train d’évoluer et, pas forcément du bon côté comme nous le rappelait cet article de la revue Politis (2014)

Et voila, amis lecteurs, pour cette livraison du mardi. J’espère qu’elle vous trouvera en pleine forme, continuez à bien vous portez et, à bientôt peut-être.

On voit d’ces trucs…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de l’éthologie et de la terrine de lièvre réunies, bonjour ! Nous sommes le Samedi 13 février 2021, 25è jour de pluviôse dédié au lièvre. Bel animal qui a tendance à se faire rare dans nos contrées.

Pourtant, il est très présent dans l’imagination populaire de nombreuses civilisations : En Europe de l’Est, c’est le Wolpertinger, aux États-Unis d’Amérique, le Jackalope ou lievre-cornu-1789-300x255encore, Leuk le lièvre au Sénégal… Animal improbable et souvent cornu, il animait les soirées un peu comme le Dahu. La légende le dit très farouche et difficile à observer, d’ailleurs on n’a jamais pu capturer de spécimen vivant. En revanche on peut l’entendre, puisqu’il imite la voix humaine à la perfection. Les cowboys avaient parfois la surprise, le soir autour du feu, d’entendre leurs chants répétés fidèlement par une voix aux alentours. Ah, on voit d’ces trucs madame Michu et pas seulement des éléphants roses après maintes libations. Au train où va le réchauffement climatique on ne devrait pas tarder à voir un oranger sur le sol irlandais. Allez, une petite ballade de Bourvil pour nous faire oublier la température ambiante.

 

Chez nous on a des poules tout aussi improbables commepoule-charrue le démontre cette photo. Les mauvaises langues y verront surement le résultat d’une alimentation à base de maïs transgénique.

Sans juger nous jugeons, estant notre raison
Là-haut dedans la teste, où, selon la saison
Qui règne en nostre humeur, les brouillars nous embrouillent
Et de lièvres cornus le cerveau nous barbouillent .

Allez, merci d’être passé par ici, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Chez Sanofi, y-a pas de vaccin mais…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la transmutation et de la froment-beurre réunies, Thymèlebonjour ! Nous sommes le Mercredi 10 février 2021, 22è jour de pluviôse que nos amis républicains, dans leur petit calendrier et leur grande imagination avaient dédié à la Thymèle; jolie plante qui donne une très belle floraison par grappes. Dans certaines régions, elle porte le nom de Daphné-Garou ou Saint-bois… Le Garou est un arbuste des garrigues méditerranéennes et des sables atlantiques.

Y-a pas de petits profits…

Sanofi enregistre en 2020 un bénéfice record de 12,3 milliards d’euros. Le groupe va verser quatre milliards d’euros de dividendes à ses actionnaires, de quoi relancer la polémique après l’annonce de la suppression d’un millier de postes en France dont 400 dans la recherche et le développement. Pourtant, en Juin 2020, lors d’une visite symbolique sur le site de recherche et de production de vaccins de Sanofi, à Marcy-l’Etoile (Rhône), Emmanuel 1er avait annoncé le déblocage de 200 millions d’euros pourlieux de culte accélérer la mise au point d’un vaccin et de traitements contre le coronavirus. Aujourd’hui le groupe va se contenter d’embouteiller les vaccins de Pfizer. Pour mémoire, rappelons que Sanofi, fondée en 1973, n’était à ses débuts qu’une « start-up » de dix salariés, filiale du groupe pétrolier Elf Aquitaine. Or donc le virus continue de circuler librement de-ci de-là mais attention; il choisit ses lieux de prédilection. Et curieusement, un an après le début de la catastrophe nous en sommes toujours à nous demander sur quelles bases scientifiques le coronavirus circule dans les bars, les restaurants, les musées, les salles de concert et de cinéma, les transports en commun, les festivals en plein air et pas dans les églises. L’opération du saint esprit sans nul doute. Réclamons donc l’ouverture de nos lieux de culte à nous.

Allez, je fais court, je dois déneiger devant ma porte. Portez vous bien et à bientôt peut-être.

Il pleut sur Brest ! Si, si…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la botanique à deux balles et du pot au feu réunis, bonjour ! Or donc nous voici le Mardi 02 février 2021, ère du vrai confinement, quatorzième jour de pluviôse dédié à l’avelinier, ou si vous préférez, le coudrier noisetier_mb1007-d0014-300x225qui est l’ancien nom du noisetier…C’est la Chandeleur, ar goulou vras , la grande lumière, comme disent les brittophones. A la Chandeleur, Quéré fait des crêpes jusqu’à pas d’heure, se plaisait à nous dire mon aïeule, sûre qu’elle était de nous épater. Savez vous que le noisetier se prête tout à fait à la culture du bonsaï comme le montre cette photo. Oui mais, pourquoi Avelinier ? Et bien, petit scarabée, parce que il s’agit en vérité du Corylus avellana. Avellana se rapporterait à la ville italienne d’Avella, dans la province d’Avellino, dont les noisettes étaient réputées. Voilà pourquoi, une « aveline » est une grosse noisette presque ronde et « avelinier » le nom ancien de cette sorte de noisetier. Merci qui ? Merci papy Erwan…

Vous surprendrai-je si je vous dis qu’il pleut sur Brest ! En vérité, cela fait trois mois qu’il pleut; un temps à ne pas mettre un chien de ma chienne dehors. Un temps si gris qu’un virus s’est pendu. Un temps à avoir le moral dans les chaussettes et le covid dans les narines. Un temps à s’auto confiner avant que les gougnafiers qui nous gouvernent en finissent avec les libertés individuelles qui nous restent… Mais que s’est-il passé pour que nous en soyons arrivés à cela. Toujours plus d’interdits, toujours plus de contrôles. Un Etat d’urgence qui devient la norme, des comités Théodules en lieu et place des institutions démocratiques. Une gestion de crise digne des pieds nickelés. Mais on va où là ? Allez, musique ! Ecoutons Stanley Gayetzsky, plus connu sous le nom de Stan Getz, né le 2 février 1927 à Philadelphie en Pennsylvanie.


 

Merci d’être passé, portez vous bien et à bientôt peut-être.