Vous lisez actuellement la catégorieActualités

Page 1 de 11

Si Davos m’était conté…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, , , ,

Amis de la gastronomie et de la brasse coulée réunies, bonjour ! Nous sommes le Mardi 17 janvier 2017, 28è jour de nivôse dédié au Zinc (mais pas au bar).

L’édition 2017 du Forum économique mondial s’ouvre ce mardi à Davos, dans les Alpes suisses. Cette semaine a commencé avec des propos très déstabilisants de Donald Trump exposant à deux journaux des-policiers-deployes-le-19-janvier-2016-a-davos_5499883-300x199européens son dédain de l’OTAN, de l’Union européenne et de la chancelière allemande. Le même homme sera, à la fin de la semaine, sacré 45e président des Etats-Unis. D’ici là, la première ministre britannique, Theresa May, aura expliqué, comment elle entend organiser la sortie de leur pays de l’UE. Deux jours plus tard, jeudi, elle viendra à Davos tester les réactions d’une audience internationale aux modalités de son plan, sans précédent.

Ayant compris assez tôt qu’il y aurait cette année une sorte de vacance du pouvoir à Davos, entre deux administrations américaines, les Chinois ont décidé de combler le vide massivement : non seulement le Forum accueille la plus grosse délégation chinoise de son histoire, mais celle-ci est emmenée par le président Xi Jinping lui-même.
Fossé entre patrons et grand public. C’est la première fois qu’un président chinois fait le déplacement à Davos. Loin de Xi Jinpingl’abandonner, pourtant, ces élites aujourd’hui si contestées y viennent encore plus nombreuses : quelque 3 000 participants, dont 1 200 patrons et une cinquantaine de chefs d’Etat et de gouvernement se pencheront cette semaine sur le thème du « leadership réactif et responsable ». Ce thème est d’autant plus opportun qu’une étude PWC publiée à l’ouverture du Forum révèle un fossé béant entre les perceptions qu’ont les patrons et le grand public des effets de la mondialisation : 60 % des patrons les jugent positifs, tandis que ce chiffre n’atteint que 38 % dans la population. (d’après un article du Monde)

Et voila, pendant que les grands de ce monde se goinfreront de petits fours, chez nous c’est reparti ! Tous les ans, à l’approche de l’hiver, ils nous refont le coup de la panne. Enfin, celle qui devrait immanquablement se produire vu que la Bretagne est largement déficitaire en électricité. Le lobby nucléo-électrique ne désarme pas. Ils mettent tout en œuvre pour nous refiler une de leurs foutues centrales du 1er, 2ème, ou 3ème type. Nous pensions, pauvres de nous, qu’ils brennilisavaient compris la leçon après avoir du plier bagage dans le cap-sizun (Plogoff). Que nenni ! En attendant, la centrale de Brennilis, fermée en 1985, n’en fini pas de finir et n’est toujours pas démantelée. La faute à ICEDA qui disent… le petit nom de ce qui doit être une « installation de conditionnement et d’entreposage des déchets de moyenne et longue activité ». Autrement dit : l’entreprise pouvait démanteler le réacteur, mais ne serait pas en mesure de stocker ces déchets, susceptibles de rester dangereux pendant des milliers d’années. En construction à la centrale du Bugey, dans l’Ain, Iceda doit être opérationnelle un de ces jours mais elle est pour le moins controversée. Surtout, elle s’implante sur un site qui fait déjà l’objet d’une plainte, déposée en mars par la ville et le canton de Genève (Suisse) pour « mise en danger délibérée de la vie d’autrui et pollution des eaux ». Dans le paysage des monts d’Arrée, ce cadavre est encombrant. Mais son cercueil, en construction à l’autre bout de la France, l’est, semble-t-il, tout autant.

Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Ni pour, ni contre, bien au contraire…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

Amis de la vérité historique et du vin de paille réunis, bonjour ! Nous sommes le Lundi 16 janvier 2017, 27è jour de Nivôse, dédié au Plomb.

Le débat entre les candidats à la primaire soit disant de gauche à une fois de plus mis sur le devant de la scène la sempiternelle question de la dépénalisation du cannabis. Rappelons nous: le 16 janvier 1920, le XVIIIe amendement à la Constitution des États-Unis d’Amérique interdit la vente mais aussi la consommation d’alcool sur toute l’étendue du pays. Cette « Prohibition » marque le triomphe des ligues de vertu.prohibition Mais il s’ensuit paradoxalement une explosion des trafics illégaux par des « bootleggers », ainsi appelés parce qu’ils cachent des bouteilles dans leurs bottes. Les organisations mafieuses d’origine sicilienne, transplantées aux États-Unis, sautent sur l’occasion pour étendre leurs activités avec des hommes comme Al Capone ou Lucky Luciano. La corruption gangrène la police et l’administration. La criminalité s’étend…  Devant un pareil échec, le gouvernement américain choisit sagement de reculer. Le 17 février 1933, au tout début de la présidence de Franklin Delanoo Roosevelt, est voté le Blaine Act du sénateur John J. Blaine, qui autorise la vente de bière. Et le 5 décembre 1933 est voté le XXIe amendement qui, tout simplement, annule le XVIIIe. La Prohibition cesse dès lors de ronger la société américaine.

Cheu nous que se passe t-il dans la réalité ? En mai 1978 : la « circulaire Peyrefitte » préconise d’opérer une distinction entre le cannabis et les autres drogues, en 1987 : la « circulaire Chalandon » introduit une différence entre usagers occasionnels et « d’habitude »,
non à la légalen 1999 : la « circulaire Guigou » recommande des mesures alternatives plutôt que des poursuites pour « simple usage », en avril 2005 : la « circulaire Perben » prône une réponse pénale systématique mais adaptée. En cas de possession simple, c’est un rappel à la loi, en février 2012 : une nouvelle circulaire dans le même esprit recommande des stages pour les usagers non dépendants, et des injonctions thérapeutiques pour les autres, enfin en octobre 2015 : le décret d’application de la « transaction pénale » autorise les officiers de police judiciaire à proposer une amende. Bref, on nage dans l’hypocrisie la plus totale.

Tiens, je vais m’en bourrer une petite, histoire de ne pas énerver mes nerfs. Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

C’est le jour du roi dec…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

Amis de L’Espagne éternelle et du riz pilaf réunis, bonjour ! Nous sommes le Vendredi 06 janvier 2017 et, si j’en juge par mon calendrier républicain, cela correspond au 17è jour de Nivôse dédié à la marne. Rien à voir avec la Marne et ses taxis. On dit que la marne fut extraite comme matériau de construction dès que les outils en métal furent marnièreconnus. On trouve (semble t-il) son origine dans le vieux gaulois Marga écrit Alain Rey, mais aussi dans le breton merl, qui a donné par emprunt merl, puis maërl. En néerlandais mergel, allemand aussi Mergel (peut-être également Merkel). C’est amusant ça; depuis le temps qu’elle nous fait marner. Peut-être comme moi vous êtes vous interrogé un jour sur la raison qui poussait les paysans à conserver un arbre tout seul isolément au beau milieu d’un immense champ. Et bien, les anciennes marnières étaient souvent souterraines et disséminées. Après usage elles ont été rebouchées, leurs emplacements étant seulement repérés par des arbres.

Tiens, on me dit que c’est l’Epiphanie (autrefois on disait aussi:Théophanie); d’un mot grec qui désigne une apparition,manifestation de Dieu. La tradition populaire et les chargés d’com de l’église catholique, apostolique et romaine ont restreint épiphaniel’usage du mot Épiphanie à la visite que rendirent des mages (sans doute des prêtres zoroastriens) venus d’Orient à l’Enfant Jésus. Selon le récit qu’en fait Matthieu, les mages furent guidés jusqu’à la crèche de Bethléem par une étoile mystérieuse. Une fois arrivés, ils déposèrent devant la crèche l’or, qui évoque la richesse terrestre, la myrrhe, qui accompagne les hommages rendus à un roi à sa mort, et l’encens qui honore la divinité. Ce récit, qui n’a pas de fondement historique, a été enjolivé au cours du Moyen Âge. Les mages sont devenus trois Rois prénommés Gaspard, Melchior et Balthazar.

https://youtu.be/BfBy1AsavoA

L‘Épiphanie est traditionnellement fixée au 6 janvier mais pour plus de commodité, l’Église catholique la célèbre le dimanche qui suit le 1er janvier. C’est aussi ce jour-là qu’est tirée la traditionnelle galette des Rois. La fève cachée dans la galette rappelait à l’origine l’Enfant Jésus que les mages avaient longtemps cherché en suivant l’étoile. Le palais de l’Elysée sacrifie chaque année à cette tradition chrétienne; je me demande si cela est très respectueux de la neutralité de l’Etat laïc… En Espagne, de façon somme toute logique, ce sont les Rois mages qui distribuent des cadeaux aux enfants sages le jour de l’Épiphanie (et non pas à Noël). Pour patienter de Noël à l’Épiphanie, les petits Espagnols bénéficient en conséquence de trois semaines de vacances. Epatant, non !
Allez, merci d’être passé, portez vous bien et à bientôt peut-être.

L’âme slave…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, ,

Amis de la mistoufle et des restos du cœur réunis, bonjour ! Nous sommes le Mercredi 28 décembre 2016, 8è jour de nivôse que les républicains avaient dédié au fumier, allez savoir pourquoi, justement le jour de la « saints innocents » Peut-être parce que Nobody’ innocent !

Dimanche dernier, un avion militaire russe s’est écrasé en mer Noire, peu après son décollage. La troupe connue pour ses tournées à l’étranger se rendait en Syrie pour participer aux fêtes du Nouvel an sur la base de Hmeimim, afin de soutenir les militaires russes présents. À bord, aucune des 92 personnes n’a survécu au crash. Parmi elles, 64 membres de l’Ensemble Alexandrov, l’un des chœurs de l’Armée Rouge et leur dirigeant Valéri Khalilov. Ils sont comme ça les ruskoffs, capables du meilleur comme du pire. Ils peuvent raser une ville mais venir le lendemain chanter Petit papa Noël dans les ruines encore fumantes.

Durant leur tournée 2012, les Chœurs de l’Armée rouge, avait interprété le célèbre Tri Martolod, chant traditionnel breton, popularisé par Alan Stivell. L’orchestration est originale, quoique assez éloignée de ce que l’on connait. Malgré tout je préfère cela à la version Nolwenn Leroy. Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Les « bonnes » résolutions du cénobite…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

Amis de l’anarcho-syndicalisme et des roupettes à queue réunis, bonjour ! Nous sommes le Lundi 26 Décembre 2016, sixième jour de Nivose dédié à la lave. Pourquoi est-ce que j’évoque les roupettes à queues? Ah oui, ça me revient. Soyez inroupette à queuedulgents, un lendemain de Noël. Donc, le 26 décembre, c’est la saint Etienne; et dans certaines régions, notamment en Bretagne, on dit Saint Etiole… J’y viens, j’y viens ! Mon aïeule qui, vous le savez maintenant, était une encyclopédie vivante en matière de dictons, avait l’habitude de répéter: S’il pleut à saint Etiole, il n’est pas de badioles. Or, les badioles se sont ces petites cerises que l’on trouve dans l’Ouest et qui, mélangées à l’eau de vie, donnent les fameuses roupettes à queue. Voila pourquoi vous me surprenez, en ce lendemain de fête, à vous parler de badioles. D’ailleurs, pour les sceptiques, en Gallo, le mot Badiolet désigne une confiture de cerises. Etonnant, non !

L’heure étant aux bonnes résolutions (exemple: ONU), je m’engage à continuer de boire, de fumer, de baiser pendant encore un bon demi siècle. Bien sur je vous souhaite à tous, amis lecteurs, d’excellentes fêtes de fin d’année et je vous adresse tous mes vœux en breton. Les nedeleg-laouennayatollahs de la bretonnitude me pardonneront d’utiliser une orthographe qui, me dit-on, n’a plus court. Je n’ai rien trouvé d’autre qu’une photo de ma fiancée sur les remparts enneigés de Saint-Malo; c’est un peu kitch je le reconnais. Au moment où s’achève cette année je constate que vous êtes chaque jour plus nombreux à suivre quotidiennement les vêpres libertaires du cénobite et j’avoue que c’est réconfortant. N’hésitez pas à inviter vos amis à passer faire un tour, c’est ouvert même pendant les vacances. A vrai dire, j’ai deux douzaines de Belon qui attendent sagement dans leur goémon que je veuille bien m’en occuper. Portez vous bien et à bientôt peut-être.

L’ONU a dit: arrête tes colonies…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

Amis des « cénobites tranquilles » et des sœurs Tatin réunis, bonjour! Bon ben, voila, c’est Noël… Donc nous sommes le Dimanche 25 décembre 2016, cinquième jour de Nivose dédié au chien. Tous les ans à pareille époque je me demande si je dois ouvrir la boutique. Cela fait partie des questions existentielles que se pose le blogueur qui se veut quotidien: être ou ne pas être, beurre ou confiture, fromage ou dessert, socialiste ou de gauche… En définitive je fais un petit tour histoire de vérifier que les choses sont bien à leur place.

La résolution pour l’arrêt de la colonisation israélienne adoptée par l’ONU. L’abstention des Etats-Unis est historique. Dans le passé, Washington a toujours soutenu Israël en opposant son veto à toute résolution du Conseil de sécurité hostile à l’Etat hébreu. La dernière fois que les Etats-Unis n’ont pas refusé de voter une résolution de l’ONU 1620712_3_930b_la-colonie-de-givat-zeev-en-cisjordanie-il_f004a8293dfb49401148eaf6afe3eda9remonte à 2009, lors d’un appel à un cessez-le feu à Gaza. En 2011, lors d’une résolution identique à celle qui vient d’être adoptée par le Conseil de sécurité, condamnant la colonisation des Territoires palestiniens, les Etats-Unis avaient bloqué son adoption en utilisant le droit de veto. Mais, depuis, les relations entre Barack Obama et Benyamin Netanyahu se sont sérieusement détériorées, même si les Etats-Unis n’ont jamais réduit leur assistance militaire à Israël.

Le président Barack Obama n’a jamais caché sa désapprobation à l’égard des colonies de peuplement qui ont constitué un obstacle majeur à ses efforts pour parvenir à un accord pouvant conduire à la solution des deux Etats. A la veille de quitter le pouvoir, le président américain a également voulu laisser une dernière signature sur ce 5053647_6_b374_le-conseil-de-securite-de-l-onu-lors-du_23da0eb1a4b6d6fdfa5de623ca1bd3addossier très sensible. C’est aussi une façon de compliquer un peu plus la tâche de son successeur Donald Trump. Celui-ci a clairement indiqué sa sympathie pour la droite israélienne. Il y a une semaine, il a nommé David Friedman comme futur ambassadeur américain en Israël, un fervent partisan de la colonisation et qui veut transférer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem. Mais bon, chacun le sait, Israël se fout des résolutions de l’ONU comme moi même de ma première pipe en bois. Tout va donc continuer comme auparavant et cela fait soixante ans que ça dure…

Allez, joyeuses fêtes néanmoins, portez vous bien.

Jusqu’ ALEPuisement des stocks…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, , ,

Amis de la comedia del arte et des farfalle alla burina réunis, bonjour ! Aujourd’hui, Mercredi 14 Décemfrimairebre 2016 c’est le 24ème jour de frimaire dans le calendrier républicain et, figurez vous que c’est le jour de l’oseille… Alors, c’est l’occasion ou jamais de jouer au loto puisque le vendredi treize n’a pas voulu vous sourire, ou alors de vous préparer une bonne soupe (à l’oseille). Pourquoi ont-ils dédié cette journée à l’oseille et pas au blé ou à l’artiche, au flouze, à la fraîche, au pognon, au fric, au grisbi, à la thune, la braise, le pèze, la galette… Les motivations des Républicains (qui avaient pourtant le choix dans la date) pour leur calendrier restent pour moi un grand mystère.

D‘autres qui n’ont guère le choix, se sont les habitants d’Alep qui sont en train de se faire passer un sévère savon par ce bon Bachar al Assad et ses sbires; épaulés par leurs alliés russes. Pendant ce temps, nos minus habens de la politique continuent de se friser les sourcils et les membres du Conseil de sécurité de l’ONU s’en lavent les mains au savon noir; le fameux savon d’Alep.

En attendant que ça se tasse, il nous reste Le Briochin, inventé au début du siècle dernier par un certain Raoul Renaud, marchand cirier en Côtes-du-Nord (Aujourd’hui on dit Côtes-d’Armor, ça fait plus chic…). Ce savon noir traditionnel à l’huile de lin (alors que celui d’Alep c’est huile d’olives et laurier) nettoie, dégraisse, nourrit, protège et fait briller blog-702-le-savon-noir-briochin-030711021531-3768983688-300x267toutes les surfaces de la maison. Saponifié lentement à chaud, il est fabriqué dans le plus grand respect des traditions savonnières. Rien que du bon, rien que du savon! Il n’y a ni solvant, ni conservateur, ni colorant, ni parabène, rien de nocif! Le savon noir est 100% naturel et biodégradable! Et pendant que l’ONU (Le Machin comme disait De Gaulle), se réunit pour savoir s’il convient de se réunir pour étudier la possibilité qu’une réunion du conseil de sécurité ait lieu afin d’envisager une résolution qui pourrait éventuellement demander poliment au régime de Damas d’arrêter le massacre… La boucherie continue !

Cette fois ci, personne ne pourra dire: « On ne savait pas ! » Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

 

Noam Chomsky, persona non grata…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités, Non classé

Amis de la démondialisation et du Reinsdyrsteik réunis, bonjour ! Nous sommes le Mercredi 07 décembre 2016, 17è jour de frimaire dans le calendrier républicain, dédié au Cyprès.. En ces temps où la préoccupation majeure de nos médias consiste à se consacrer à l’Ego land des primo accédants à l’Elysée,  j’avais envie de souhaiter un bon anniversaire à Noam CHOMSKY (7 décembre 1928). Ce dernier à été, bien malgré lui, le héros d’une tartufferie comme seules nos institutions franchouillardes en ont le secret.

Intellectuel américain, linguiste et socialiste libertaire (il s’identifie comme anarchiste depuis l’âge de 12 ou 13 ans). Il est membre de l’International Working People’s Association (IWW), comme l’a été son père, William Chomsky, ukrainien d’origine. C’est un militant et un activiste qui rattache son travail à la tradition de l’anarchisme et du socialisme libertaire, dont il est sans doute, à l’heure actuelle, le plus célèbre représentant. Figure mondialement réputée de la linguistique il devait recevoir, une distinction scientifique à l’Assemblée nationale, à Paris. L’International Society of Philology (« société internationale de chomskyphilologie ») qui honore tous les cinq ans un grand grammairien ou un grand critique littéraire devait lui remettre, après Roman Jakobson ou Umberto Eco, une médaille d’or spéciale. Est-ce parce que la prestigieuse institution craignait de recevoir un hôte qui a l’habitude d’être très critique avec le monde politique ? L’Assemblée nationale n’a donné aucune explication pour son annulation de dernière minute. Dans l’urgence, Martin Legros, rédacteur en chef de Philosophie magazine, de nationalité belge, a donc mobilisé ses contacts. Et obtenu que le Centre Wallonie-Bruxelles, éminent lieu de la culture francophone belge à Paris, offre l’hospitalité à Noam Chomsky et lui permette de recevoir sa médaille d’or. C’est donc sous l’égide de la Belgique et de Philosophie magazine que Noam Chomsky, refoulé de l’Assemblée nationale, recevra cette décoration et prononcera un discours. Un clin d’œil involontaire au XIXe siècle, à l’époque où Bruxelles accueillait les Victor Hugo et autres opposants au régime…“Comment se fait-il que nous ayons tant d’informations et que nous sachions si peu de choses ?” Noam Chomsky.
Pour plus d’info: article dans Philosophie Magazine – un billet chez Les brindherbes engagés – le site Ombre43 – le site:Les crises .

Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Jésus revient parmi les siens…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

Amis de la méthode Coué et du risotto de praires réunis, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 24 Novembre 2016. Vous n’allez pas me croire mais, dans certains calendriers, ce 4 du mois de frimaire, qui est comme chacun le sait désormais, dédié à la nèfle, est lui, consacré à Saint Pourçain. J’ai une tendresse particulière pour ce vin de pays qui pourçainmériterait une meilleure réputation, notamment le rouge. On le trouve à des prix très raisonnables et son assemblage de Gamay et de Pinot noir, alors que le blanc est vinifié à partir du Tressalier, lui donne cette légèreté agréable. Une vingtaine de communes de part et d’autre de St-Pourçain sur Sioule sur les bords de l’Allier, ont le droit à cette appellation. Pourçain fut ermite bien entendu. C’est à partir du VIe siècle que l’on trouve des traces de la ville dans l’histoire lorsque Porcianus ou Purcianus ou encore Portien, un ancien porcher dit-on, devint abbé d’un monastère établi à une date inconnue sur cette petite hauteur dominant la rivière.

Décidément, l’actualité est désespérante ! La réaction relève la tête, les vieilles idées conservatrices ont de plus en plus pignon sur rue et, il est de bon ton d’afficher ses sympathies pour la manif pour tous, nos ancêtres les gaulois, la jupe plissée et les socquettes blanches. Il est vrai que depuis quelques mois les médias résonnent à l’unisson. Il n’y en a que pour eux; à longueur de colonnes et sur tous les plateaux de télé, ils s’épanchent, se déversent, s’époumonnent à la gloire des france chrétienneracines chrétiennes de leur vieille France endimanchée. Les primaires de la droite ont servit de véritable tremplin au vote caché de l’électorat constitué par le public des «chiffres et des lettres». Ils s’organisent à travers des groupes comme Civitas ou Sens commun et sont, par exemple à l’origine des protestations, voire des censures, concernant la toute dernière campagne anti sida. C’est ainsi que plusieurs Maires Les Républicains à travers le pays, ont tenté de saborder cette campagne d’affichage. A Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis, par exemple, le maire (LR) Bruno Beschizza a pris un arrêté interdisant la diffusion de la campagne. Il considère que ces affiches sont « contraires aux bonnes moeurs et à la moralité » et « portent atteinte à la dignité au risque de heurter la sensibilité de l’enfance et de la jeunesse ». Ainsi, l’arrêté précise que ces affiches, diffusées notamment sur les abribus, « devront être retirées ou masquées ». Même chose à Angers où le maire (LR) Christophe Béchu a fait retirer toute campagne_sida_2016les affiches de sa ville. Il explique, dans une lettre rendue publique sur Twitter que « les slogans choisis » et « les messages suggérés » ont « suscité un grand émoi auprès de nombreux Angevins ». Et son adjoint de rajouter: «Les premières victimes de cette campagne irresponsable sont les enfants à l’innocence bafouée et les personnes homo réduites à leur libido». On pensait avoir reléguer ces discours aux oubliettes de l’histoire, que nenni ! Sous la couche de vernis républicain, «le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde»; vous avez reconnu les propos de Bertolt Brecht dans «La résistible ascension d’Arturo Ui».
Allez, je voudrais pas vous gâcher le plaisir. Tiens, ce soir il y a débat entre Fripé et Couillon sous la mitre et l’encens de l’abbé Pujadas. On en reparle demain.

Un hobereau à l’Elysée…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, ,

Amis du mutualisme social et des pieds paquets réunis, bonjour ! Noufrimaires sommes  le Lundi 21 novembre 2016 qui correspond au 1er jour de frimaire habituellement dédié à la Raiponce, jolie petite fleur bleue. Oui je sais, il se trouve encore quelques pataphysiciens pour affirmer que Le 21 Novembre 2014 est en réalité le Jeudi 19 As 144 St Courtial des Péreires, aérostier et inventeur. L’allégorie qui représente frimaire est toute symbolique. La scène de chasse ne fait pas qu’allusion à la saison, mais aussi au signe du Sagittaire (symbolisé en filigrane, en haut à droite) correspondant à cette période.

Ainsi donc, les jeux sont faits, ou presque ! C’est Fillon le ténébreux qui emporte, largement, les suffrages lors de ce premier tour de la primaire de la droite et du centre. C’est donc une droite très droitière qui affrontera une gauche atomisée sous le regard hilare d’une droite extrême repeinte en bleu Marine. Une fois de plus, les observateurs avisés qui hantent les plateaux télé depuis des décennies se sont bigrement fourvoyé; autant que leurs compères sondeurs et leurs acolytes analystes politiques, commentateurs, éditocrates. Tout comme ils se sont trompé pour le brexit, pour les élections américaines et autres billevesées tout autant importantes pour l’avenir du Monde. En fillon chateau2006, les sondages donnaient Ségolène Royal présidente ; cinq mois plus tard, c’est Nicolas Sarkozy qui est entré à l’Élysée. En 1995, les instituts annonçaient Edouard Balladur vainqueur de la présidentielle : il n’a même pas passé le premier tour. Lionel Jospin aurait dû gagner celle de 2002 : lui non plus n’était pas au second tour. Au référendum européen de 2005, les sondages donnaient le «oui» large vainqueur ; les Français ont voté «non». Les sondeurs, repris en chœur par les experts de l’expertise n’ont pas vu que Sarko ne passerait pas le premier tour. Ils n’ont pas vu venir la manif pour tous, au sortir de la messe du dimanche, se rendre en famille au bureau de vote pour béatifier l’ombrageux de la Sartre. Fort à parier que dès demain ces mêmes instituts prédisent pour 2017, l’arrivée d’un hobereau de province sous les ors de l’Elysée…

Amusant, non ! Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.