La Commune n’est pas morte…

Posté par erwandekeramoal dans HISTOIRE

Amis du stoïcisme et de la médecine par les plantes réunis, bonjour ! Nous sommes le Vendredi vingt-deux Janvier 2021 c’est à dire le 3è chatsjour de Pluviôse du calendrier républicain français. Pour les puristes, je précise que le décret du 4 frimaire an II orthographiait le nom du mois « pluviose », sans accent circonflexe. Ce jour était dédié au fragon, bien connu dans nos campagnes sous le nom de Petit-houx. Certains l’appellent la fragonnette et on l’utilisait autrefois pour fabriquer des balais. Pluviôse évoque toujours pour moi ce proverbe qu’utilisait mon aïeule: Glav da Sul, glav da Lun, Ha glav e-pad ar sizhun ( Pluie le dimanche, pluie le lundi, et pluie toute la semaine.) Cela ne devait pas s’appliquer à la Bretagne…

22 Janvier 1905: funérailles de Louise Michel.

Louise Michel est morte le 9 janvier 1905 à Marseille où elle s’était rendue pour donner l’une de ses innombrables conférences en faveur de la cause libertaire; victime d’une congestion pulmonaire. La dépouille de la « Vierge rouge » fut ramenée à Paris. À la gare de Lyon, d’importantes forces de police avaient été déployées pour contenicommune-louise-michel-funeraillesr le cortège funèbre qui devait accompagner jusqu’au cimetière de Levallois-Perret le corbillard de septième classe, dit « des pauvres », recouvert d’un drap rouge et bordé de noir. Ses funérailles rassemblent une foule de plusieurs milliers de personnes à Paris, le dimanche 22 janvier 1905… le même jour que la première révolution russe. L’égérie de la Commune de Paris sera inhumée au cimetière de Levallois, au nord-ouest de la capitale. Un cortège de plus de 100 000 personnes accompagne son cercueil.

Parti à 8 heures de la gare de Lyon à Paris, il n’arrive qu’à 17 heures au cimetière de Levallois où elle sera enterrée. Le préfet Lepine, qui tente de suivre le cortège, en est chassé par les anarchistes. La cérémonie Louise-Michel-14s’achève par un grand meeting, où Benoît Broutchoux, Charles Malato et Séverine prennent la parole. De nombreux orateurs donc, parmi lesquels le Vénérable de la Loge « La Fraternité Universelle » (Grande Loge Symbolique Ecossaise mixte et maintenue) où elle avait été initiée quelques mois auparavant. D’ailleurs, des emblèmes maçonniques seront déposés sur le cercueil… (Eau-forte d’Albert Peters-Desteray.) Ce que l’on sait moins c’est que Louise était née en Mai 1830 des amours ancillaires d’un châtelain, Charles, Étienne Demahis (plus vraisemblablement de son fils) et de sa jeune servante Marianne Michel.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, de longs et difficiles travaux m’attendent encore si je veux terminer mon ouvrage dans les temps. Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

4 commentaires

  1. Le Briquir

    Bonjour, pourriez-vous m’indiquer où est apposée la plaque dont vous publiez la photo ?
    Merci pour vos billets quotidiens
    Gildas

    • erwandekeramoal

      19 Boulevard Dugommier, 13001 Marseille chez son amie Mme Légier.

  2. Mildred

    Tout ça n’empêche pas de réécouter Rachel ARNAUD :

    https://www.youtube.com/watch?v=CaPOJcFZzRU

    C’était ma fille; Elle vivait dans les Côtes d’Armor. Elle est morte le 15 juin 2020, abandonnée à son triste sort par l’ARS de Bretagne ! Elle avait 50 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).