Le père peinard, ça devrait être obligatoire…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis de la démondialisation et de la saucisse de Molène réunies, bonjour ! Nous sommes le Lundi 12 octobre 2020, chanvre21è jour de Vendémiaire dédié au chanvre, Cannabis Sativa, comme disait mon aïeule qui connaissait toutes les plantes par leur nom savant. Tiens, à propos de mot, saviez vous que le mot Canebière, cher aux marseillais, vient du mot chenevière qui désignait un champ de chanvre. Faut pas s’étonner que le professeur Raoult confonde coloquinte et chloroquine. Étonnant, non !

Quelques mots à propos d’Emile Pouget.

Il était né en 1860 et s’investit très tôt dans le mouvement ouvrier. Marqué à jamais par le procès des Communards, il crée dès ses jeunes années son premier journal, Le lycéen
républicain. En 1883, alors qu’il mène un cortège vers le boulevard St Germain, il est arrêté alors qu’il tente de soustraire Louise Michel aux policiers.  Il sera condamné à huit ans de prison pour « pillage à main armée » et  père peinardincarcéré à Melun. En 1889 il édite le fameux périodique « Le père peinard » ancêtre de nos journaux satiriques. Emile Pouget prône l’action directe et surtout la grève générale. Après l’assassinat de Sadi Carnot et la répression qui s’abat sur les anarchistes, il émigre en Angleterre jusqu’en 1895 date de l’amnistie. On lui doit un célèbre slogan « à mauvaise paye, mauvais travail » il paraphrase ainsi les ouvriers terrassiers américains de Bedford qui, apprenant la prochaine réduction de leur salaire, rognèrent leurs pelles de deux pouces et demi au cri de « à petite paie, petite pelle ».

Le père peinard,  à la fois mélange d’argot, de néologismes et d’expressions savoureuses de son cru, va faire des bourgeois, patrons, curés, militaires et autres profiteurs, ses cibles favorites. Aujourd’hui, c’est sûr, Emile Pouget aurait un blog et l’on dirait: le père peinard ça devrait être obligatoire…. Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).