Gwin ar c’hallaoued zo mad…

Posté par erwandekeramoal dans HISTOIRE

Amis de l’oxymore et du kig ha farz réunis, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 29 octobre 2020, 8è de brumaire, dédié à la scorsonère. Pour les pataphysiciens, Le 29 Octobre 2020 est en réalité le Mardi 24 Haha 148 St Cl. Terrasse, musicien des Phynances. Alors que dans le calendrier des PTT (aujourd’hui on dit l’almanach du facteur) c’est la St Narcisse… scorsonere-300x300Rien à voir avec le beau jeune homme de la mythologie. Non, celui-ci vint au monde vers la fin du premier siècle et il était presque centenaire quand il devint évêque de Jérusalem. En 195, il présida un concile qui décida que la Pâque serait désormais célébrée obligatoirement un dimanche et non le jour où il était d’usage de la célébrer chez les Juifs (soit le 14 nisan du calendrier juif). Et pour en finir avec mes élucubrations calendaires, sachez qu’en Bretagne on fête les Lanwenn qui n’était autre que l’épouse d’Eusèbe, Roi-gouverneur de Vannes au Vè siècle. En effet, A la chute de l’empire vers 400, Vannes fit partie de la Confédération Armoricaine, et son gouverneur Eusèbe portait le titre de roi. Vers le même temps elle accepta l’alliance ou plutôt la suprématie des Francs. Le comte breton Waroch II s’en empara en 577, et la transmit à ses successeurs. Malgré le statu quo qui s’ensuit, il en profite les années suivantes pour menercarte-de-bretagne-au-6eme-siecle-l-300x220 de nombreuses incursions dans le Rennais et le Nantais francs, notamment à la saison des vendanges; ainsi que le rapporte Grégoire de Tours: « Aussitôt que revenait l’automne, ils (les Bretons) partaient, suivis de chariots et munis d’instruments de guerre et d’agriculture, pour la vendange armée. Les raisins étaient encore sur pied, ils les cueillaient eux-mêmes. Le vin était-il fait, ils l’emportaient. S’ils étaient trop pressés ou surpris par les Francs, ils le buvaient sur place, puis emmenant captifs les vendangeurs, ils regagnaient joyeusement leurs bois et leurs marais« … De là date la fameuse chanson: Gwin ar c’hallaoued zo mad… Quand à Venetis (Vannes), Pépin la reprit en 753, et y mit des comtes francs. Nominoé, en 826, y rétablit l’influence bretonne jusqu’à l’incendie de la ville par les Normands en 919.

Alors, les identitaires, quelqu’un pour m’expliquer comment ce vieux chant breton s’est retrouvé dans un pub de Sarrebruck entonné par des italiens de Friburg qui jouent du punk irlandais !!! Merci d’être passé par ici, portez vous bien, ne confinez pas idiotement et à bientôt peut-être.

Un commentaire

  1. pierrot13

    Pour Pâques, les successeurs de Narcisse se sont amusés à fixer la date de façon un peu plus ferme. C’était au Concile de Nicée en 325.
    C’est le 1° dimanche qui suit la première pleine lune du printemps.
    Comme quoi, on savait faire simple !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).