Vous lisez actuellement les articles publié le août 18th, 2020

Page 1 de 1

Ces êtres-là sont adorables…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis du genre humain et de la gavotte des montagnes réunis, bonjour ! Nous sommes donc le mardi 18 août 2020, c’est le premier jour de fructidor dédié à la prune. Et puisque le temps n’est pas vraiment de la Laforguepartie, quoi de mieux qu’un recueil de poésies.  J’ai opté pour Jules Laforgue dont la misogynie au 18è degré me comble d’aise à chaque fois. Je me souviens d’un soir d’hiver dans un manoir proche de Dinard, alors que la soirée traînait en longueur et que le feu crépitait faiblement dans la grande cheminée de granit. On refaisait le monde à notre manière quand l’un de nous récita ce poème et pour beaucoup ce fut une découverte. Le récitant, un jeune homme qui s’appelait Bernard Lavilliers et qui fit plus tard la carrière que vous savez.

Un couchant des Cosmogonies !
Ah ! que la Vie est quotidienne…
Et, du plus vrai qu’on se souvienne,
Comme on fut piètre et sans génie…
On voudrait s’avouer des choses,
Dont on s’étonnerait en route,Lavilliers
Qui feraient une fois pour toutes !
Qu’on s’entendrait à travers poses.
On voudrait saigner le Silence,
Secouer l’exil des causeries ;
Et non ! ces dames sont aigries
Par des questions de préséance.
Elles boudent là, l’air capable.
Et, sous le ciel, plus d’un s’explique,
Par quel gâchis suresthétique
Ces êtres-là sont adorables.
Justement, une nous appelle,
Pour l’aider à chercher sa bague,
Perdue (où dans ce terrain vague ?)
Un souvenir d’amour, dit-elle !
Ces êtres-là sont adorables !

Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.