De Charlotte à Billie…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis du développement durable et des sauveteurs en mer réunis, bonjour ! Nous sommes le Vendredi 17 juillet 2020, 29è jour de Messidor dédié au Blé. C’est aussi la fête aux Charlotte ce qui m’aurait autorisé à poster une vidéo de la plaisir-des-dieuxcélèbre chanson qui fit les beaux jours de la série de chansons paillardes le plaisir des dieux en 33t. Il en existe une vingtaine de galettes depuis le curé de Camaret jusqu’à La femme du vidangeur. Ces disques furent enregistrés par des internes des hôpitaux de Paris. Sur le pourtour central du disque est inscrit : Collection privée et hors commerce éditée par souscription pour l’usage exclusif du corps médical. Ici  je veux parler de « La p’tite Charlotte » dont voici le premier couplet. Éloignez les enfants.
Dans son boudoir la petite Charlotte
chaude du con
faute d’avoir un vit
se masturbait avec une carotte
et jouissait sur le bord de son lit…    

Mais bon, j’entends déjà les commentaires des pisse-vinaigres, des peine-à-jouir, des tue l’amour et les admonestations des ligues de vertu. J’ai donc opté pour Billie plutôt que pour Charlotte. En effet, le 17 juillet 1959 c’est la disparition de Billie Holiday, la plus grande d’entre les grandes dames du jazz. Plutôt que de longs discours, écoutons la.

Sublime, non ! Allez, merci d’être passé, portez vous bien et à bientôt peut-être si la Covid nous prête vie.

Un commentaire

  1. Anne-Marie

    On ne va pas s’en priver : https://www.youtube.com/watch?v=8AwbRUI_3Gw

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).