Vous lisez actuellement les articles publié en juillet 2020

Page 1 de 1

O bella ciao…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

,

Amis de la pensée libre et des tagliatelles carbonara réunies, bonjour ! Nous sommes le Samedi 04 Juillet 2020, seizième jour de messidor consacré au tabac. Par ici on fête les Balae: disciple de Gwenolé au VIe siècle, à l’abbaye de Landévennec. Il a laissé son nom aux communes de Ploubalay & Lanvallay.  « Lann Balae » deviendra « Lann Valay » par évolution du langage courant avec notamment la prononciation des « B » en « V » derrière une consonne, transformation caractéristique de la langue bretonne.

Vous ai-je déjà parlé de Leda Rafanelli ? Cette Toscane, on l’appelait « la gitane anarchiste », a marqué de son empreinte le mouvement libertaire. Elle fut même l’amie de Mussolini à l’époque où celui-ci se réclamait encore du socialisme révolutionnaire. Les gens l’ont oublié, mais notre cher Bénito n’a pas toujours été un dictateur fasciste mais bon, parlons de la belle Léda. Elle est née un 4 juillet en 1880 à Pistoia Leda Rafaen Italie. Militante et propagandiste anarchiste individualiste, féministe, antimilitariste, et aussi écrivaine. Elle s’intéresse très jeune à la question sociale. En 1903, elle est à Alexandrie, en Egypte. Se passionnant pour l’islam, elle se convertie et apprend l’arabe. Elle y fait la connaissance d’un jeune anarchiste toscan Luigi Polli qu’elle épousera. De retour en Italie, elle créé à Florence, avec Luigi, une maison d’édition et collabore à : « La Blouse » (1906-1910); « La Donna Libertaria » (Parme, 1912-1913). En 1907, elle rencontre le typographe anarchiste individualiste Giuseppe Monanni avec qui elle va désormais vivre à Milan. En 1908, elle fait partie avec Ettore Molinari et Nella Giacomelli du comité de rédaction de « La Protesta umana » (1906-1909), et poursuit sa collaboration aux publications libertaires : « Il Pensiero » de Pietro Gori et Luigi Fabbri; « Il Libertario »; « Grido della folla »; « Volontà »; etc. Elle crée ensuite, avec son compagnon, une revue de littérature anarchiste individualiste « Vir » puis « La Sciarpa nera », et s’investit dans la création d’une nouvelle maison d’édition. En 1910, elle donne naissance à un fils, Marsilio. Durant la guerre, fidèle à l’antimilitarisme, elle s’oppose aux interventionnistes. Laissons les « Mondines » (repiqueuses de riz) lui dédier Bella ciao.

Parallèlement à son action de propagandiste, elle construit une œuvre d’écrivaine et de poète. Mais avec l’arrivée de Mussolini, toute propagande anarchiste et travail éditorial devient très difficile. Le 7 février 1923, sa maison d’édition est perquisitionnée et la revue « Pagine Libertarie » est supprimée. Leda est arrêtée avec Monanni et d’autres compagnons comme Carlo Molaschi, Fioravante Meniconi, etc. ob_43a1a1_rafanelli-leda02-300x228La maison d’édition « Casa Editrice Monanni » s’arrêtera en 1933. Vers la fin de sa vie, Leda donne des cours d’arabe et collabore à « Umanità Nova ». Elle est l’auteure, sous divers pseudonymes, de nombreux romans : « L’eroe della folla »(1910); « Seme nuvo » (fresque historique relatant les luttes sociales); « Donne e femmine » (24 nouvelles relatives à des vies de femmes); « Verso la Siberia »; « L’Oasi » (qui critique l’exploitation coloniale); etc. Intéressante contradiction que cet amour de l’Islam et de l’Anarchie, on dit qu’à la fin de sa vie elle pratiquait beaucoup la cartomancie… Sources: Les travaux de Christiane Guidoni. Elle est morte à Gênes, le 13 septembre 1971. Etrange parcours n’est-ce pas !

Voici donc une « lutteuse » de plus qui va rejoindre notre galerie de portraits. En attendant les prochains, portez vous bien et à bientôt peut-être.

D’un coté ou de l’autre…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la démocratie participative et de la galette saucisse réunies, bonjour ! Nous sommes le Vendredi 03 Juillet 2020 qui correspond au quinzième jour de Messidor dans le calendrier républicain, jour dédié au diboan-276x300chamois (comme c’est izard). Et nous fêtons les Diboan, célèbre également sous le nom de Tu pe du  (littéralement : d’un côté ou de l’autre). Diboan ( sans douleur ) est souvent invoqué pour les maux et les cas désespérés; c’est vous dire si il a de l’ouvrage. Pourquoi d’un côté ou de l’autre ? Peut-être parce que ceux qui l’invoquaient lui demandaient la fin de leurs maux par guérison ou par décès, ce qui est la manière la plus définitive de faire cesser la douleur… Ce saint des dernières extrémités peut être consulté dans l’église de Gouézec (29) ou se tient une de ses statues; certes moins imposante que celle-ci érigée dans la vallée des saints à Carnoët.

En regardant de ma fenêtre l’affligeant spectacle du monde tel qu’il va, je ne puis m’interdire de méditer sur la devise maçonnique ORDO AB CHAOS. Devise, il est vrai, héritée des alchimistes et des illuminés de la Rose-Croix et réservée aux 33è degré du rite Ecossais. Actuellement,illuminatiDolar cette devise fait florès auprès de tous les tenants de la théorie du complot et du nouvel ordre mondial. Le Net bruisse de façon assourdissante de mille rumeurs et tous les zozos de la blogosphère y vont de leur couplet. Le désordre qui caractérise ce début de siècle, climatique, économique, sanitaire, social serait la face visible d’un dessein orchestré par des puissances occultes à seule fin d’instaurer un gouvernement mondial. L’ordre issu du chaos ! Et mon quai, c’est du port-rhu ! aurait ajouté mon aïeule qui maitrisait le contrepet comme d’autres la clarinette.

Tiens, justement, c’est le jour anniversaire de la naissance de Pierre Dewey LaFontaine, Jr., dit Pete Fountain, clarinettiste de jazz. Pete 2009+New+Orleans+Jazz+Heritage+Festival+Presented+gN4v73uA-JmlFountain commence à jouer en 1942 et obtient son premier engagement important en 1948. Il travaille ensuite au sein de plusieurs formations, et avec Al Hirt entre autres. Il connaît une popularité nationale lorsqu’il participe à une émission de télévision entre 1957 et 1959. Il ouvre alors un club dans le quartier français de La Nouvelle-Orléans et se produit à Hollywood, Las Vegas, Los Angeles, Nashville et dans sa ville natale. Auprès du grand public américain, il semble, à l’instar de Papa Celestin, être devenu une institution locale. Il est décédé au mois d’août 2016 à la Nouvelle-Orléans.

Et voilà, jouez hautbois, résonnez musettes. Et surtout, portez vous bien et à bientôt peut-être.  

C’était le fils du père Hoël…

Posté par erwandekeramoal dans LES BEAUX SAINTS, TRADITION

,

Amis de la communale et de la nostalgie réunies, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 02 juillet 2020, 14è jour de messidor et c’est la lavande qui est à l’honneur dans le calendrier républicain. Mon calendrier breton nous invite à fêtest-Lunaire-statuer Luner qui aurait laissé son nom à la commune de Saint-Lunaire (35) blottie entre la rivière Crévelin et la pointe du Décollé. On dit qu’il eut pour père Hoël, 1er roi d’Armorique qui succéda à Budic. Quand les Frisons envahirent le territoire (509), Hoël chercha refuge outre-Manche et c’est là que naquit Luner. Le bonhomme  a également été appelé Launeuc ou Lormel d’où les communes éponymes un peu plus à l’Ouest. Luner était donc gallois par le droit du sol. Plus tard,il débarqua à l’embouchure de la Rance et fonda un monastère qui donna son nom à la cité de Saint-Lunaire, où l’on peut voir son gisant dans l’église. Cette ancienne cité fondée au 6ème siècle par le saint homme et sa troupe devint à la fin du 19ème siècle une véritable station balnéaire. On voit ici à gauche sa statue créée par Olivier Levêque (ça ne s’invente pas) qui siège à Carnoët dans la désormais fameuse vallée des saints. On dit encore qu’il rendit l’âme le jour des calendes de Juillet de l’an 580 à l’âge de cent quinze ans. Voici un autre pierrot lunaire qui nous enchanta en 1965 avec la fille du père Hoël…

Il y a des jours c’est un peu n’importe quoi; je vous l’accorde. Allez, merci de votre indulgence, portez vous bien et à bientôt peut-être.

 

Il est libre, Max…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

,

Amis de la libre pensée et du corned-beef réunis, bonjour ! Nous sommes le Mercredi 1er juillet 2020 c’est à dire le 13 de Messidor, jour habituellement consacré à la giroflée et non pas au clou de girofle comme voudrait nous le faire croire quelques arracheurs de dent.

Le 1er juillet 1766,   à Abbeville (dép.de la Somme). Jean-François Lefebvre, Chevalier de la Barre, est supplicié   (langue coupée, puis décapité) à   l’âge de 19 ans, pour exécution de la barreavoir refusé de saluer une   procession religieuse. C’est le bourreau Sanson qui lui coupera la tête. Il deviendra un symbole de la « Libre  Pensée ». Enfin, il est condamné à être brulé avec « le dictionnaire philosophique » de Voltaire accroché à sa poitrine. Voltaire qui écrira à ce sujet « le cri d’un sang innocent ». C‘est en 1897 qu’un collectif de libres penseurs obtiendra l’érection d’une statue à Montmartre. Une autre à Abbeville rappelle son   martyre. Financé sou par sou par une souscription de 100 000 billets de tombola à 25 Rue_du_Chevalier-de-La-Barre_(Paris)_-_plaquecentimes, le monument fut inauguré le 7 juillet 1907, par15 000 manifestants, venus à Abbeville par trains entiers. A noter que la première statue parisienne ayant   été fondue par les nazis durant la guerre 39-45, une nouvelle statue, différente de la première, a  été inaugurée récemment. Si vous vous promenez à Paris vous découvrirez une petite rue Chevalier de La Barre qui jouxte le Sacré-Cœur à Montmartre. Amusant non !

 

Le chevalier de La Barre reste un symbole pour tous les libres penseurs, athées, anticléricaux et autres mécréants amoureux de la liberté de penser dont votre serviteur se Chevalier_Jean-Francois_de_la_Barreréclame. En souvenir de Giordano Bruno et du chevalier de la Barre, je revendique le droit à railler, moquer, éreinter, critiquer, vilipender, toutes les religions. Je suis libre penseur, athée, anticlérical, libertaire, voire libertin, et revendique ce droit comme inaliénable et constitutif de mon état de citoyen libre. Que tous ces bigots peine-à-jouir retournent dans leurs églises, mosquées, synagogues et autres temples et arrêtent de me les briser menu avec leurs fatwas, leurs excommunications, et leur terrorisme anti-républicain.

Voilà, portez vous bien et à bientôt peut-être.