Vous lisez actuellement les articles publié le mai 28th, 2020

Page 1 de 1

Fay ce que vouldras…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de la botanique pour les nuls et du foie de veau aux cerises réunis, bonjour ! Nous sommes, bon an mal an, arrivés ensemble serpoletjusqu’à ce Jeudi 28 mai 2020, 9è jour de prairial, que nos amis républicains avaient dédié au serpolet. Vous ne pouvez pas vous tromper, le serpolet c’est bon pour tout. En infusion, en compresse, en bain, dans la cuisine, notamment avec les viandes blanches, ce proche cousin du thym est une vraie panacée. C’est le genre de truc qui devrait être remboursé par la sécurité sociale si cela ne risquait d’aggraver le déficit…

Vous, je ne sais pas mais moi, le monde comme il va m’est de plus en plus insupportable; la pensée unique qui s’est imposée ces dernières décennies à refoulé loin, très loin, nos rêves humanistes; la gauche progressiste s’est autodissoute, éparpillée façon puzzle pendant qu’au grand bazar du village global, tout se vend, tout s’achète. Depuis des siècles , des humanistes, des rêveurs, des utopistes, prêchent dans le thomas-more-D--216x300désert, pissent dans des violons et se mouchent dans les étoiles aurait ajouté Jacques Brel. Thomas More étaient de ceux là à tel point qu’il en perdit la tête… En effet, Le 6 juillet 1535, Thomas More où Morus, va perdre la tête. Non pas qu’il soit devenu fada mais sous l’effet d’une décapitation voulu par Henry VIII. Homme politique anglais, philosophe et écrivain, précurseur du communisme libertaire et père des utopistes, est né à Londres (février 1478). Fils d’un magistrat, il entame une carrière politique qui le mènera au poste d’ambassadeur extraordinaire, puis à celle de chancelier du royaume en 1529. Mais Thomas Morus est surtout connu pour son livre « L’Ile d’Utopie ou la Meilleure des Républiques » publié en 1516, il décrit une société idéale ayant aboli la propriété et où la tolérance est une règle. La fameuse devise « Fay ce que vouldras » est d’ailleurs emprunté à Morus, par Rabelais, pour son Abbaye de Thélème.

Trois siècles plus tard, d’autres utopistes seront à leur tour envoyés ad patres non plus par la folie d’un roi mais par les sbires de la bourgeoisie. Ce fut le cas d’Eugène Varlin; membre de la Commune de cri du peupleParis, Il participe aux derniers combats de la semaine sanglante. Arrêté le 28 mai 1871, il est roué de coups, puis fusillé par les Versaillais, après avoir crié « Vive la République vive la Commune ». C’est la fin du vieux monde gouvernemental et clérical, du militarisme, du fonctionnarisme, de l’exploitation, de l’agiotage, des monopoles, des privilèges, auxquels le prolétariat doit son servage, la Patrie, ses malheurs et ses désastres. Eugène Varlin. Relisez le cri du peuple cette magnifique bande dessinée de Tardi d’après le roman de Vautrin. Aujourd’hui, un vilain virus nous appelle à rêver d’un autre monde. Qu’en sera t-il demain ?

Allez, merci d’être passé, portez vous bien et à bientôt peut-être.