Vous lisez actuellement les articles publié le mai 11th, 2020

Page 1 de 1

L’essaim de glace…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la grande Catherine et de la p’tite Fadette réunies, bonjour ! Nous sommes le Lundi 11 Mai 2020, 22è jour de Floréal dédié à la fritillaire et, sans me vanter, c’est 290px-Fritillaria_Meleagris_Kungsangen_2006-150x150vrai que j’avais la frite hier, alors qu’aujourd’hui, c’est moins flagrant. Les fritillaires (genre Fritillaria), couramment appelées goganes dans l’Ouest de la France, sont des plantes herbacées vivaces appartenant à la famille des Liliaceae. Le genre comprend quelque 120 espèces d’Europe, d’Asie et de l’Ouest américain. On rencontre beaucoup d’espèces endémiques, notamment en Grèce, dans les Balkans et en Asie Mineure. La plupart poussent dans les rocailles, les pentes rocheuses, les prairies sèches et les broussailles.

En Bretagne certains vont célébrer les Tudi alors que nous entrons dans la période des saints de glace, traditionnellement fêtés les 11, 12 et 13 mai de chaque année. D’après les croyances populaires d’Europe du Nord et de la mer Méditerranée, Mamert, Pancrace et Servais sont ainsi implorés par les agriculteurs et mis à contribution pour éviter l’effet sur les cultures d’une baisse saints-de-glace-263x300de la température qui s’observe à cette période et qui peut amener une période de gel (phénomène de la lune rousse). Une fois cette période passée, le gel ne serait plus à craindre. La plupart des calendriers mentionnent actuellement d’autres saints à souhaiter ces jours-là : Estelle, Achille et Rolande. Le changement date de 1960. L’Église catholique romaine a décidé alors, de « remplacer » les saints associés aux inquiétudes agricoles (réminiscence de paganisme au regard du Vatican) par d’autres saints et saintes qui n’auraient aucun lien avec ces croyances populaires. Mais à quels saints se vouer… Ma doue beniged !

Comme disait Maïa l’abeille à son cousin qui avait le bourdon: « tout cela laisse l’essaim de glace » , allez, déconfinez gaiement, soyez indulgent envers les humoristes à quatre sous, et à bientôt peut-être.