Vous lisez actuellement les articles publié le mars 30th, 2020

Page 1 de 1

Je fais souvent ce rêve étrange…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis de la Grèce antique et du jambon macédoine réunis, bonjour ! Nous sommes le Lundi 30 mars 2020, dixième jour de Germinal dédié au greffoir, petit canif bien connu des jardiniers.

Pour ma part, j’ai choisi de me souvenir de Paul Verlaine, pour son génie et aussi parce que il est né un 30 mars en Verlaine1844 et c’était à Metz. Il est décédé un 8 janvier 1896 à Paris. Précurseur du symbolisme, le poète a inventé au fond de sa déchéance les quatrains les plus musicaux de notre langue. Avec Rimbaud, compagnon de misère, il représente une figure caractéristique de son époque, le poète maudit. Ci-contre, on le voit photographié par Dornac dans un café de Mouffetard et buvant une absinthe.

Nombreux sont les artistes qui ont mis ses vers en musique; on pense à Léo Ferré bien sur. J’aime particulièrement « chanson d’automne » version jazzy. Je ne sais si il a chanté celui-ci:

Je suis venu, calme orphelin,
Riche de mes seuls yeux tranquilles,
Vers les hommes des grandes villes :
Ils ne m’ont pas trouvé malin.

A vingt ans un trouble nouveau
Sous le nom d’amoureuses flammes
M’a fait trouver belles les femmes :
Elles ne m’ont pas trouvé beau.

Bien que sans patrie et sans roi
Et très brave ne l’étant guère,
J’ai voulu mourir à la guerre :
La mort n’a pas voulu de moi.

Suis-je né trop tôt ou trop tard ?
Qu’est-ce que je fais en ce monde ?
O vous tous, ma peine est profonde :
Priez pour le pauvre Gaspard !

Allez, merci d’être passé, portez vous bien et à bientôt peut-être.