Allez, cor’une p’tit’ goutte…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis du Peket et du pudding aux carottes réunis, bonjour! Nous sommes le Vendredi 29 novembre 2019, 09è jour de frimaire dédié au genièvre. Cette boisson à base d’alcool genièvrede grain était très consommée au siècle dernier notamment dans le Nord de la France. Voici ce qu’en disait François-Joseph Grille en 1825 après avoir visité cette région : « Ajoutons que dans les arrondissements formés de l’ancienne Flandre, on fait abus de liqueurs fortes ; de là, disent les docteurs, viennent des maux sans nombre que la sobriété seule peut réparer. Ainsi, dans ces contrées, le genièvre et l’humidité se disputent le triste honneur de moissonner plus cruellement une population imprévoyante.» Ah, c’est pas en Bretagne qu’on verrait des choses comme cela ! Chez nous on fait dans le Lambig qui lui est une eau de vie de cidre pesant facilement 70° à la sortie de la bouillote (l’alambic). A l’instar du gin, du whisky et de la vodka, le genièvre est20150727-570541-Liste_des_pekets_fruites_maison-_Maison_du_Peket-Karl_Delandsheere-1024x768 une eau-de-vie de grains. Nos amis belges eux, disent Peket: Le mot peket signifie « piquant » en vieux wallon. Il provient sans doute du mot wallon « pèke » qui, dans certaines régions de Wallonie, désigne les baies de genévrier. Il existe d’ailleurs à Liège, une maison du Peket crée en 1993 par Djuro Šorgić, ex-footballeur. Aujourd’hui ce restaurant, bar, boite de nuit est devenu une véritable institution.

Les baies de genévrier ne sont utilisées qu’en fin de fabrication au cours de la dernière distillation pour aromatiser le genièvre et lui donner son nom. Très longtemps, la consommation du genièvre fut liée à la bistouille, ou « bistoulle » en patois du Nord. Le café du matin était agrémenté de genièvre chez les cafetiers où l’on se retrouvait avant d’aller au travail. Les indications bouilleur-ambulant-300x200thérapeutiques du genévrier sont nombreuses, ce qui n’est pas étonnant, car son emploi remonte à l’Égypte antique, voire avant, et il a persisté à travers les siècles sans jamais défaillir. Les baies sont particulièrement utiles pour soigner l’arthrite, la goutte et toutes les maladies rhumatismales. D’ailleurs, à cet égard, on dit que la cure de genièvre est à l’automne ce que la cure de pissenlit est au printemps. Il s’agit d’un traitement fort connu en Europe. Il semblerait qu’à la longue, cette double cure ait pour effet d’augmenter la mobilité des membres et d’atténuer leur raideur; alors que le Viagra lui, c’est le contraire…

Allez, cor’ une p’tit’ goutte, merci de cette visite, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Un commentaire

  1. Anne-Marie

    Ah le pèket, pur ou aromatisé (40 goûts différents), dont le grand champion est notre valeureux Tchantchès qui en fut abreuvé dès sa naissance.
    http://www.tchantches.be/la-legende/

    https://www.rtc.be/video/culture/le-peket-au-dictionnaire_2612_325.html

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).