Vous lisez actuellement les articles publié le novembre 4th, 2019

Page 1 de 1

Hier encore, j’avais vingt ans…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis des commémorations et du goulash de bœuf réunis, bonjour ! Nous sommes le Lundi 04 novembre 2019, 14è jour de brumaire dédié à l’endive… Il y a maintenant fort longtemps de cela, un petit bonhomme vit le jour dans la port-rhu-avant-300x199maison familiale sur les bords du Port-Rhu à Douarnenez (29). C’était avant que d’ingénieux ingénieurs décident d’en faire une marina pour touristes égarés. Très tôt il montra tous les signes du révolté  chronique, vilipendant la famille, l’école, l’armée, les patrons, les curés, les flics et tutti quanti. Comme Jean kemener, de Recouvrance, il grandit puis il devint grand… Et le voici en 1968 cherchant la plage sous les pavés; autant dire que l’air du temps lui convenait parfaitement. Le stalinisme et les atermoiements de la sociale-démocratie achevèrent sa conversion et il se rangea définitivement dans le camp des non-alignés.

Aujourd’hui, après une carrière, somme toute bien remplie, il coule des jours heureux dans son ermitage d’où il vous abreuve quasi quotidiennement de ses modestes billets sous le pseudonyme du cénobite. Résultat lescenobitestranquilles carte postaledes courses; ensemble nous venons de franchir la barre des 4 500 billets. Et, cerise sur le gâteau, le jour de mon anniversaire. Traditionnellement, ce jour là je déguste un St Honoré de chez Traon à Morlaix, la meilleure pâtisserie à l’Ouest du Couesnon. Même ses kouign amann valent ceux de Douarnenez. Un grand merci donc à vous fidèles parmi les fidèles et, bienvenue, welcome, degemer mat aux nouveaux visiteurs. J’ai bien conscience que de « durs et difficiles travaux nous attendent » (comprenne qui pourra) pour conserver à ce blog la haute teneur rédactionnelle qui fait sa renommée. Remarquez que je vous associe volontiers car, pour bloguer en toute sérénitude, il faut être plusieurs. Un blog sans commentaire, c’est Castor sans Pollux, Laurel sans Hardy, Jules sans Jim, Chevalier sans Laspallès…

Merci pour la visite, portez vous bien et à bientôt peut-être.