Vous lisez actuellement les articles publié le septembre 27th, 2019

Page 1 de 1

C’est un méchant métier que celui de médire…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la physique quantique et du Picon-bière réunis, bonjour ! Nous sommes le Vendredi 27 Septembre 2019, sixième jour de Vendémiaire dédié à la Balsamine. Cette espèce (comme d’autres espèces voisines) doit son nom d’impatiente à la forte réactivité de son fruit au toucher : la capsule mûre explose quand on veut la saisir et peut projeter lesbalsamine1 graines à quelques mètres. La Balsamine dite de l’Himalaya elle, a adpté un caractère invasif sur le bord de nos rivières (le Dourduff et le Lapic). Le Syndicat mixte du Trégor mène une campagne de lutte contre la Balsamine et les plants présents au bord des cours d’eau seront arrachés ou fauchés. Cette opération, menée pendant trois années successives, doit permettre d’éradiquer la plante. Bref, une peau de vache déguisée en fleur comme le chantait ce vieux Georges.

https://youtu.be/lUIdj4FqRjs

Tout à fait autre chose et qui n’a rien à voir.

Connaissant votre passion pour l’observation de la chose politique, je sais que vous n’avez pas manqué de remorale et politiquemarquer l’inflation de propositions pour revenir à l’école de Jules Ferry. La blouse grise, l’éducation civique, l’apprentissage dès 14 ans, l’internat, l’uniforme, j’en passe et pas des meilleures… A propos de ce serpent de mer qu’est le thème, mille fois rabâché, de la morale à l’école, je me souviens de ce texte de Boileau qui sied parfaitement à nombre de blogueurs:

Muse, changeons de style, et quittons la satire : 
C’est un méchant métier que celui de médire
A l’auteur qui l’embrasse il est toujours fatal
Le mal qu’on dit d’autrui ne produit que du mal.
Maint poète, aveuglé d’une telle manie,
En courant à l’honneur trouve l’ignominie ;
Et tel mot, pour avoir réjoui le lecteur,
A coûté bien souvent des larmes à l’auteur.

Médite cette pensée petit scarabée et continue néanmoins de visiter Les cénobites tranquilles. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.