Vous lisez actuellement les articles publié le septembre 17th, 2019

Page 1 de 1

C’est le jour de la Vertu…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis du calendrier des postes et de la terrine de maquereau réunitriomphes, bonjour ! Nous sommes le Mardi 17 septembre 2019. Comme vous le savez, vous qui suivez ce blog depuis un moment, le calendrier républicain comportait 12 mois de trente jours, c’est à dire 360 jours. Il a donc fallu trouver cinq jours supplémentaires que nos amis avaient nommé les sans-culottides. Le 17 septembre fait partie de ceux là et porte le joli nom de : jour de la vertu… Force est de constater (en vérité, je déteste cette expression) que deux siècles plus tard, la vertu républicaine s’est un peu égarée en cours de chemin. Voyez cette estampe – Le triomphe de la Vertu Républicaine- que l’on doit à Louis Darcis (1801) et visible au musée Carnavalet.

Tout à fait autre chose.

Or donc, après les sans-culotte place aux bigots… Par chez nous, on fête les Urfold. Vous en connaissez des Urfold, vous ? D’après la tradition, il serait né à Landouzan sur la commune du Drennec (29) et aurait été formé à la vie religieuse au monastère d’Ack. Sa mère Riwanon était la sœur de Rivoaré, qui a donné son nom à la paroisse voisine, 300px-StUrfoldLanrivoaré (29). Urfold était l’oncle de Hervé, honoré à Lanhouarneau (29). Il vécut en solitaire, au VIe siècle, dans cette forêt de Dunan (du breton Doun : profond), qui s’étendait de Saint Renan à Plouvien et qui fut décimée, notamment pour construire à Brest la flotte de Louis XIV. A gauche: la chapelle St-Urfold à Bourg-Blanc (29) non loin de mon ermitage. Quand au pardon (fête locale) de St Urfold, il se déroule depuis bien longtemps le lundi de la Pentecôte : ce jour-là, la chapelle est très fréquentée. On y invoque Saint Urfold pour la guérison des rhumatismes. Dans le Finistère pittoresque M. Toscer écrivait à ce sujet : « Si vous voulez jouir d’un curieux coup d’œil, allez à Bourg-Blanc le jour du pardon de Saint Urfold, qui a lieu le lundi de PentecôtPardon_St_Urfold_01e. Les pèlerins passent et repassent sous cette arcade pour implorer la protection du saint. Ce n’est pas un spectacle ordinaire que le défilé de toutes ces personnes obligées de marcher sur les mains et sur les genoux, en raison du peu de hauteur laissée par l’ouverture du monument ; on ne saurait s’en offusquer quand on voit avec quelle conviction les dévots de St Urfold accomplissent cette partie du pèlerinage. »
 
Allez, merci de votre visite, portez vous bien et à bientôt peut-être.