Vous lisez actuellement les articles publié le août 17th, 2019

Page 1 de 1

Ces êtres là sont adorables…

Posté par erwandekeramoal dans LECTURE

Amis du symbolisme décadent et du jambon de Bayonne réunis, bonjour! C’est aujourd’hui, Samedi 17 Août 2019, le trentième et Jules_Laforgue-G-dernier jour de thermidor, dédié au moulin. A l’heure où vous lisez ce billet je m’apprête à prendre mon envol, direction plein Sud pour une courte pérégrination le long du Douro. Pour l’heure je voulais vous inviter à profiter de cette période estivale pour délaisser un peu vos ordinateurs et vous plonger dans un beau recueil de poésie. J’ai opté pour Jules Laforgue dont la misogynie au 18è degré me comble d’aise à chaque fois.

Je me souviens d’un soir d’hiver dans un manoir proche de Dinard, alors que la soirée traînait en longueur et que le feu crépitait faiblement dans la grande cheminée de granit. On refaisait le monde à notre manière quand l’un de nous récita ce poème et pour beaucoup ce fut une découverte.
Un couchant des Cosmogonies !
Ah ! que la Vie est quotidienne…
 Et, du plus vrai qu’on se souvienne,
 Comme on fut piètre et sans génie…  94_Jules-Laforgue
On voudrait s’avouer des choses,
Dont on s’étonnerait en route,
Qui feraient une fois pour toutes !
Qu’on s’entendrait à travers poses. 
On voudrait saigner le Silence,
Secouer l’exil des causeries ;
Et non ! ces dames sont aigries
Par des questions de préséance.
Elles boudent là, l’air capable.
Et, sous le ciel, plus d’un s’explique,
Par quel gâchis suresthétique
Ces êtres-là sont adorables.
Justement, une nous appelle,
Pour l’aider à chercher sa bague,
Perdue (où dans ce terrain vague ?)
Un souvenir d’AMOUR, dit-elle !
Ces êtres-là sont adorables !

Allez, merci d’être passé, portez vous bien et à bientôt peut-être.