L’ivraie de famille…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de mes amis et du petit salé aux lentilles réunis, bonjour ! Nous sommes le Lundi 22 juillet qui correspond au quatrième jour de thermidor c’est à dire au jour consacré par le calendrier Républicain à l’ivraie. Séparer le bon grain de l’ivraie…C’est quelque part dans les évangiles mais j’avoue que je ne m’en souviens pas, Matthieu peut-être. L’ivraie est une plante très commune de la famille des files-fichier_3055-satan-semant-l-ivraie-c-felicien-rops-c-musee-royal-de-mariemont-204x300graminées, utilisée comme fourrage et autrement nommée « Ray-grass ». L’ivraie enivrante, Lolium temulentum, est la seule graminée dont les graines sont toxiques pour l’homme. Consommées en petite quantité, elles induisent des effets comparables à l’ivresse, d’où son nom populaire. Perso, j’ai jamais compris en quoi l’ivresse était toxique ! C’est sans doute ce qui faisait dire à mon aïeule, toujours à l’affût d’un jeu de mots pourri: qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivraie… L’ivraie de famille évidemment ! répondait aussitôt quelqu’un d’encore plus influencé par l’almanach Vermot. (L’illustration représente un tableau de Félicien Rops: Satan semant l’ivraie) Et puis tiens, histoire de vous permettre de vous présenter à « questions pour un champion ». Saviez vous que les terrains de tennis « gazonnés » sont semés d’ivraie; notamment celui de Wimbledon. Ils sont aussi semés d’embûches ce qui explique peut-être les défaites répétées des français. Amusant non ? Je crois que c’est Isaac Asimov (Fondation) qui disait:  « le calembour est la forme la plus noble de l’esprit ». J’ai la faiblesse de croire qu’il ne disait pas que des bêtises… Il en écrivait aussi ! Bon d’accord, je m’arrête là (et las); je dois aller faire les commissions.

Allez merci pour votre infinie indulgence à l’égard de l’auteur. Portez vous bien et à bientôt peut-être.

2 commentaires

  1. Zap Pow

    Tiens, Victor Hugo, lui, était convaincu que « le calembour est la fiente de l’esprit qui vole. » Mais c’est sans doute qu’il était nul en calembours.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).