Vous lisez actuellement les articles publié le juillet 23rd, 2019

Page 1 de 1

Fada de Fado…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de la tristesse infinie et du bacalao réunis, bonjour ! Nous sommes le Mardi 23 juillet 2019, 5è jour de thermidor dédié au bélier. En breton on dit ar maout. Dans le Gouren (la lutte bretonne) le vainqueur reçoit comme récompense un bélier, symbole de force et de vaillance.

Tout à fait autre chose.

Le 23 juillet est le jour anniversaire de la naissance d’Amalia Rodrigues, chanteuse de fado qui évoque pour moi une tonne de souvenirs. Je me souviens d’une promenade à la fraîche dans les ruelles de l’Alfama, quartier de Lisbonne, et des échos d’une musique envoûtante émanant Amalia -D-d’un cabaret ténébreux et enfumé. Je venais de devenir fada du Fado. Les capitaines faisaient la révolution, un oeillet dans le canon du fusil et le peuple portugais découvrait avec ivresse les joies de la démocratie. Dès le lendemain je me mis en quête d’un disque d’Amalia Rodrigues.  Surnommée la reine du fado, c’est certainement la chanteuse qui a le plus popularisé le fado dans le monde. Elle a enregistré plus de 150 disques au cours de sa carrière. Elle était née dans le quartier de l’Alcântara et sera élevée par sa grand-mère maternelle à Lisbonne.

Lors de ses funérailles, des centaines de milliers de Lisboètes descendent dans les rues pour lui offrir un ultime hommage. Elle avait voulu que sa musique Grito soit chantée ce jour là. Elle est enterrée au 285dd30d54eefdb64c91bfa542367f5c--visit-portugal-wall-paintingscimetière des Prazeres, à Lisbonne. Quelques heures après le décès de la chanteuse, un journaliste portugais décrit ainsi l’ambiance générale : « C’est trop de douleur pour un si petit pays ». Suite à son décès, les partis politiques décident de suspendre le dernier jour de campagne électorale pour les législatives qui se déroulent cette année là. Tristesse partagée donc car, on l’apprendra plus tard, en dépit de ses liens avec le régime fasciste de Salazar, la chanteuse avait à cette époque donné beaucoup d’argent au parti communiste clandestin. Il n’y a plus qu’à attendre la mort de Mireille Mathieu pour que nos politiques se retirent…

Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.