Vous lisez actuellement les articles publié le juillet 2nd, 2019

Page 1 de 1

St-Lunaire…

Posté par erwandekeramoal dans LES BEAUX SAINTS

Amis de l’universalisme et du double cheeseburger réunis, bonjour ! Nous sommes le Mardi 02 juillet 2019, 14è jour de messidor et c’est la lavande qui est à l’honneur dans le calendrier républicain.

Vous étonnerais-je en vous disant qu’ici on fête les Luner et non pas les pierrots (!): Luner était un jeune évêque gallois de passage en Armorique au VIe siècle. Il débarqua à l’embouchure de la Rance et fonda un monastère qui donna son nom à la cité de Saint-Lunaire, où l’on peut voir son gisant dans l’église.  On voit ici à droite sa statue créée par Olivier Lévêque (ça ne s’invente pas) et qui siège à Carnoët dans la désormais fameuse vallée des saints. C’est vers 1890 qu’un riche Haïtien, Sylla Laraque, tenta st Lunaire statuede faire de l’ombre à sa prestigieuse voisine Dinard. Il n’y réussit pas … Il reste toutefois de cette époque de superbes maisons construites pour de riches résidents. N’ayant pas de vocation maritime, les habitants du village restèrent longtemps tournés vers les terres. Cela explique les quelques traces d’un passé déjà lointain que l’on y trouve, telle une ancienne allée couverte (à la Plate-Roche) datant de 3500 ans avant l’ère chrétienne.  Elle s’est effondrée au début du 20ème siècle. Disloquée parmi les herbes folles, entre un terrain de sports et un lotissement résidentiel, à l’ombre d’une arbre centenaire, elle passe inaperçue et la plupart des habitants du quartier ignorent même ce que représentent ces blocs de granit éparpillés ! La vieille église fut construite au 11ème siècle, sur les ruines du couvent fondé par Lunaire au 6ème siècle. Partant du chœur de l’édifice, un souterrain, dont la construction a été attribuée à Lunaire, menait jusqu’à la Pointe du Décollé. Il s’est effondré après le dernier conflit mondial, le souterrain, pas Lunaire.

Bon allez, je fais court, après tout, c’est l’été.