Mais d’où vient Thudon ?

Posté par erwandekeramoal dans TRADITION

Amis du structuralisme et des jeans Levi-strauss réunis,  bonjour ! Nous sommes le Mardi 11 juin 2019, c’est le 23è jour de Prairial dédié au chèvrefeuille. Pour les adeptes de la pataphysique, cette date est importante car le 11 Juin 2019 est en réalité le Mercredi 25 Merdre 146 apparition d’Ubu roi.

Par chez nous, certains vont célébrer les Majan (du vieux breton Maiian). A la même époque que Thénénan, aux environs de l’an 600, Thudon émigrait, lui aussi, en Armorique, accompagné de ses fils Majan et Gouesnou et de sa fille Tudona. Il accosta dans la région de Landéda, puis vint créer son ermitage en forêt de Bevoez situé à 2 km du bourg croix-de-st-thudon-200x300de Guipavas sur l’actuelle route de Gouesnou, près de Kervao (tout cela est dans le Finistère evel just). Je vous conterai un de ces jours les aventures de Majan qui a laissé son nom à une très jolie fontaine (aujourd’hui en fort mauvais état) que l’on nomme encore Feuteun ar Boan Benn, fontaine du mal de tête, raison pour laquelle on la fréquentait (si tant est qu’une fontaine soit fréquentable). Les vestiges d’une ancienne chapelle ont aujourd’hui disparu au lieu-dit St-Thudon mais trois croix y subsistent encore, dont l’une du VIIè siècle figure parmi les plus anciennes du Finistère : petite croix de un mètre avec entrelacs et bouton sur la face (ici à gauche).  

On me dit qu’il existait dans la forêt de Bevoez, en haut d’une colline, une fontaine constituant un lieu de culte de la très vieille et très ancienne civilisation celtique. A cet endroit, Thudon fit construire un oratoire dédié à la Vierge. Le culte pour la fontaine n’en continua pas plouguin-font-de-Loc-Majan-224x300moins, et l’édifice finit par s’écrouler. La punition divine ne tarda pas : l’eau de la fontaine dévala soudainement la pente en un torrent dévastateur. On promit alors de reconstruire la chapelle de Notre-Dame du Reun (en breton : « reun » = colline), et l’inondation cessa. C’est pas miraculeux ça, madame Michu ? Lors d’une reconstruction ultérieure de la chapelle, achevée en 1505, la fontaine fut incluse dans l’enceinte de la chapelle, et existerait encore, dit-on, sous le maître-autel. A noter que Coataudon (toponyme qui désigne le « bois de Thudon ») est aujourd’hui le nom d’un quartier de Guipavas (29) dont la renommée de sa crêperie a largement dépassé ses frontières.

C‘est tout pour aujourd’hui, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).