Vous lisez actuellement les articles publié le juin 19th, 2019

Page 1 de 1

Passe ton bac d’abord…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

Amis de l’allégorie et du véritable bretzel réunis, bonjour ! A force de l’attendre, c’est enfin arrivé, nous sommes le Mercredi 19 Juin 2019, premier jour de messidor dédié au seigle. Vous remarquerez au passage que nos amis républicains avaient l’âme autrement plus poétique que les messidortechnocrates Onusiens d’aujourd’hui qui nous concoctent la journée de la femme, du braille, des zones humides, de la trisomie, du sommeil, de l’eau, de la tuberculose, j’en passe et des moins drôles. Messidor, tirait son nom « de l’aspect des épis ondoyants & des moissons dorées qui couvrent les champs de juin en juillet », selon les termes du rapport présenté à la Convention nationale le 3 brumaire an II par Fabre d’Eglantine, au nom de la « commission chargée de la confection du calendrier ». Son poème en l’honneur de messidor par contre est d’une nullité rarement égalée :
Quel repos plein d’attraits goûte la Moissonneuse
Quand aux travaux du Jour succède un doux Sommeil
Cérès par tes présens tu rends la vie heureuse
Jamais on ne les voit s’évanouir au réveil

Tiens, sujet de dissertation pour le bac: la ferveur révolutionnaire est-elle soluble dans la poésie ? Vous pouvez aussi, inverser les termes de la problématique. Vous avez quatre heures. Ah, le bac ! Le bachot comme disait mon aïeule; expression aujourd’hui totalement désuète pour nos chères têtes blondes pour qui les trois lettres BAC évoquent baccalaureat-bac-la-reunion-resultat-2016-2015surtout les gentils policiers qui se sont illustré par leur empathie musclée envers les méchants gilets jaunes. Le mot baccalauréat est issu de l’altération de l’ancien français bacheler et du latin médiéval baccalarius, « jeune homme qui aspirait à devenir chevalier », sous l’influence de laureare « couronner de lauriers », les docteurs parant le front des nouveaux bacheliers de baies de laurier.

Ce qui suit n’a rien à voir mais, par ici, on célèbre les Riwanon qui, comme chacun le sait était la sœur de Urfol et de Rivoaré. Elle rencontra le barde Houarvian dont j’ai dressé le portrait dernièrement, l’épousa, et donna naissance à Hervé, aveugle, puis se sépara de Houarvian pour vivre en ermite et confia Hervé à saint Urfol. ma Doue benniget ! Pour ma part, je vous confie les clés de ce blogue et je retourne me coucher. Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.