Vous lisez actuellement les articles publié le juin 13th, 2019

Page 1 de 1

André Claudot – dessinateur libertaire.

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis de l’utilitarisme et de la crêpe Suzette réunis, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 13 juin 2019, 25è jour de Prairial dédié à la tanche. Comme le disait mon aïeule, qui avait son avis sur tout et surtout qui tenait à ce que cela se sache, ce n’est pas parce que l’on s’appelle Claudot qu’on est forcément à la rue… La preuve en est: Le 13 juin 1982, mort d’André Claudot (né le 14 février 1892 à Dijon).

Dessinateur et militant anarchiste. Elève de l’école des Beaux-Arts de Dijon, il fréquente les anarchistes et donne ses dessins dans les journaux anticléricaux et anarchistes. En 1909 il entre aux Arts Décoratifs à Paris. C’estClaudot-300x213 là qu’il rencontre des militants anarchistes comme Pierre Martin, ancien compagnon de cellule de Kropotkine à Clairvaux. Une illustration parue dans « Le libertaire » en 1911 lui vaut d’être poursuivit par la justice. Fiché au Carnet B (des antimilitaristes), il est mobilisé en 1914, mais il continuera à collaborer durant et après le conflit à la presse libertaire. En1926, sa passion de l’Orient le pousse en Chine, où il devient professeur à l’institut national des Arts de Pékin, dessin Claudotpuis à Hang-Tchéou, en 1928. En 1930 il revient à Paris puis ensuite à Dijon comme professeur, où il avait débuté comme élève, mais il s’éloigne de l’anarchisme et adhère à la SFIO (nobody perfect) et à la franc-maçonnerie à la loge Travail et vrais amis fidèles. Révoqué en 1941, il s’engage dans la résistance puis milite au parti communiste (nouvelle cécité) à la Libération. La fin de sa vie est essentiellement consacrée à la peinture. À 85 ans, toujours révolté et véhément, il raconte son itinéraire à l’historien du mouvement ouvrier Jean Maitron, dans un documentaire, « Écoutez Claudot », réalisé en 1978, par Bernard Baissat, film récompensé par le prix de la qualité du Centre National de la Cinématographie. Un tas de liens intéressants sur le site: bonnesbobines

Allez, merci encore d’être passé par ici, portez vous bien et à bientôt peut-être.