Vous lisez actuellement les articles publié le mars 29th, 2019

Page 1 de 1

Un pique-nique à Cézembre…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de l’ésotérisme et de la soupe de cresson réunis, bonjour ! Nous sommes le Vendredi 29 Mars 2019, neuvième jour de Germinal dédié à l’aulne. C’est une date qui mériterait un jour férié: Le 29 mars 1880, le ministre de l’Instruction publique Jules Ferry prend deux décrets par lesquels il ordonne aux Jésuites de quitter InaEdu06607l’enseignement dans les trois mois. Fervent républicain athée et franc-maçon issu d’une famille de libres penseurs de Saint-Dié (Vosges), Jules Ferry donne aux enseignants des congrégations catholiques le même délai pour se mettre en règle avec la loi ou quitter aussi l’enseignement. Ces mesures viennent en réaction aux excès de la loi Falloux, votée trente ans plus tôt sous la IIe République, qui accordait aux congrégations religieuses une liberté totale d’enseignement.

Tout à fait autre chose.

Dans les années 480, un 29 mars, naissance de celui qui allait devenir Saint Malo ou Saint Maclou si vous préférez mais ça fait un peu moquette. C’est un des sept saints Cézembrefondateurs de la Bretagne. Vous vous souvenez, c’était le trophée Jules Verne de l’époque. Ils arrivaient d’Irlande ou du pays de Galles sur leurs multicoques en granite de Landéda pour évangéliser les armoricains. Malo lui, il a débarqué à Cézembre. Vous connaissez Cézembre ? En face de Saint Servan, c’est la seule plage de la côte nord exposée au sud. Ah, les pique-niques à Cézembre avec… Oui bon, c’est une autre histoire! Il grandit puis il devint grand, travailleur et intelligent, il fait le petit séminaire et il devient l’évêque d’Aleth. Plus tard, beaucoup plus tard, pour améliorer les recettes de la paroisse et face à la baisse inquiétante du denier du culte, il donnera son nom à St-Malo-300x225une marque de yaourt; il venait d’inventer le sponsoring. Avec son copain Saint Aaron, plus cénobites qu’anachorètes, il partage une vie érémitique du coté de la cité d’Aleth. C’est à dire qu’ils vivaient du RMI que leur versait les paroissiens sous forme de dons en nature. Il serait décédé pieusement un 15 novembre vers 620 à moins que ce ne soit 640; on ne sait pas exactement mais, il est mort depuis longtemps. Aujourd’hui sa statue a rejoint l’armée des saints de Bretagne dans la vallée éponyme de Carnoët (photo de N. Lepage). Avouez qu’il y a fort longtemps que je n’en avais pas parlé…

Voila pour aujourd’hui, en attendant un prochain billet, portez vous bien et à bientôt peut-être.