Vous lisez actuellement les articles publié le décembre 11th, 2018

Page 1 de 1

Pauvre Rutebeuf…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

, ,

Amis des béatitudes et du maquereau à la bretonne réunis, bonjour ! Et bien voilà, ça y est, nous sommes le Mardi 11 Décembre 2018, 21è jour de Frimaire dédié à l’érable à sucre. C’est aussi le jour anniversaire de laérable naissance de Jacques Douai. De son vrai nom Gaston Tanchon, né le 11 décembre 1920 à Douai comme son pseudo l’indique. Pour les plus jeunes je rappelle que Jacques Douai sera l’un des tout premiers à chanter Prévert et notamment les chansons du film « Les Visiteurs du soir » . En 1947, il est le premier interprète masculin de la chanson Les Feuilles mortes.

 

Jacques DOUAI était un prince de la chanson intemporelle. Les témoignages ne manquent pas sur l’impression qu’il dégageait, ainsi celui de Francis Claude, directeur du Cabaret Quod Libet dans les années 1948-49 : « Un soir d’hiver, une sorte d’apparition s’encadra sous la voûte de l’escalier douai1menant au caveau. Il était vêtu d’un duffle-coat couvert de neige et semblait être l’incarnation d’un Chopin expirant. Il vint à moi et me demanda simplement : « On peut chanter ? » J’acquiesçai, déjà séduit (…) Il chanta, et le sortilège produit son effet. L’assistance subjuguée, osant à peine applaudir… » (cité par Gilles Schlesser dans « Le Cabaret rive gauche, de la Rose rouge au Bateau ivre » , éd. de l’Archipel, 2006, ) Citons également le témoignage de Pierre Seghers écoutant Jacques DOUAI à l’Echelle de Jacob : « Tout à coup, à travers la fumée, le bar entier se mettait à louvoyer sur les marches du palais ou bien cinglait vers La Rochelle. Nous étions tous transportés dans un autre monde. » (cité par Gilles Schlesser, même ouvrage)  .

Allez, merci d’être fidèle, portez vous bien et à bientôt peut-être.