Un café vous aurez ?

Posté par erwandekeramoal dans LES BEAUX SAINTS

Amis de la propédeutique et du Glenfarclas (40 ans) réunis, bonjour. Oui, nous sommes le Vendredi 23 novembre 2018, c’est à dire le troisième jour de frimaire (mais non, pas fille-mère, madame Michu) dédié à la chicorée. Vous connaissez tous les bienfaits de cette plante quasi miraculeuse qui produit aussi bien un succédané de café que de la bonne endive (chicon). moulin-a-cafe-peugeotMon aïeule, à qui je dois cette éducation désastreuse, m’a élevé au bol de café plus qu’au verre de lait mais, elle n’imaginait pas un instant que l’on puisse faire un café sans y rajouter deux cuillers à soupe de chicorée Leroux. Hé oui, petit scarabée, parmi les différentes tâches ménagères qui faisaient notre quotidien à cette époque là, l’une d’entre d’elles consistait à moudre le café, assis sur un tabouret, le moulin fermement serré entre les cuisses, il fallait mouliner mais… Pas trop non plus. Puis on récupérait le café moulu dans le petit tiroir du moulin et à ce moment là, on pouvait rajouter la fameuse chicorée qui se trouvait à l’intérieur d’une boite en fer dans son paquet reconnaissable entre tous, juste à côté du poêle qui faisait office de cuisinière et sur lequel attendait la cafetière.

Si vous avez un pote qui se prénomme Bieuzy, c’est le jour ou jamais pour lui souhaiter une bonne fête: sans doute origine Celtique, de « buheseg » qui signifie plein de vie. Disciple de saint Gildas de Rhuys, il se construisit un ermitage sur les bords du Blavet. D’après la légende, il eût un jour à choisir entre guérir la meute des chiens de son seigneur atteinte de rage et ne pas chapelle-saint-gildas-bieuzy-lady-breizh (14)célébrer la liturgie pour son peuple, ou bien célébrer ce service religieux et ne pas répondre aux injonctions du seigneur brutal qui le demandait. Il préféra ses fidèles aux chiens, ce pourquoi il fut tué d’un coup d’épée par le seigneur breton. C’est que ça ne rigolait pas à l’époque. De nombreuses fontaines lui sont dédiées en Bretagne. Il est le patron de la localité de Bieuzy-les-Eaux (56) et de Saint-Bihy (22) près de Quintin. La photo de l’ermitage vient du site les tribulations d’une bigoudène (sans autorisation bien sur.)

Allez, merci d’être passé, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).