Circulez, y’a rien à voir…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

,

Amis de la blanche hermine et du Breizh-Cola réunis, Jean Jaurèsbonjour ! Nous sommes le Mardi 31 juillet 2018, autant dire que c’est la fin du mois… A ne pas confondre avec la fin du moi, comme disait ce vieux Lacan. C’est aussi le treizième jour de Thermidor dédié à l’abricot et c’est encore le triste anniversaire de l’assassinat de Jaurès. Mais, que les dieux me tripotent, pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

Tout à fait autre chose, qui n’a rien à voir quoique…

Et voila, ils l’ont fait: Tous les patrons en rêvaient depuis des décennies, aucun gouvernement n’avait osé présenter cette loi scélérate définitivement approuvée. Le Conseil Constitutionnel affecte de se présenter comme un assemblée de vieux sages au service exclusif de la république et de sa constitution, c’ est en fait la structure la plus intouchable pour servir les intérêts des puissants en leur fournissant un alibi et un habillage juridique. Le Conseil constitutionnel a validé jeudi la loi sur le secret des affaires transposant une directive européenne sur la protection des savoir-faire et des informations omerta-silencecommerciales, qui est vivement critiquée comme attentatoire à la liberté d’informer. Les Sages étaient saisis par plus de 120 députés et sénateurs de gauche, auxquels s’étaient joints une cinquantaine d’associations, de syndicats et de sociétés de journalistes. Les requérants dénonçaient «une atteinte grave, excessive et injustifiée à la liberté d’expression et de communication». Ils contestaient notamment «une définition trop étendue du secret des affaires, notamment au regard de la protection des salariés». Après plusieurs semaines de vifs débats animés par la gauche, les médias et des associations, le Parlement avait définitivement adopté le 21 juin la proposition de loi LREM transposant une directive européenne par 248 voix pour et 95 contre, toutes de gauche. Les opposants doutent que le texte soit utile aux PME et craignent surtout qu’il ne soit détourné de son objet pour museler les journalistes et les lanceurs d’alerte. à lire: https://www.anti-k.org/2018/07/19/lobbying-comment-les-entreprises-font-leur-loi-en-influant-sur-le-conseil-constitutionnel-et-le-conseil-detat/

Allez, circulez y’a rien à voir. Merci d’être passé et à bientôt peut-être.

Un commentaire

  1. Robert Spire

    Comme dit le vieil adage: « Ils ne perdent rien d’attendre ».
    https://www.youtube.com/watch?v=2h8QidyJE1c

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).