Adieu l’ami…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Ainsi va la vie; ainsi va la mort… La faucheuse poursuit sa funeste moisson et Rémi vient de nous quitter . Les lecteurs de ce blog le connaissaient sous la signature de Rem*. Poète et rebelle, il nous laisse quelques textes dont celui-ci:

Bonjour Monsieur l’Argent. Bonsoir Monsieur le Fric? Voici le soufflé polychrome et pétant de la mort? Le soufflé bien levé au parfum de tumeurs. De tumeurs à gages et de nécroses. Le soufflé bien levé dans les banques. Dans les caves surblindées.

Rémi

 

Dans les châteaux forts et les crématoires de l’usure. Voici l’effréné soufflé de la mort levé à la peur et à l’argent de la peur. Aux épinards pleins d’odeur sous le beurre, de sang, de mort, de purins d’émois moites et piètres scrupuleusement. La médiocrité comme unique placement sûr. Le beurre et l’argent du beurre… mais c’est le compte en banque !

Adieu l’ami.

3 commentaires

  1. Zap Pow

    Je ne le connaissais pas, mais j’étais tellement habitué à sa présence que ça m’a fait un choc. À défaut d’être un ami, c’était une voix amicale, qui nous manquera.

  2. Robert Spire

    Une voix, une plume s’éteint. Tristesse. Il était un passeur de vent de révolte. Le vent souffle toujours….

  3. gencyve

    En effet cela faisait tout un moment que ses commentaires s’étaient tus.Paix à l’ami inconnu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).