Ae goulou vras…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de la botanique à deux balles et du pot au feu réunis, bonjour ! Or donc nous voici le Vendredi 2 février 2018, 14è jour de pluviôse dédié à l’avelinier, ou si vous préférez, le coudrier qui est l’ancien nom du noisetier… C’est la Chandeleur, ar goulou vras , la grande noisetier_mb1007-d0014lumière, comme disent les brittophones. A la Chandeleur, Quéré fait des crêpes jusqu’à pas d’heure, se plaisait à nous dire mon aïeule, sûre qu’elle était de nous épater. Savez vous que le noisetier se prête tout à fait à la culture du bonsaï comme le montre cette photo. Oui mais, pourquoi Avelinier ? Et bien, petit scarabée, parce que il s’agit en vérité du Corylus avellana. Avellana se rapporterait à la ville italienne d’Avella, dans la province d’Avellino, dont les noisettes étaient réputées. Voilà pourquoi, une « aveline » est une grosse noisette presque ronde et « avelinier » le nom ancien de cette sorte de noisetier. Merci tonton Erwan…

Tout à fait autre chose.

Voici une version de « The girl from Ipanema » que l’on doit au célèbrissime Vinicius da Moraès et que vous allez reconnaître dès les premières notes. La chanteuse c’est Astrud Joao, la propre femme de Gilberto Joao le roi de la Bossa.

 

Le sax c’est celui de STAN GETZ. stan getzEn 1962,il découvre le Brésil et la bossa nova. Il enregistre à New York en 1963 le fameux album Getz/Gilberto avec le « père » de la bossa nova, João Gilberto et aussi la participation de son épouse Astrud notamment dans une version du standard de Tom Jobim et Vinícius de Moraes : A Garota de Ipanema qui deviendra en anglais The Girl from Ipanema et sera la version de ce morceau la plus connue et la plus jouée sur les radios.

Allez, fin de l’envoi, je m’arrête là pour aujourd’hui car, comme le disait qui vous savez: La pâte à crêpe ça repose trois heures et le cénobite, bien plus…

3 commentaires

  1. gencyve

    A ne pas confondre avec aleviner bien sûr.
    Bonne journée au cénobite de Keramoal.
    Pour nous c’est « la folle journée »
    Les crêpes c’était hier soir mais il en reste!!!!

  2. Zap Pow

    A garota de Ipanema était à l’origine, sous le titre de Menina que passa, une chanson écrite par Vinicius de Moraes pour une comédie musicale, Dirigivél, qui ne verra jamais le jour. Les héritiers de Moraes et Jobim ont fait un procès à une certaine Heloísa Pinheiro parce qu’elle utilisait le titre de la chanson comme enseigne pour sa boutique, procès qu’ils ont perdu, vu que les compositeurs avaient clairement dit qu’elle était l’inspiratrice de la chanson.
    Cette Heloísa Pinheiro a été deux fois playmate du Playboy brésilien, en 1987 et en 2003 (la seconde fois avec sa fille).

    Le cinéaste brésilien Leon Hirzsman a tourné en 1967 un film musical intitulé Garota de Ipanema, où on voit entre autres Vinicius de Moraes, Baden Powell, Nara Leão, Chico Buarque, Dorival Caymmi, Pixinguinha, Maria Bethânia, Elis Regina, bref, une belle brochette d’artistes brésiliens.

    • erwandekeramoal

      Waouh ! une vraie encyclopédie. Merci encore pour toutes ces précisions.

Répondre à erwandekeramoal Annuler la réponse.

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).