Le diner des joyeux condoms…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis de la petite histoire et du céleri rémoulade réunis, bonjour ! Nous sommes le Mercredi 24 janvier 2018, 5è jour de Pluviôse dédié au taureau. Pour les pataphysiciens, ce jour est en réalité le Vendredi 27 Décervelage 145 Sts Chemins de fer, assassins, fête suprême quarte alors que pour les armoricains c’est la saint Kadeg, ou Kadoc, ou Cadou qui a laissé son nom à une magnifique petite île du golfe du Morbihan dans la ria d’Etel, l’île de saint Cado; et non pas sac-à-dos.

Le 24 janvier est aussi la date anniversaire de la naissance de Jeanne HUMBERT (1890-1986), née Jeanne Rigaudin, c’est une écrivaine, journaliste, militante anarchiste et pacifiste française. Puisque c’est le 43è anniversaire de la loi Veil et que les « anti IVG », anti mariage pour tous, les bigots, les culs serrés et autres peine-Menu joyeux condomsà-jouir continuent à pointer leur museau et occuper le haut du pavé, (ils étaient encore quelques uns à manifester dimanche à Paris) rappelons l’action de cette militante infatigable. Elle a milité pour la liberté sexuelle, ainsi que pour la liberté de la contraception et de l’avortement. Elle appartient au mouvement néo-Malthusien. En 1924, elle devient la femme de l’intellectuel militant Eugène Humbert, avec lequel elle a eu une fille en 1913. Jeanne Humbert est une pionnière de la lutte pour la contraception. Le 29 octobre 1910 ils invitèrent leurs amis au « diner des joyeux condoms » dont on voit ici reproduit le menu. Elle collabore entre autres aux journaux créés par son mari (Génération consciente puis La Grande Réforme). Comme son mari, elle est condamnée à plusieurs reprises à des peines de prison, en particulier pour ses propos et ses actions en faveur de l’avortement, interdit en France depuis 1920. Dans les années 1930, elle parcourt la France pour y donner plus d’une centaine de conférences en faveur du contrôle des naissances et du pacifisme. En 1981, Bernard Baissat a réalisé un film documentaire sur sa vie, intitulé « Ecoutez Jeanne Humbert ».

Voilà pour aujourd’hui, en attendant un autre billet, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).