Frères humains qui après nous vivez…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis des bars-à-vins et du coquelet en sauce réunis, bonjour! Nous Villonsommes le Vendredi 12 janvier 2018, 23è jour de nivôse dédié au fer. Comme n’aurait pas manqué de le faire remarquer Bourvil: il faut le faire… Alors que je poursuis ma paisible retraite dans mon modeste ermitage et que les bruits du monde me parviennent assourdis par l’étrange lucarne, il m’est venu à l’esprit de relire Villon. Façon personnelle d’échapper au bruit et à la fureur des temps modernes;  Je vous ai mis de côté cette strophe qui ne saurait vous déplaire:

Sur mol duvet assis, ung gras chanoine,
Lez ung erasier, en chambre bien nattée,
A son costé gysant dame Sidoine,
Blanche, tendre, polie et attintée,
Boire ypocras, à jour et à nuytée,
Rire, jouer, mignonner et baiser,
Et nu à nu, pour mieux des corps s’aiser
François VILLON …

Voila bien la philosophie qui sied à un cénobite. D’ailleurs, je vais de ce pas m’en resservir un petit en guise de solution hydro-alcoolique gibetce qui devrait avoir un effet immédiat sur les hordes de microbes qui se sont mis en tête de nous pourrir la vie. Juste pour vous faire baver, il s’agit d’un Single Malt en provenance de Isle of Jura, un Signatory vintage millésimé 1997, bouteille N° 311… Quand je pense qu’à une lettre près notre poète porte le même nom qu’un ancien premier sinistre et ex futur Président de la République… C’est un coup à vous éloigner de la poésie où de la politique!

Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

5 commentaires

  1. Robert Spire

    Fillon ne mérite pas la corde (quoique?), mais au moins le goudron et les plumes ou comme au Texas, obligation de se promener dans l’espace public avec une pancarte: « Je suis un voleur, j’ai détourné au profit de ma famille de l’argent public. Je demande pardon aux contribuables, je rembourse la somme avec intérêts »

  2. Zap Pow

    Comme il disait, « Vin perd mainte bonne maison », mais sur le single malt, il n’a rien dit, l’hédoniste.

    Aujourd’hui, commémorons la disparition d’Alice Coltrane, avec ce superbe morceau :
    https://www.youtube.com/watch?v=QUMuDWDVd20

  3. Mildred

    Je me demande ce que vos « amis des bars-à-vin et du coquelet en sauce réunis » diraient de cet autre sonnet, d’un autre poète, lui, brûlé en place de Grève, le 1er septembre 1662, à 23 ans. Il s’appelait Claude Le Petit. Son crime ? « Lèse-majesté divine et humaine ».

    SONNET FOUTATF
    Foutre du cul, foutre du con,
    Foutre du Ciel et de la Terre,
    Foutre du diable et du tonnerre,
    Et du Louvre et de Montfaucon.

    Foutre du temple et du balcon,
    Foutre de la paix et de la guerre,
    Foutre du feu, foutre du verre,
    Foutre de l’eau et de l’Hélicon.

    Foutre des valets et des maistres,
    Foutre des moines et des prestres,
    Foutre du foutre et du fouteur.

    Foutre de tout le monde ensemble,
    Foutre du Livre et du Lecteur,
    Foutre du sonnet, que t’en semble ?

    Sonnets luxurieux – Claude Le Petit – Collection Fil à plomb

Répondre à Robert Spire Annuler la réponse.

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).