Tout va très bien madame la banquise…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

, ,

Amis du crétacé supérieur et de la lutte des glaces réunis, bonjour ! Nous sommes le Mardi 19 décembre 2017, 29è jour de frimaire dédié à l’olive. Le 19 décembre 1915 à vu mourir Aloïs Alzheimer; il est très connu mais je ne me souviens plus pourquoi, j’ai la mémoire qui flanche…

Puisque on vous dit que ça s’réchauffe.

Au dehors, un rouge-gorge ventru et une élégante mésange se disputent l’accès à un petit peu de graisse déposée là pour leur permettre d’affronter les rigueurs hivernales. Maître Jeannot, lapin autochtone, reste à couvert sous les feuillages de la haie, le merle à l'ermitagebec jaune sautille dans la gelée matutinale, laissant derrière lui l’empreinte de son passage. Une vraie carte postale quoi ! A l’extérieur de l’ermitage, dans le reste du monde, la grande comédie continue. De sommet en sommet, d’assemblée générale en assemblée générale et de réunion extraordinaire en séminaire de la dernière chance, on a fini par se mettre d’accord sur le fait qu’on n’était pas d’accord. Je ne résiste pas au plaisir de faire appel, une fois encore à ce cher vieux Victor Hugo: « Un jour, espérons-le, le globe sera civilisé. Tous les points de la demeure humaine seront éclairés, et alors sera accompli le magnifique rêve de l’intelligence : avoir pour patrie le Monde et pour nation l’Humanité. » C’est tiré des Burgraves et ça date de 1843… Plus de 170 ans plus tard, on a guère avancé de ce point de vue.

Mais à part ça, Madame la banquise, tout va très bien, tout va très bien…Je suis surpris qu’il ne se soit pas trouvé un humoriste pour nous la faire, celle là. Il est vrai que n’est pas Ventura qui veut ! Allez, vous pouvez éteindre votre ordinateur et reprendre une activité normale. Pour ma part, c’est ce que je vais faire. Portez vous bien et à demain, peut-être.

6 commentaires

  1. Robert Spire

    L’utopie de Totor s’est en partie réalisée avec la « mondialisation »…..certe sans intelligence et sans humanité.:-)

  2. Robert Spire

    Allô, allô Hulot !
    Quelles nouvelles ?
    Absente depuis quinze jours,
    Au bout du fil
    Je vous appelle ;
    Que trouverai-je à mon retour ?

    Tout va très bien, Madame la Banquise,
    Tout va très bien, tout va très bien.
    Pourtant, il faut, il faut que l’on vous dise,
    On déplore un tout petit rien :
    Un incident, une bêtise,
    La mort de votre ourse grise,
    Mais, à part ça, Madame la Banquise
    Tout va très bien, tout va très bien.

    Allô, allô Hulot !
    Quelles nouvelles ?
    Mon ourse gris’ morte aujourd’hui !
    Expliquez-moi
    Valet fidèle,
    Comment cela s’est-il produit ?

    Cela n’est rien, Madame la Banquise,
    Cela n’est rien, tout va très bien.
    Pourtant il faut, il faut que l’on vous dise,
    On déplore un tout petit rien :
    Elle a péri
    Dans l’incendie
    Qui détruisit la Californie

    Allô, allô Hulot !
    Quelles nouvelles ?
    La Californie a donc brûlé ?
    Expliquez-moi
    Valet modèle,
    Comment cela s’est-il passé ?

    Cela n’est rien, Madame la Banquise,
    Cela n’est rien, tout va très bien.
    Pourtant il faut, il faut que l’on vous dise,
    On déplore un tout petit rien :
    Si l’Californie brûla, Madame,
    C’est qu’la Terre était en flammes.
    Mais, à part ça, Madame la Banquise
    Tout va très bien, tout va très bien.

    Allô, allô Hulot !
    Quelles nouvelles ?
    Notre Terre est donc détruite !
    Expliquez-moi
    Car je chancelle
    Comment cela s’est-il produit ?

    Eh bien ! Voila, Madame la Banquise,
    Apprenant qu’ils étaient ruinés,
    A pein’ furent-ils rev’nus de leur surprise
    Que M’sieurs l’Financiers se sont suicidés,
    Car c’est en amassant à la pell’
    Qu’ils cramèrent tout’s leurs oseilles,
    Mettant le feu à toute la Terre
    Qui s’consuma par l’atmosphère ;
    Le vent soufflant sur l’incendie,
    Le propagea sur la Californie,
    Et c’est ainsi qu’avec les bourses
    On vit périr votre ourse !
    Mais, à part ça, Madame la Banquise,
    Tout va très bien, tout va très bien. »

    .

  3. Rémi Begouen

    Si la photo représente ton ermitage et son jardin à piafs et lapins sous la neige, on n’est pas convaincu du réchauffement climatique… Sauf que l’absence de fumée à la cheminée indique que la demeure est inhabitée ou bien que le cénobite y porte la bure…grave, comme dirait le Totor de Robert !

    • erwandekeramoal

      Mais quand reverrai-je fumer la cheminée et en quelle saison ?

  4. Sceptique

    Question lumière, les astronomes ne seront pas de votre avis. Ils pensent qu’il y en a déjà trop. Quant au réchauffement climatique, « ON » lui met tout sur le dos. Les belles chutes de neige sur nos montages, c’est LUI (le RCA)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).