Identitaires, au rapport…

Posté par erwandekeramoal dans HISTOIRE

, , ,

Amis de la blanche hermine et du kig-ha-farz réunis, bonjour !Nous sommes le Samedi 07 octobre 2017, 16è jour de vendémiaire dédié à la belle de nuit : Les fleurs de couleur blanche, rouge, jaune, orangé, mauve ou fuchsia mais aussi bicolores ne s’ouvrent que la nuit et exhalent un parfum rappelant la fleur de tabac. Elles fanent le matin et belle de nuitsont remplacées par d’autres fleurs sur le même pied. Le fruit, de couleur noire, apparaît à la base de la fleur une fois que celle-ci est tombée. Cette fleur fluorescente déploie ses pétales afin d’exposer des corolles luminescentes qui attirent les papillons de nuit afin d’assurer sa reproduction. La plante produit un fruit comestible dont le goût est assez doux. Pour certaine espèces, avant d’obtenir un fruit, il est nécessaire que l’homme assure la pollinisation de la fleur. En effet, en Amérique centrale, la pollinisation est assurée par une Chauve-souris absente de nos contrées. Le fruit (Pitaya) est également connu à la Réunion sous le nom de Raquette Tortue.

 
C’est aussi le jour où les occidentaux bon chic, bon genre, c’est à dire Blancs, chrétiens, Européens, si possible cathos, célèbrent Notre Dame du Rosaire en mémoire de la fameuse bataille de Lépante qui vit la puissante marine ottomane affronter une flotte chrétienne comprenant des escadres vénitiennes et espagnoles renforcées de galères génoises, 1280px-Battle_of_Lepanto_1571pontificales, maltaises et savoyardes, le tout réuni sous le nom de Sainte-Ligue à l’initiative du pape Pie V. C’est ce dernier qui avait appelé à un rosaire universel pour obtenir la victoire. L’un des participants les plus connus de cette célèbre bataille est l’écrivain espagnol Miguel de Cervantes, qui y perdit l’usage de sa main gauche, gagnant le surnom de « manchot de Lépante ». L’événement qui se termina par une défaite des musulmans, eut un retentissement considérable en Europe car, il sonna comme un coup d’arrêt porté à l’expansionnisme ottoman. Notez qu’en cette période de brûlante actualité hispano-catalane,  la « Croix de Lépante » qui se trouvait sur le vaisseau amiral de la flotte chrétienne, est conservée dans la Cathédrale Sainte-Croix de Barcelone. Amusant, non !

Voila pour aujourd’hui, en attendant la suite, portez vous bien et à bientôt peut-être.

5 commentaires

  1. Mildred

    Ah, les belles de nuit, ça peut faire rêver ! Vous me direz, la Bataille de de Lépante aussi…

  2. Rémi Begouen

    @Mildred- Je préfère rêver à la Belle de Lépante à venir et aux batailles de nuit (et polochons) du temps que j’étais pensionnaire…

    • Mildred

      « Cet heureux temps n’est plus. Tout a changé de face… »

  3. Zap Pow

    Je crois qu’il y a une confusion entre belle-de-nuit, dite aussi merveille du Pérou (Mirabilis jalapa), comme sur la photo, et belle-de-nuit, dite aussi raquette tortue (Hylocereus undatus), dont la fleur est très différente. La première porte un petit fruit sec de couleur noire dont je ne suis pas sûr qu’il soit comestible, l’autre, qui est un cactus, un énorme fruit (j’en ai vu qui faisaient une quinzaine de cm) appelé pitaya ou fruit du dragon, délicieux, de couleur rose et à chair blanche. Il existe d’autres pitayas, tout aussi comestibles et délicieux, fruits d’autres espèces de cactus.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).