Cuba libre…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de la conscience éclairée et du maréchage réunis, bonjour ! Tiens, histoire de déroger un peu à la haute tenue traditionnelle qui sied à ce blogue, commençons par une histoire de vesces. Eh oui, nous sommes le Dimanche 16 juillet 2017, 28è jour de Messidor que Fabre gourgane 4d’Eglantine avait imaginé consacrer à la vesce, plante herbacée appartenant à la famille des Fabacées  dont certaines sont cultivées comme plantes fourragères ou comme légunineuses. Par exemple, la fève que nos cousins Québecois appellent « Gourgane » et que les anciens glissaient à l’intérieur des galettes des rois. Étonnant, non !

Il y a quatorze ans disparaissait Celia de la Caridad Cruz Alfonso, alias Celia Cruz (21 octobre 1925 – 16 juillet 2003). C’était une chanteuse de musique cubaine et de Salsa. Elle était originaire de Santo Suarez, un quartier pauvre de La Havane. Enfant, elle gagna sa première paire de chaussures en chantant pour un couple de touristes. Adolescente, sa tante l’a amené chanter dans des cabarets. Son père voulait qu’elle poursuive ses études pour devenir institutrice, mais une institutrice lui avec pedroa dit qu’elle gagnerait en un jour ce qu’une institutrice gagne en un an. Elle a par la suite gagné de nombreux concours de chant. En 1950, elle devient la chanteuse du groupe cubain La Sonora Matancera, connue dans tout l’Amérique latine et surnommée Café con Leche (café au lait). Celia Cruz trouve alors son mot fétiche : Azúcar ! (du sucre). En 1960, à l’époque de la révolution cubaine, Celia a émigré aux États-Unis (elle ne sera pas tondue à la libération). En 1961, elle joue avec son orchestre à l’Hollywood Palladium. En 1962, elle épouse son trompettiste, Pedro Knight. En 1965, elle entame une carrière solo, et prend la nationalité américaine. En 1966, Celia Cruz et Tito Puente (photo de droite) ont débuté leur association, éditant huit albums ensemble pour Tico Records. Allez, faites vous un planteur, rappelez vous Guantanamera et essayez de vous dégotter une entrée pour le festival du bout du monde (Crozon début août)…

 

En 1974, l’album « Celia y Johnny » avec Johnny Pacheco, a été disque d’or et Celia Cruz rejoint la Fania All Stars, composé des banderasmeilleurs musiciens de la maison de disque Fania, avec qui elle fera une tournée au Royaume-Uni, en France, au Zaïre et en Amérique latine. En 1976, Celia Cruz chante pour Willie Colón. Dans les années 1980, elle a fait de nombreux concerts et duos. En 1988, elle a participé au film Hollywoodien Salsa, avec Robi Draco Rosa et en 1992 au film Les Mambo Kings avec Antonio Banderas . En juillet 2003 elle succombe suite à une tumeur cancéreuse au cerveau, chez elle, à Fort Lee (New Jersey). Elle est enterrée au cimetière de Woodlawn. Sources:Wikipédia.

Et voilà pour l’ambiance. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

Un commentaire

  1. Zap Pow

    Et le 16 juillet 2014, c’était Hervé Cristiani qui nous quittait.

    https://www.youtube.com/watch?v=8dx3rktr4Ls
    https://www.youtube.com/watch?v=G9yben0bZc8
    https://www.youtube.com/watch?v=zUf10rBmKXM

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).