Vous lisez actuellement les articles publié le juillet 21st, 2017

Page 1 de 1

A la St Treveur, le cénobite s’fait peur…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis du libertinage et des cucurbitacées réunis, bonjour ! Pour ce troisième jour de thermidor, il faut avouer que Fabre d’Eglantine ne s’est pas beaucoup remué les méninges en consacrant ce jour au melon… En effet, nous sommes le Vendredi 21 juillet 2017 et, si on conomor-264x300continue à cette allure là, vous allez voir qu’on va se retrouver en août sans y prendre garde. En Bretagne, il est dédié à  Triffin :Trifina (ou Trivina) ce nom apparaît comme la forme féminime de Trivin, il pourrait dériver d’un terme apparenté au gallois triw, « vrai, exact,  fidèle ». Fille de Waroc, comte de Vannes au 6e siècle, elle épouse le tyran Conomor, comte du Poher et régent de la Domnonée. Ayant appris qu’elle attendait un enfant, il la décapite. Mais, on ne décapite pas une sainte comme on décapsule une Kronenbourg et, Ressuscitée par Gweltas (St Gildas de Rhuys), elle se réfugie à la cour de son père et  s’en ira fonder un monastère à Vannes où elle se retire.

Bon c’est vrai, Conomor c’était pas vraiment un marrant, il assassina toutes les femmes portant un enfant de lui car on lui avait prédit qu’il mourrait assassiné par son fils. Lorsque Trifin donna naissance àTremeur Tréveur, Conomor rechercha l’enfant et lui fit couper la tête. Tréveur aurait pris sa tête entre ses mains et ses jambes à son cou et l’aurait porté sur le tombeau de sa mère. Il a, depuis, bien entendu trouver sa place dans la vallée des saints de Carnoët.(la photo est de Bruno le Lay que vous pouvez retrouver sur son blog) Quand à la maman, elle a laissé son nom à la charmante commune de Sainte-Tréphine, commune proche de St Nicolas-du-Pelem (22). Etonnant, non !

Allez, merci encore de passer par ici de temps en temps, portez vous bien et à demain peut-être.