Une p’tit’ soupe et au lit…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis des droits de l’homme et de Gibraltar réunis, bonjour ! (des droits de Gibraltar ! Oui c’est très mauvais, je vous l’accorde…) Nous voici le Jeudi 29 juin 2017 c’est à dire le 11è jour du mois de Messidor, généralement consacré à la coriandre. Les étymologistes se disputent à propos de l’origine du mot: Grecs pour les uns, de source Mycéenne pour les autres – Koriadnon, pour Ariane la fille de Minos – En Arabe le mot se dit Kuzbur, même si dans l’Algérois on dit hachiche qui veut dire coriandre-300x234littéralement: Herbe. Mais, même bien séchée, je vous déconseille de la fumer. La coriandre se marie très bien avec les carottes sous toutes les formes. Mais ça le fait aussi avec les patates. Avec l’été venu, imaginez une petite salade de pommes de terre au cumin, légèrement citronnée et parsemée de coriandre; un vrai régal qui mériterait un article chez Madame « dans ma cuizine » (j’espère que vous lui avez souhaité un bon anniversaire). La coriandre c’est comme le cochon, tout est bon de la feuille à la racine en passant par la fleur et la graine. On lui prête même des vertus antiseptiques dans les bains de bouche destinés à calmer les douleurs dentaires et ça… Ça m’intéresse.
Pour ceux qui s’intéressent à la littérature gastronomique, je leur conseille: Bouquet de coriandre, publié en 2007 et écrit par Rachel SAMOUL, un recueil de treize nouvelles, où la coriandre joue un rôle essentiel.

Tout à fait autre chose et qui n’a rien à voir: Un lecteur me demande où il pourrait dénicher le texte de la chanson «la maternité» de Charles d’Avray à qui j’avais consacré un billet il y a quelques temps.  Si l’un ou l’une d’entre vous peut l’aider, merci d’avance.

Allez, c’est assez pour un Jeudi, portez vous bien et à demain peut-être.

Un commentaire

  1. Zap Pow

    Aux Antilles, il y a une plante qui remplace agréablement la coriandre (les feuilles fraîches en tout cas, qui sont ce que je préfère), qu’on appelle « chadron béni », en bon français chardon béni. mais ce chardon béni antillais (Eryngium foetidum) n’a rien à voir avec le chardon béni européen (Cnicus benedictus).
    http://www.happysilvers.fr/les-plantes-creoles-gustatives-le-chardon-beni/

    Pour maternité, de Charles d’Avray, j’ai trouvé ça, mais je ne suis pas sûr que ce soit la chanson recherchée :
    « L’amour est un jeu dangereux,
    Les risques y sont très nombreux,
    Je n’exagère.
    Au nom de l’amour maternel,
    N’accomplis pas l’acte charnel
    A la légère.
    Sur ce point il faut l’affranchir,
    De tout geste on doit réfléchir
    A l’importance ;
    Il est sage de discuter
    Ton droit à la maternité
    Dans l’existence.
    Ne cause pas de procréation
    Que face à ta situation
    Économique.
    Les charges vous font hésiter,
    Quand l’heure est de se révolter
    Contre la clique.
    Considère ce qu’est l’enfant :
    Un nouveau bourgeon se greffant
    Sur ta misère :
    Mais puisque la science a trouvé,
    Femme apprends à te préserver
    Pour ne pas faire.
    Il faut pour maintenir l’union,
    Qu’entre compagne et compagnon
    La raison prime.
    De l’un, si faible est la santé,
    Refuse, accepter d’enfanter
    Serait un crime.
    Soit consciente en tes relations
    Et si malgré tes précautions
    Tu te sens prise
    Que de mettre au monde un raté,
    Il vaut mieux te faire avorter,
    C’est ma devise »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).