Du Macron en veux tu en voila…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, ,

Amis de la pédagogie active et du gros-lait réunis, bonjour ! Nous sommes donc le Lundi 12 juin 2017, 24è jour de prairial dédié au gaillet, encore surnommé le caille-lait. On dit que cette plante possède une enzyme qui permet au lait de cailler. Mais d’une manière générale, on la considère comme de la mauvaise herbe. Le gaillet gratteron est sphynx-caille-laitassez connu car il a la particularité de s’accrocher à tout ce qui passe à sa portée. Mon aïeule, qui se targuait d’en connaître un rayon en plante médicinale, en faisait une sorte de pommade qui était censée lutter contre les irritations. 100G de cette plante, 50g d’écorce d’orme, 500g de saindoux et vous faites chauffer en tournant sans cesse. Regardez cette jolie photo, il s’agit d’un papillon que l’on nomme le sphynx du caille-lait. Étonnant, non !

Ainsi donc, les français se sont exprimé ! Enfin, à peine la moitié d’entre eux; et ce qui devait advenir est advenu: les journaleux en manque d’inspiration n’ont pas longtemps hésité entre tsunami, raz-de-marée et vague déferlante. Vous vouliez du Macron et ben, en v’la! Y’en a un peu plus, je vous mets tout ? Comme disait mon aïeule quand elle daignait s’exprimer en gallo: « y’en a plus que l’année où y’en avait tant ! ». Réultat des courses, plus de fauxcialistes, plus de lesripouxblicains hormis quelques rescapés face à qui sa majesté n’avait pas investi de candidat, on ne sait jamais, ils pourraient servir. Cinq ans, madame Michu, on en prend pour cinq ans, au moins, cinq ans de abstentionrégime plus grec que crétois. Cinq ans pour remplacer égalité/fraternité par flexibilité/sécurité. Cinq ans d’un parlement godillot comme au temps du gaullisme triomphant. Même les VIP, les caciques, les indéboulonnables, les vieux de la vieille, emportés par le courant porteur de la macromania. Rien n’y a fait, autant lutter contre le Fromveur à la godille au large d’Ouessant par une nuit sans lune dans une mer sans fond, vous connaissez la suite.
- Oui mais, y’a un second tour m’sieur le cénobite.
- Que nenni madame Michu, pas de second, pas plus que de deuxième et encore moins un troisième tour social. La résistance est réduite à quia, les forces sociales sont KO debout, la CFDT a déjà son bureau à l’Elysée et FO se dit qu’avec la suppression de millier de fonctionnaires, ils vont perdre autant d’adhérents.
- C’en est donc fini maître .
- Mais non petit scarabée, il nous reste à turluter.

Bon, c’est pas tout ça, je dois aller faire un sort aux Caille-lait qui envahissent mes hortensias. Allez, portez vous bien et n’oubliez pas: vive le p’tit commerce.

2 commentaires

  1. Hobo-Lullaby

    La mienne (d’aïeule) aurait ajouté :
    « On a pas le cul sorti des ronces ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).