C’est nous les canuts…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de l’alexandrin et de la saucisse de Molène réunis, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 25 mai 2017, sixième jour de prairial, dédié à la mélisse. Si vous trouvez l’actualité particulièrement indigeste, je wiskvous recommande expressément la tisane de mélisse. Mon aïeule, pour qui l’herboristerie n’avait aucun secret, faisait bouillir deux branches de mélisse dans un litre d’eau et laissait infuser. Pour ma part, j’avoue que ma préférence va plutôt à un vieux whisky d’Ecosse. Cela me remet en mémoire le fameux pangramme de Georges Perec : Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume. C’est une phrase qui permet d’utiliser toutes les lettres de l’alphabet, l’exercice est amusant, et par ailleurs, c’est un alexandrin.

Ainsi donc, Ferrand s’est fait ferrer par notre volatile enchaîné. Il aurait traficoté avec sa compagne pour le bien des Mutuelles de Bretagne et embauché son fiston à ses côtés à l’Assemblée. Comment le bonhomme se justifie t-il ? Et bien, il semblerait que le petit Emile ait « bien rédigé la lettre d’information de son député de père, géré son blog, son compte Facebook et lui a même réservé ses billets de train.» Des tâches qui nécessitent vmédiocratieisiblement des compétences rares dans la région. « Je vous invite à aller faire un tour en Centre-Bretagne. Ce n’est pas simple de trouver un jeune, volontaire, pour travailler cinq mois, qui sait lire et écrire correctement, aller sur Internet… », explique le cabinet du ministre à France-info. Il est vrai que quelques mois plus tôt, son mentor, devenu depuis Président de la République avait considéré que parmi les ouvrières de l’abattoir Gad (29), à ce moment là en lutte pour éviter la fermeture: « Dans les sociétés qui me sont données, sur les dossiers que j’ai, il y a la société Gad. Vous savez ? Cet abattoir. Il y a dans cette société une majorité de femmes et qui sont, pour beaucoup, illettrées.»

Voilà comment sont les princes qui nous gouvernent; emplis de cette morgue parisienne qui les caractérise et qui feignent de s’étonner que leurs électeurs fuient vers d’autres horizons. Cette oligarchie, comme dit M. Le Pen ou encore l’establishment comme disait son père, ne se démarque plus par une idéologie de classe mais bien par l’appartenance à une même caste de privilégiés se payant (grassement) sur la bête. Oui, nous sommes les Canuts des temps modernes et, on vient d’en reprendre pour cinq ans.

Allez, merci d’être passé, portez vous bien, à bientôt peut-être et vive le p’tit commerce.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).