A la St Jaoua, Fillon est dans le caca…

Posté par erwandekeramoal dans LES BEAUX SAINTS

Amis de l’Espagne éternelle et de la tortilla réunies, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 02 mars 2017, douzième jour de ventôse dédié à ormel’orme; Très bel arbre de haute futaie en voie de disparition à cause de la graphiose qui a dévasté cette essence depuis 1925 environ dans tout l’hémisphère Nord. A Paris on comptait 30 000 ormes avant l’épidémie; il en reste à peine quelques centaines. Mais vous pouvez vous exercer à la culture en bonsaï, il s’y prête très bien.

Par ici on fête les Jaoua:  Déclinaisons du prénom breton : Jaoven – Jova – Jaouen – Joeva. Patron de Brasparts, neveu de Paol-Aurelian. La légende dit qu’il aurait libéré les habitants du Faou (29) d’un dragon où d’un buffle sauvage. Il fut abbé de Daoulas puis évêquchapellesaintjaouae du Léon. Son tombeau se trouve à la chapelle de Saint-Jaoua, à Plouvien, non loin de mon ermitage. Dans la Vie de Paol Aurelian, le saint est appelé luuehinus, dont procède le français Joévin, nom que l’on peut lire sur son tombeau. D’origine insulaire, il accompagne son oncle Paol Aurelian en Armorique. Quand Paol Aurélian, probablement vers 520 , se décida à passer en Armorique (ou Petite Bretagne ), Jaoua fut du voyage.

Venant de Grande Bretagne, Pol Aurélien et ses 14 compagnons débarquèrent d’abord à Ouessant puis vinrent sur le continent. Jaoua, surnommé l’ermite, s’installa dans un lieu à l’écart aujourd’hui appelé Kerber en Lampaul-Ploudalmézeau. C’est à ce moment qu’aurait eu lieu l’histoire légendée du buffle sauvage. Comme son maître, il est né dans le Morgannwg, dans la région de Penychen. Sa légende raconte qu’il Jaoua 2aurait abordé à Landévennec (29), où l’accueuillit l’abbé Iudwall. Moine à l’abbaye jusqu’à son ordination à la prêtrise, il est conduit à Brasparts (29) pour lutter contre la paganisme. Budic, roi de Cornouaille, lui accorde des terres à Daoulas (29), à l’endroit où les abbés Tadeg et Iudwall auraient été assassinés. Il devient le premier abbé de Daoulas, puis le coadjuteur de Paol, qui en fera son successeur comme évêque du Léon. Au bout d’un an, il se démet de cette fonction pour revenir à Daoulas bénir les récoltes, qui s’annoncent mauvaises. Pris de fièvre durant son voyage, il meurt à Plouvien (29). À Saint-Jaoua en Plouvien, où se trouve son tombeau, sa statue le représente en évêque, debout sous un dais. Inutile de préciser que sa statue géante en granit bleu de Louvigné du désert et que l’on doit à Goulven Jaouen, trône en bonne place dans la vallée des saints à Carnoët.

Allez, c’est tout pour aujourd’hui, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).