Rock around the clock…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis du Rockabilly et du prix d’Amérique réunis, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 09 février 2017, 21è jour de pluviôse dédié au Tabouret des champs dans notre calendrier républicain; je vous assure que j’invente pas. Vous connaissez le « tabouret bleu » ? Et bien c’est la Thlaspi. Vous connaissez pas la thlaspi ? C’est une belle plante de la famille des Brasicacées (autrefois on disait crucifère). Les Brasicacées, tabouret-bleumadame Michu, pas les bras cassés. Le tabouret des champs est une mauvaise herbe annuelle qui pousse sur les terres labourées. Sa silique (cosse) aplatie, ovale et à larges ailes la rend particulièrement reconnaissable. Les parties vertes de la plante dégagent une légère odeur d’oignon (aujourd’hui, on peut dire ognon.) lorsqu’elles sont pressées. Mon aïeule lui donnait le nom d’herbe aux écus. C’est une plante dite « spécialiste » et extrêmophile, l’une des rares à pourvoir survivre sur des sols « extrêmes » naturellement riches en certains thlaspi_bellidifolium-300x223métaux. Cette tolérance au zinc, au plomb et au cadmium, lui permet de se développer sur des sols où la concentration en métaux est toxique pour les autres plantes, ce qui en fait un moyen de gestion de sites pollués; les spécialistes de la chose appellent cela la phytoremédiation. En d’autres termes, vous plantez de jolis parterres autour de Tchernobyl et Fukushima et vous attendez… 10 000 ans. Et alors, merci qui ? Merci tonton Erwan.  Et puis tiens, une pensée pour William John Clifton Haley disparu le 09 février en 1981. Ah oui, il est plus connu sous le nom de Bill Haley:

Oui ho, hein, bon! On peut pas être au top tous les jours. Repassez demain, je verrai ce que je peux faire; en attendant portez vous bien.

2 commentaires

  1. Sceptique

    D’après les informations en provenance de Tchernobyl, une attente de dix mille ans n’a pas été nécessaire . Les plantes poussent bien, les animaux sauvages prolifèrent, les humains âgés survivent. Sauf au début, les rayonnements ne sont nocifs que pour notre imagination.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).