Vous lisez actuellement les articles publié en décembre 2016

Page 1 de 3

Tout augmente…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de la métempsycose et du homard à l’armoricaine réunis, bonjour ! Voici donc le dernier jour de la dernière semaine du dernier mois de cette année 2016 qui n’en finit pas de disparaître… Dans notre calendrier républicain, c’est le 11è jour de nivôse, dédié au granit.

Avez vous remarqué, amis fidèles, avec quelle rapidité nos prix sont en train de s’envoler ? Oh, pas de quoi fouetter un ministre, on nous dit que l’inflation est maitrisée… Je ne sais pas chez vous mais très franchement je ne m’en suis pas rendu compte. Les tarifs du gaz vont augmenter ainsi que ceux de l’électricité. Le timbre va finir par se vendre au prix du caviar. Le prix du billet de train augmente lui aussi.  Et puis tiens, pendant qu’on y est, le gaz va augmenter, je l’ai déjà dit, la farine va augmenter, et donc le pain, les pâtes. Ajoutez à cela le café, le beurre, le chocolat, l’huile, le camenbert, les biscuits… Et nos SOULCIE---Tout-augmenteamis de la FNSEA veulent augmenter le prix du beurre (salé), du lait (ribot), de la viande (kig sal), du yaourt, bref, la vie augmente sauf ma retraite. Les tarifs bancaires grimpent en flèche – Le prix du gaz augmente, à l’instar des derniers mois écoulés. Pour les clients d’Engie (ex-GDF Suez), la facture de gaz sera plus élevée; les tarifs réglementés vont croître de 5% – Les taxes sur les contrats d’assurance de biens réhaussées. La taxe dite « terrorisme », qui porte sur les contrats d’assurance de biens uniquement, comme ceux des logements et automobiles, va passer de 4,30 euros à 5,90 euros – Les complémentaires santé augmentent de 2 à 5% – Le prix du courrier va augmenter de 3,1% en moyenne. Envoyer des courriers postaux va désormais coûter plus cher. À compter du 1er janvier 2017, le prix du timbre rouge, celui qui est prioritaire, augmentera de 5 centimes d’euros. La rémunération globale des dirigeants des 120 plus grandes entreprises françaises a grimpé de 20 % en 2015. Le montant 2017 du Smic est en hausse de 0,93% par rapport à 2016. Le montant mensuel brut du Smic 2017 est de 1 480,27 euros, contre 1 466 en 2016. Il s’agit donc d’une hausse mensuelle de 13,65 euros. Vive la France, vive la République, vive la sociale et, à bas la calotte…

Je ne peux m’empêcher de repenser à ce poème de Guillevic.

Quand on nous dit :
La vie augmente, ce n’est pasguillevicportrait-276x300
Que le corps des femmes
Devient plus vaste, que les arbres
Se sont mis à monter
Par-dessus les nuages,
Que l’on peut voyager
Dans la moindre des fleurs,
Que les amants
Peuvent des jours entiers rester à s’épouser.
Mais, c’est, tout simplement,
Qu’il devient difficile
De vivre simplement.

Allez, le bonjour vous va; ainsi que tous mes vœux; portez vous bien et à l’année prochaine peut-être.

Shaw devant !

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de la protohistoire et du bœuf bourguignon réunis, bonjour ! Nous sommes le Vendredi 30 Décembre 2016, qui correspond au 10e jour du mois de nivôse, dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du fléau. Ce qui suit n’a rien à voir, mais…

Comment peut-on se nommer: ARTIE SHAW ?

Je me suis souvent posé cette question. Sauf à avoir des attaches à St- Pol-de-léon, avouez que c’est assez improbable. Sauf encore, à pratiquer l’humour juif de Brooklyn… Point commun avec Woody Allen, autre clarinettiste de talent. Né à New York, Arthur Arshawsky y Artie Shaw Liveapprend la clarinette et le saxophone et en 1926, il adopte le pseudonyme d’Artie Shaw. En 1929, on le retrouve à New York où il mène une intense activité de musicien de studio. On peut l’entendre un temps dans l’orchestre de Paul Whiteman. De 1934 à 1935, il délaisse la musique et se retire à la campagne pour se consacrer à la littérature (pas terrible d’après les experts). En 1938, il enregistre son premier hit: « Begin the beguine » de Cole Porter.

En 1938 il accompagne Billie Holiday , ce qui, à une époque où la tension générée par la ségrégation raciale devient inquiétante, ne va pas sans créer d’incidents . Sa popularité atteint alors son apogée et il  devient le principal rival du roi du swing: Benny Goodman. Pourtant Artie_Shaw_8120802Artie Shaw, se retire du monde musical pour s’installer à Mexico. En 1940, année où il épouse l’actrice Lana Turner, il reconstitue un orchestre qui lui aussi enchaîne les succès. En 1942, il s’engage dans la Marine. Il dirige un orchestre destiné à entretenir le moral des troupes du Pacifique. De retour à la vie civile en 1944, il met sur pied un orchestre, pour une fois exclusivement de jazz. A la fin des années 60, il se retire à Lakeville (Connecticut). Il meurt le 30 décembre de la même année. Artie Shaw apparaissait aussi comme un homme de convictions qui a toujours milité contre la ségrégation raciale aux États-Unis. A écouter sans modération.

Allez, l’année bientôt finira sa carrière, en attendant la prochaine, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Le chant des oiseaux…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis de la pyrotechnie à l’italienne et des ortolans à la provençale réunis, bonjour ! En ce Jeudi 29 décembre 2016, outre le fait que nous approchons du moment fatidique où nous allons basculer vers 2017, nous honorons le 9è jour de nivôse du calendrier Républicain, jour consacré au Salpêtre (du latin Sal Petrae -le sel de la pierre). Le salpêtre, vous le mélangez à un peu de souffre et du charbon de bois et vous obtenez la poudre à canon. Ensuite, chacun fait ce qu’il veut…

Pour ma part, je vous invite à célébrer le jour anniversaire de la naispablo casalssance de Pablo Casals. D’abord parce que j’adore le violoncelle et puis parce que j’aime beaucoup le personnage pour son engagement en faveur de la République et de la liberté, contre les dictatures, en particulier celle de Franco en Espagne. lors de la guerre civile, il va soutenir les républicains espagnols et va s’exiler en 1939. Apôtre de la paix, il était également un défenseur acharné de la Catalogne; dès 1933, il refuse de jouer en Allemagne; après guerre, il ne donne plus de concerts pour marquer sa désapprobation du laxisme de la communauté internationale envers le régime politique de Franco.

C’est en 1887, âgé de onze ans, que le petit Pablo, après avoir étudié la musique auprès de son père dès l’âge de 5 ans au piano et avoir joué du violon, de l’orgue et de la flûte, tombe littéralement amoureux du violoncelle. Si son père a une chaire d’organiste à El Vendrell ville du Casalsberceau familial, celui-ci a toujours été farouchement opposé à ce que son fils puisse avoir une vie de miséreux comme pouvait l’être à l’époque celle de la plupart des musiciens. Mais, dès l’âge de douze ans, le petit Casals touche ses premiers cachets en jouant régulièrement au Café Tost de Barcelone, l’endroit le plus à la mode du moment. Alors qu’il avait fait un premier voyage en 1912 à Saint-Petersbourg, à l’annonce de la Révolution Bolchevique en octobre 1917, il décide de ne jamais remettre les pieds dans ce pays tant que les principes fondamentaux de la démocratie ne seront pas établis.

Allez, encore un effort, portez vous bien et à bientôt peut-être.

L’âme slave…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, ,

Amis de la mistoufle et des restos du cœur réunis, bonjour ! Nous sommes le Mercredi 28 décembre 2016, 8è jour de nivôse que les républicains avaient dédié au fumier, allez savoir pourquoi, justement le jour de la « saints innocents » Peut-être parce que Nobody’ innocent !

Dimanche dernier, un avion militaire russe s’est écrasé en mer Noire, peu après son décollage. La troupe connue pour ses tournées à l’étranger se rendait en Syrie pour participer aux fêtes du Nouvel an sur la base de Hmeimim, afin de soutenir les militaires russes présents. À bord, aucune des 92 personnes n’a survécu au crash. Parmi elles, 64 membres de l’Ensemble Alexandrov, l’un des chœurs de l’Armée Rouge et leur dirigeant Valéri Khalilov. Ils sont comme ça les ruskoffs, capables du meilleur comme du pire. Ils peuvent raser une ville mais venir le lendemain chanter Petit papa Noël dans les ruines encore fumantes.

Durant leur tournée 2012, les Chœurs de l’Armée rouge, avait interprété le célèbre Tri Martolod, chant traditionnel breton, popularisé par Alan Stivell. L’orchestration est originale, quoique assez éloignée de ce que l’on connait. Malgré tout je préfère cela à la version Nolwenn Leroy. Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

A bas les chefs: Joseph Dejacque…

Posté par erwandekeramoal dans ANARCHISME, LECTURE, PORTRAIT

Amis de la procrastination et du trot monté réunis, bonjour ! Nous sommes le Mardi 27 décembre 2016. L’année à peine a fini sa carrière (ô lac !) et c’est le 7è jour de nivôse dédié à l’humus.

Le 27 décembre1821, naissance de Joseph DEJACQUE, à Paris.
Socialiste anti-autoritaire et véritable premier militant « libertaire » (mot dont il est l’inventeur). Orphelin de son père, il est élevé par sa mère, lingère. Entré en 1834 comme apprenti, il devient, en 1839, Dejacquecommis de vente dans un commerce de papiers peints (chui pas sûr pour les accords). En 1841, il s’engage dans la Marine, découvre l’Orient mais aussi l’autoritarisme militaire. En 1847, il commence à s’intéresser aux idées socialistes, et collabore au journal « L’Atelier ». L’insurrection parisienne de février 1848 met fin à la monarchie de Louis-Philippe, mais très vite l’alliance des bourgeois républicains et du prolétariat ouvrier vole en éclat. Dejacque publie un poème « Aux ci-devant dynastiques, aux tartuffes du peuple et de la liberté » dans laquelle il se fait le porte parole des aspirations ouvrières. Et puisque vous avez été particulièrement fidèles pendant ces fêtes, un petit bonus…

En avril, les premiers affrontements ont lieu entre les forces de la bourgeoisie qui ont proclamé « La République honnête » et les ouvriers socialisants. Le 15 mai, l’Assemblée Constituante est envahie par les ouvriers, mais les principaux responsables socialistes sont arrêtés. Les ouvriers occuperont la moitié de la ville aux cris de « Vive la révolution sociale ». La répression est terrible, l’armée usant de l’artillerie, massacre trois mille insurgés. Quinze mille sont arrêtés et déportés sur a bas les chefsles pontons de Cherbourg et de Brest. Dejacque est parmi eux, bien qu’il n’ait pas participé directement à l’insurrection. Libéré en 1849, il rejoint Paris et, en août 1851, publie « Les Lazaréennes, fables et poésies sociales » qui lui valent aussitôt une condamnation à 2 ans de prison et 200 fr d’amende. En 1855, il signe le manifeste inaugural de l’A.I.T, puis se fixe à la Nouvelle-Orléans où il écrit « l’Humanisphère, utopie anarchique », et prend la défense des femmes dans une lettre à Proudhon où apparaît pour la première fois un vocable de l’invention de Joseph Déjacque, ‘‘libertaire’’. L’objet polémique en est le statut social de la femme, sujet alors largement débattu. Proudhon assignait aux femmes le rôle de mère au foyer se consacrant à sa famille, soumise à l’époux dans un couple monogamique rigide (le mariage chrétien laïcisé), peu instruite et interdite de participation à la vie publique.

En 1861, découragé, il rentre en France à la faveur de l’amnistie de 1860. Mais, dans la misère, il sombre dans la folie et meurt à Paris en 1864.
« Privilégiés! – pour qui a semé l’esclavage, l’heure est venue de récolter la rébellion. Il n’est pas un travailleur qui, sous les lambris de sa cervelle, ne confectionne clandestinement quelques pensées de destruction. Vous avez, vous, la baîonnette et le Code pénal, le catéchisme et la guillotine; nous avons, nous, la barricade et l’utopie… »
In: l’Humanisphère, utopie anarchique. Sources : Ephémérides anarchistes.

Voila pour notre galerie de portraits. Portez vous bien et à demain peut-être.

Les « bonnes » résolutions du cénobite…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

Amis de l’anarcho-syndicalisme et des roupettes à queue réunis, bonjour ! Nous sommes le Lundi 26 Décembre 2016, sixième jour de Nivose dédié à la lave. Pourquoi est-ce que j’évoque les roupettes à queues? Ah oui, ça me revient. Soyez inroupette à queuedulgents, un lendemain de Noël. Donc, le 26 décembre, c’est la saint Etienne; et dans certaines régions, notamment en Bretagne, on dit Saint Etiole… J’y viens, j’y viens ! Mon aïeule qui, vous le savez maintenant, était une encyclopédie vivante en matière de dictons, avait l’habitude de répéter: S’il pleut à saint Etiole, il n’est pas de badioles. Or, les badioles se sont ces petites cerises que l’on trouve dans l’Ouest et qui, mélangées à l’eau de vie, donnent les fameuses roupettes à queue. Voila pourquoi vous me surprenez, en ce lendemain de fête, à vous parler de badioles. D’ailleurs, pour les sceptiques, en Gallo, le mot Badiolet désigne une confiture de cerises. Etonnant, non !

L’heure étant aux bonnes résolutions (exemple: ONU), je m’engage à continuer de boire, de fumer, de baiser pendant encore un bon demi siècle. Bien sur je vous souhaite à tous, amis lecteurs, d’excellentes fêtes de fin d’année et je vous adresse tous mes vœux en breton. Les nedeleg-laouennayatollahs de la bretonnitude me pardonneront d’utiliser une orthographe qui, me dit-on, n’a plus court. Je n’ai rien trouvé d’autre qu’une photo de ma fiancée sur les remparts enneigés de Saint-Malo; c’est un peu kitch je le reconnais. Au moment où s’achève cette année je constate que vous êtes chaque jour plus nombreux à suivre quotidiennement les vêpres libertaires du cénobite et j’avoue que c’est réconfortant. N’hésitez pas à inviter vos amis à passer faire un tour, c’est ouvert même pendant les vacances. A vrai dire, j’ai deux douzaines de Belon qui attendent sagement dans leur goémon que je veuille bien m’en occuper. Portez vous bien et à bientôt peut-être.

L’ONU a dit: arrête tes colonies…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

Amis des « cénobites tranquilles » et des sœurs Tatin réunis, bonjour! Bon ben, voila, c’est Noël… Donc nous sommes le Dimanche 25 décembre 2016, cinquième jour de Nivose dédié au chien. Tous les ans à pareille époque je me demande si je dois ouvrir la boutique. Cela fait partie des questions existentielles que se pose le blogueur qui se veut quotidien: être ou ne pas être, beurre ou confiture, fromage ou dessert, socialiste ou de gauche… En définitive je fais un petit tour histoire de vérifier que les choses sont bien à leur place.

La résolution pour l’arrêt de la colonisation israélienne adoptée par l’ONU. L’abstention des Etats-Unis est historique. Dans le passé, Washington a toujours soutenu Israël en opposant son veto à toute résolution du Conseil de sécurité hostile à l’Etat hébreu. La dernière fois que les Etats-Unis n’ont pas refusé de voter une résolution de l’ONU 1620712_3_930b_la-colonie-de-givat-zeev-en-cisjordanie-il_f004a8293dfb49401148eaf6afe3eda9remonte à 2009, lors d’un appel à un cessez-le feu à Gaza. En 2011, lors d’une résolution identique à celle qui vient d’être adoptée par le Conseil de sécurité, condamnant la colonisation des Territoires palestiniens, les Etats-Unis avaient bloqué son adoption en utilisant le droit de veto. Mais, depuis, les relations entre Barack Obama et Benyamin Netanyahu se sont sérieusement détériorées, même si les Etats-Unis n’ont jamais réduit leur assistance militaire à Israël.

Le président Barack Obama n’a jamais caché sa désapprobation à l’égard des colonies de peuplement qui ont constitué un obstacle majeur à ses efforts pour parvenir à un accord pouvant conduire à la solution des deux Etats. A la veille de quitter le pouvoir, le président américain a également voulu laisser une dernière signature sur ce 5053647_6_b374_le-conseil-de-securite-de-l-onu-lors-du_23da0eb1a4b6d6fdfa5de623ca1bd3addossier très sensible. C’est aussi une façon de compliquer un peu plus la tâche de son successeur Donald Trump. Celui-ci a clairement indiqué sa sympathie pour la droite israélienne. Il y a une semaine, il a nommé David Friedman comme futur ambassadeur américain en Israël, un fervent partisan de la colonisation et qui veut transférer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem. Mais bon, chacun le sait, Israël se fout des résolutions de l’ONU comme moi même de ma première pipe en bois. Tout va donc continuer comme auparavant et cela fait soixante ans que ça dure…

Allez, joyeuses fêtes néanmoins, portez vous bien.

Le poète a « souvent » raison…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis de la beauté poétique et du canard à l’orange réunis, bonjour! Nous sommes le Samedi 24 décembre 2016, 4è jour de nivôse dédié au soufre, et on me dit que ce soir c’est la nuit de Noël. Bon, j’ai posé mes boutou-coat (sabots de bois) devant la cheminée, on ne sait jamais… sabots-dans-la-cheminee-1196715089-1149832Écrire c’est une façon de parler sans être interrompu disait Jules Renard, du coup le blogueur s’en donne à cœur joie. Je poursuis donc ma galerie de portraits à l’occasion de l’anniversaire de la mort de Louis Aragon qui, au delà de ses engagements politiques et de sa trop longue cécité vis à vis du stalinisme, nous lègue des textes d’une telle beauté, surtout quand ils sont portés par des interprètes comme Ferré ou Ogeret qu’il mérite bien ce petit hommage. P’tin, on se croirait sur France-culture…

Fils illégitime d’une liaison entre Marguerite Toucas et un homme politique célèbre (Louis Andrieux, procureur de la République, Préfet de police, député puis ambassadeur), Louis Aragon naît le 3 octobre 1897, à Paris. Son enfance toute entière se trouve du coup marquée par le Aragonmensonge et la dissimulation: pour sauver les apparences, sa mère se fait en effet passer pour sa sœur et sa grand-mère, pour sa mère adoptive, tandis que ses tantes deviennent ses sœurs et que son père devient un vague parrain, qui ne lui apprendra la vérité de sa naissance qu’avant son départ pour le front. Il est incorporé en 1917 et part pour le front où il rencontrera par hasard André Breton. Trois fois enseveli sous les bombes, Aragon survit cependant au conflit et se consacre avec une énergie décuplée à l’écriture, sous toutes ses formes.Et, quand cette écriture est mise en musique par Hélène Martin, ça donne ce joyau…

Il rencontre en 1928 une jeune écrivain(e) russe, Elsa Triolet (belle-sœur de Maïakovski), dont il ne se séparera plus. C’est à elle que l’on doit cette superbe citation: « J’ai appris que pour être prophète, il suffisait d’être pessimiste. » (c’est tiré de: Mille regrets). Aragon devient simple journaliste à L’Humanité et entame une nouvelle carrière aragon-et-ristat-300x225de romancier avec Les Cloches de Bâle (1934). Après la mort d’Elsa Triolet (1970), il poursuit comme il le peut ses activités politiques auprès de l’union de la gauche (il sera décoré par F. Mitterrand) et survit en changeant radicalement de style de vie et en affichant dans les médias ses relations homosexuelles, notamment avec Jean Ristat, lui-même écrivain et poète qui lui fermera les yeux le 24 décembre 1982. Sa mort sera suivie d’un concert étonnant de louanges et de cris de haine qui ne s’est guère estompé depuis.

Allez, bonnes fêtes à tous, portez vous bien et à demain peut-être.

Il jouait du piano debout…

Posté par erwandekeramoal dans JAZZ, PORTRAIT

Amis du pied-à-coulisse et du trombonne du même métal réunis, bonjour ! Nous sommes le Vendredi 23 décembre 2016, 3è jour de nivôse dédié au Bitume…

Or donc, aujourd’hui c’est la St Armand; c’est sans doute pour cela que je m’en vais vous causer d’Oscar. Tiens, en voici un qui est né un 15 août en 1925 dans ce quartier de OscarMontréal que l’on appelle la Petite Bourgogne et mort le 23 décembre 2007 à Mississauga (Ontario). Il va grandir baigné par la culture jazz et, très vite son père lui enseigne la trompette. Mais pour Oscar, le must c’est le piano. C’est sa sœur Daisy qui va se charger de l’apprentissage. A l’âge de 14 ans il gagne un prix national et quitte l’école pour devenir musicien professionnel. Le voici en compagnie d’un autre géant: Count Basie.

Oscar Peterson va rapidement se construire une réputation et il apparaîtra au Carnegie Hall pour la première fois en 1949. Influencé par Nat King Cole et surtout Art Tatumpeterson, il va accompagner Lester Young, Louis Armstrong et Ella Fitzgerald. Le tournant de sa carrière est son engagement par l’impressario Norman Granz qui va lui permettre de jouer avec les plus grands de son époque. De 1991 à 94, il est chancelier de l’université de York à Toronto, il faut noter par ailleurs qu’il est Franc-maçon. Après avoir parcouru le monde, enregistré des centaines de titres, joué avec les meilleurs, reçu tous les prix possibles, il va s’éteindre dans sa maison de la banlieue de Toronto le 23 décembre 2007. Je fais partie de ceux qui le considère comme le plus grand pianiste de jazz de tous les temps.

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

Solstice, de Strasbourg !

Posté par erwandekeramoal dans TRADITION

, , ,

Amis de la tradition et du vin chaud réunis, bonjour ! Nous sommes le Mercredi 21 Décembre 2016. C’était généralement le 1er jour du mois de Nivôse dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la neige. Mais c’est surtout le jour du solstice d’hiver: Le phénomène marque le début de l’hiver astronomique. Comme tous les autres solstices d’hiver passés et à venir, le solstice d’hiver 2016 ob_82991f_spirit-of-yulemarquera à la fois, cette semaine et toujours dans l’hémisphère nord, le jour le plus court et la plus longue nuit de l’année. Mais aussi le moment précis où les jours vont recommencer à rallonger jusqu’au printemps. L’évènement aura donc lieu ce Mercredi 21 décembre à 11h44 (heure de Paris) ! A ce moment-là, les jours commenceront d’ores et déjà à rallonger dans toute la France jusqu’au solstice d’été, le 21 juin, quand aura lieu le jour le plus long. En attendant, et pour la petite histoire, le jour du solstice d’hiver a été choisi pour célébrer la journée mondiale de l’orgasme… Depuis 2006, on célèbre la journée mondiale de l’orgasme lancée à l’initiative d’une association anglo-saxonne, la « global orgasm ». Selon ses deux fondateurs, si nous faisions tous l’amour en même temps, une vague d’ondes positives envahirait le monde. Non mais, vous y croyez vous !
 
La fête païenne dont se sont inspirés les chrétiens correspond aux Saturnales, ces célébrations en l’honneur du dieu romain des semailles et de la fertilité : Saturne. Pratiquées dans la Rome Antique, les festivités s’étalent alors sur sept jours, du 17 au 24 décembre. Les romains se rassemblent en famille ou entre amis, parmi la végétation et stonehenge-soleilles guirlandes, et se font mutuellement cadeau de figurines faites de pain ou de terre cuite. Les Chrétiens ont pris beaucoup de temps pour s’accaparer cette fête. La tradition était établie que Marie avait donné naissance le 25 du mois, mais personne ne s’accordait pour savoir de quel mois il s’agissait. Finalement, en 320 de notre ère, les pères catholiques de Rome décidèrent de placer la fête en décembre, dans un effort pour éradiquer la célébration Mithraïque des romains et la célébration de Yule des celtes et saxons. Et voila pourquoi, cette année encore vous allez vous taper de la bûche et sa crème au beurre…

Allez, joyeuses fêtes.