Vous lisez actuellement les articles publié le novembre 10th, 2016

Page 1 de 1

Ils ont voté et puis, après…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

Amis du végétalisme et de la Basconnaise (recette inventée au début du XXème siècle par Louis Rimbault, végétalien anarchiste qui vécut dans une « colonie naturiste et végétalienne » de Bascon, à partir de 1911. plat unique composée d’une trentaine de légumes (crus), censée régénérer l’homme). réunis, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 10 novembre 2016, 314e jour de l’année du calendrier grégorien, il vous reste 51 jours avant le réveillon. C’était généralement le 20e jour du 360_michael_moore_1102mois de brumaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la herse. Or donc, ce serait fait et les Etats-Unis d’Amérique viennent de se doter d’un nouveau Président, le 45è de son histoire. Les petits nenfants qui croient dur comme fer que les filles ça nait dans les roses, les garçons dans les choux et les démocraties dans les urnes, s’exclament: non, serait-ce possible alors ! Et pourtant, Michael Moore nous avait prévenu, c’était dans le Huffington Post de l’été dernier.

Chers amis, chères amies,

Je suis désolé d’être le porteur de mauvaises nouvelles, mais je crois avoir été assez clair l’été dernier lorsque j’ai affirmé que Donald Trump serait le candidat républicain à la présidence des États-Unis. Cette fois, j’ai des nouvelles encore pires à vous annoncer: Donald J. Trump va remporter l’élection du mois de novembre. Ce clown à temps partiel et sociopathe à temps plein va devenir notre prochain président. Le trump_afrique1000-592x296président Trump. Allez, dites-le tous en chœur, car il faudra bien vous y habituer au cours des quatre prochaines années: « PRÉSIDENT TRUMP! » Jamais de toute ma vie n’ai-je autant voulu me tromper. Je vous observe attentivement en ce moment. Vous agitez la tête en disant: « Non Mike, ça n’arrivera pas! ». Malheureusement, vous vivez dans une bulle. Ou plutôt dans une grande caisse de résonance capable de vous convaincre, vous et vos amis, que les Américains n’éliront pas cet idiot de Trump. Vous alternez entre la consternation et la tentation de tourner au ridicule son plus récent commentaire, lorsque ce n’est pas son attitude narcissique…

Par la suite, vous écoutez Hillary et envisagez la possibilité que nous ayons pour la première fois une femme à la présidence. Une personne respectée à travers le monde, qui aime les enfants et poursuivra les politiques entreprises par Obama. Après tout, n’est-ce pas ce que nous voulons? La même chose pour quatre ans de plus? Il est temps de oncle Samsortir de votre bulle pour faire face à la réalité. Vous aurez beau vous consoler avec des statistiques (77 % de l’électorat est composé de femmes, de personnes de couleur et d’adultes de moins de 35 ans, et Trump ne remportera la majorité d’aucun de ces groupes), ou faire appel à la logique (les gens ne peuvent en aucun cas voter pour un bouffon qui va à l’encontre de leurs propres intérêts), ça ne restera qu’un moyen de vous protéger d’un traumatisme. C’est comme lorsque vous entendez un bruit d’arme à feu et pensez qu’un pneu a éclaté ou que quelqu’un joue avec des pétards. Ce comportement me rappelle aussi les premières manchettes publiées le 11 septembre, annonçant qu’un petit avion a heurté accidentellement le World Trade Center…

Nous avons besoin de nouvelles encourageantes parce que le monde actuel est un tas de merde, parce qu’il est pénible de survivre d’un chèque de paie à l’autre, et parce que notre quota de mauvaises nouvelles est atteint. C’est la raison pour laquelle notre état mental passe au neutre lorsqu’une nouvelle menace fait son apparition. C’est la raison pour laquelle les personnes renversées par un camion à Nice ont charlie Trumppassé les dernières secondes de leur vie à tenter d’alerter son conducteur: « Attention, il y a des gens sur le trottoir! » Eh bien, mes amis, la situation n’a rien d’un accident. Si vous croyez encore qu’Hillary Clinton va vaincre Trump avec des faits et des arguments logiques, c’est que vous avez complètement manqué la dernière année, durant laquelle 16 candidats républicains ont utilisé cette méthode (et plusieurs autres méthodes moins civilisées) dans 56 élections primaires sans réussir à arrêter le mastodonte. Le même scénario est en voie de se répéter l’automne prochain. La seule manière de trouver une solution à ce problème est d’admettre qu’il existe en premier lieu…
L’intégralité ICI.

Allez, gardez courage, portez vous bien et à demain peut-être.