Les « joyeuses » colonies …

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, , ,

Amis du temps des cerises et du clafoutis réunis, bonjour ! Nous clémentsommes le Jeudi 07 juillet 2016 et certains vous ferons croire que nous sommes le 19 de messidor, journée consacrée à la cerise. Ah, le temps des cerises !        

Quand nous chanterons le temps des cerises,
Et gai rossignol, et merle moqueur
Seront tous en fête !
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux du soleil au cœœur !
Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur !

Jeanbaptiste Clément

Pendant la trêve, les travaux continuent… Israel vient (à nouveau) d’approuver 560 nouveaux logements dans une colonie de Cisjordanie. Ces constructions doivent voir le jour dans la colonie de Maale adumim à l’Est de Jérusalem créée en 1975 et qui compte déjà 37 000 habitants. Bref, la colonisation continue et s’intensifie. Par colonisation, on entend la construction d’habitations civiles dans les territoires occupés ou annexés par Israël depuis 1967. C’est l’une des principales pierres logements-300x130d’achoppement dans les négociations de paix israélo-palestiniennes, au point mort depuis 2014. Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a rappelé que « les colonies étaient illégales au regard du droit international et étaient un obstacle à la paix ». Ces décisions « sont contraires à l’intention affichée par le gouvernement israélien de rechercher une solution à deux États », a-t-il ajouté, en exhortant Israël « à revenir sur sa décision dans l’intérêt de la paix et d’une solution juste » au conflit israélo-palestinien. Même ton à l’Union européenne où l’on constate que ces mesures « mettent en question l’engagement du gouvernement de négocier une solution à deux États dans le processus de paix au Moyen-Orient ». Le partisan de la colonisation, Naftali Bennett, ancien leader des colons de Cisjordanie, Maale Adumims’est félicité de l’annonce des nouveaux logements dans les colonies. « Cette décision est une réponse sioniste. C’est de cette manière que nous allons construire notre pays », a-t-il déclaré dans un communiqué. Selon des médias, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son ministre de la Défense Avigdor Lieberman ont également donné leur accord à un projet de 240 nouvelles habitations dans les colonies de Jérusalem-Est, ainsi que pour 600 unités de logements pour les Palestiniens à Beit Safafa, un quartier arabe de la ville. Comme d’habitude la communauté internationale joue les indignée mais surtout, on ne touche à rien. La France elle, se complait dans son rôle de vierge effarouchée et condamne cette décision estimant « qu’aucun développement sur le terrain ne saurait justifier ce type de mesures.» Ah qu’en termes diplomatiques ces choses là sont dites…

Allez, passez un bel été, portez vous bien et à demain peut-être.

3 commentaires

  1. Mildred

    J’ai toujours pensé que cela avait été une erreur d’installer l’État d’Israël en Palestine. Que puisque la communauté internationale voulait créer un état juif pour punir l’Allemagne de l’Holocauste, il fallait l’installer au beau milieu de l’Allemagne.
    Mais aujourd’hui, avec l’arrivée des migrants par dizaines de milliers, j’ai comme un doute sur cette stratégie aussi.

  2. Zap Pow

    Petite précision : en réalité, c’est un juge qui a ordonné la construction de logements pour les Palestiniens, contre l’opposition des mêmes Lieberman et autres. Ce juge a considéré le caractère discriminatoire de l’interdiction de la construction de logements pour les Palestiniens, au même moment où on autorisait de nouvelles colonies juives toutes proches. Et c’est pour calmer les membres du gouvernement les plus radicalement à droite, les plus férocement sionistes, et les identitaires que Netanyahu, critiqué pour avoir accepté cette décision de justice, a lancé cette nouvelle opération de colonisation, prétendument en représailles pour les deux attaques ayant causé la mort de deux Israéliens, dont une gamine de 13 ans, attaques qui ont eu justement lieu dans des colonies de Cisjordanie.

  3. Sceptique

    Que faire? Telle est la question? Israël est une démocratie, où des élections désignent une majorité, à laquelle est confiée le pouvoir. Plus la population palestinienne est exaspérée, plus l’insécurité monte, plus le réflexe nationaliste-religieux est gonflé à bloc. Entrer dans l’action militaire est impensable. Même les sympathisants arabes des palestiniens ne s’y frottent pas. La lassitude des israéliens modérés pourrait ramener au pouvoir les travaillistes. L’armée semble bien près de le souhaiter. Mais rien ne permet de voir ce changement à court terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).