Une p’tite soupe et au lit…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis des droits de l’homme et de Gibraltar réunis, bonjour ! (des droits de Gibraltar ! Oui c’est très mauvais, je vous l’accorde…) Nous voici le Mercredi 29 juin 2016 c’est à dire le 11è jour du mois de Messidor, généralement consacré à la coriandre. Les étymologistes se disputent à propos de l’origine du mot: Grecs pour les uns, de source Mycéenne pour les autres – Koriadnon, pour Ariane la fille de Minos – En Arabe le coriandre-300x234mot se dit Kuzbur, même si dans l’Algérois on dit hachiche qui veut dire littéralement: Herbe. Mais, même bien séchée, je vous déconseille de la fumer. La coriandre se marie très bien avec les carottes sous toutes les formes. Mais ça le fait aussi avec les patates. Avec l’été venu, imaginez une petite salade de pommes de terre au cumin, légèrement citronnée et parsemée de coriandre; un vrai régal qui mériterait un article chez Madame « dans ma cuizine » (j’espère que vous lui avez souhaité un bon anniversaire). La coriandre c’est comme le cochon, tout est bon de la feuille à la racine en passant par la fleur et la graine. On lui prête même des vertus antiseptiques dans les bains de bouche destinés à calmer les douleurs dentaires et ça… Ça m’intéresse.
Pour ceux qui s’intéressent à la littérature gastronomique, je leur conseille: Bouquet de coriandre, publié en 2007 et écrit par Rachel SAMOUL, un recueil de treize nouvelles, où la coriandre joue un rôle essentiel. Allez, c’est assez pour un mercredi, portez vous bien et à demain peut-être.

2 commentaires

  1. Rémi Begouen

    Merci de nous accorder que ton jeu de mots « des droits de Gibraltar » amicalement associés aux Droits de l’Homme est très mauvais…
    Mais c’est pire que tu ne l’imagines! : si tu as pensé certainement au Détroit de Gibraltar, mais pas à la revendication (légitime!) des Espagnols sur leurs DROITS à récupérer le British Dominion of Gibraltar… contre « les Droits Historiques devenant Éternels » de ces impérialistes britanniques…
    Anecdote révélatrice : les « citoyens britanniques de Gibraltar » (dont une minorité de travailleurs précaires d’origine espagnole…) ont la trouille qu’en cas de Brexit réalisé (ce qui est loin d’être fait) l’Espagne récupère Gibraltar. C’est pourquoi ces citoyens ont voté (je crois) à 90% pour que la GB reste dans l’Europe, les technocrates-dictateurs de l’UE garantissant mieux le statu-quo…

    • erwandekeramoal

      Je ne sais plus qui a dit: « il vendrait sa mère pour un jeu de mots… »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).